This site has been archived on
Logo Transfert et Innovation Technologiques
Bulletin d'information sur l'innovation de la DG Entreprises de la Commission européenne
Recherche:
 
Page d'accueil


 

Logo Innovation

 

 

Juillet 2004

 
Innovation

EURO-OFFICE

 


Un pied-à-terre pour les start-ups étrangères

 
    Les meilleures idées sont souvent les plus simples. Les problèmes rencontrés par les start-ups qui s’efforcent de constituer des réseaux de clients ou d’investisseurs potentiels sont bien connus – et prennent encore plus d’acuité quand on est loin de chez soi. Il est donc très utile de pouvoir disposer de bureaux et de services dans un environnement high-tech, avec en plus des conseils pour trouver les bons contacts.

Des représentants du nouveau membre d’Euro-Office, SwissParks.ch, signent leur contrat d’adhésion
au réseau.

Des représentants du nouveau membre d’Euro-Office, SwissParks.ch, signent leur contrat d’adhésion au réseau.

L a Commission européenne soutient l’initiative PAXIS visant à promouvoir la création et le développement d’entreprises innovantes dans toute l’Europe. L’initiative Euro-Office( 1 ), qui en fait partie, compte des organisations membres dans huit des régions d’excellence PAXIS, qui se sont signalées par leurs résultats remarquables en matière d’aide aux start-ups. Le partenaire le plus récent, SwissParks.ch, s’y est associé en juin 2004. Et dans chaque région d’excellence, de nombreux parcs scientifiques, centres d’innovation et incubateurs apportent leur contribution.

L’idée de génie a été d’encourager ces centres d’aide à l’innovation à mettre des bureaux et des services à la disposition de start-ups d’autres Etats membres, pour leur offrir une base à partir de laquelle elles pourraient nouer des contacts dans un nouveau pays. Elles seraient ainsi en mesure de commencer sans attendre à explorer le nouveau marché potentiel, avec l’appui des ressources locales.

Un point de chute

Alain André, de Cicom organisation, qui administre la région d’excellence des Alpes- Maritimes, explique : « L’idée est venue de Gérard Bonnes et de Pertti Vuorela, de la région d’Helsinki, qui souhaitaient aider les start-ups à se faire connaître et à promouvoir leurs produits dans toute l’Europe. Il n’est pas facile de trouver les bons contacts et ils ont proposé que chaque parc scientifique du réseau Euro-Office réserve un petit local à cet usage. » Gérard Bonnes ajoute : « Nous trouvons pour ces start-ups un bureau, qui sert de point de chute pour les services locaux. L’organisation d’accueil fournit un téléphone, un accès Internet, des services de photocopie et de traduction. Mais ce n’est en fait que la pointe de l’iceberg – le véritable service réside dans la prise de contacts et l’accès aux bonnes personnes dans les entreprises adéquates. Sans les conseils de quelqu’un de la région qui sait comment ces entreprises sont organisées et qui peut arranger un rendez-vous, rien ne se fera jamais. Les start-ups ont besoin qu’on les aide, sans devoir mettre la main au portefeuille. » Le coût de la fourniture de ces services est supporté par les organisations d’accueil, sur une base réciproque.

Comme chez soi

L’offre de base consiste en un bureau meublé et une salle de réunion pour six personnes, avec un écran et du matériel de projection vidéo, mais pas d’ordinateur. Les entreprises accueillies bénéficient de conseils sur les ressources locales. Elles peuvent aussi consulter une banque de données de contacts régionaux et demander que l’on organise à leur intention des entretiens avec des clients potentiels, des partenaires de recherche ou des sources de financement. Des services de secrétariat et une assistance linguistique sont également à leur disposition. Alain André précise qu’actuellement, aucune limite de temps n’a été fixée pour l’occupation des locaux par les entreprises visiteuses et qu'il ne leur en coûte rien au début. « Quand elles sont à même de décider s’il existe pour elles un véritable marché dans ce pays, elles deviennent des locataires payants ordinaires. »

« Pour une jeune entreprise comme Apliway( 2 ), qui déploie son réseau de ventes partout en Europe, l’initiative Euro-Office est la solution parfaite pour démarrer » explique Marielle Bader d’Apliway. « Nous voudrions voir le réseau s’étendre au Royaume-Uni, et en particulier à Londres » ajoute-t-elle.

M. André espère qu’à terme, les 22 régions d’excellence de PAXIS participeront à l’initiative Euro-Office. « Nous serons à l’écoute des requêtes émanant des start-ups et s’il existe une demande pour un point de chute à Dublin, ou Londres ou n’importe où ailleurs, nous tâcherons d’y répondre. Mais nous devons nous assurer que les organisations d’accueil respecteront le niveau d’exigence nécessaire pour garantir les meilleurs services aux clients. »

Tout le monde y gagne

A côté des services de base d’Euro-Office, les entreprises visiteuses peuvent profiter des services d’information des organisations régionales et se faire une idée du contexte dans lequel les entreprises locales exercent leurs activités, ou encore être au courant des opportunités qui se présentent. Certaines régions accueillent des salons industriels, dont les organisateurs n’ont rien à voir avec l’initiative Euro-Office, mais l’accès à ces événements peut néanmoins être facilité par l’intermédiaire des organisations d’accueil. Comme l’explique M. Bonnes : « Les petites entreprises n’ont souvent pas les moyens de prendre un stand à ce genre de manifestation, comme le salon de la microélectronique SAME dans les Alpes-Maritimes, où le µSYS de Berlin. Nous négocions un stand gratuit ou à bas prix pouvant être partagé par plusieurs petites entreprises – il s’agit là aussi d’un accord de réciprocité qui lie les salons de régions différentes. »

Les parcs technologiques ou les centres d’innovation des régions high-tech y trouvent également leur intérêt. Ils ont l’occasion de nouer des contacts avec d’autres régions innovantes et de promouvoir leurs propres activités, tout à fait en dehors de l’objectif original qui est de venir en aide aux start-ups existantes ou futures.

(1) Pour de plus amples informations, consultez le site
http://www.euro-office.net
(2) Voir http://www.apliway.com/

Les régions actuellement membres d’Euro- Office et leurs domaines de spécialisation :

Alpes Maritimes (France) – TIC, sciences de la vie, tourisme

Berlin (Allemagne) – TIC, technologies des médias, biotechnologies, optique, matériaux et microsystèmes, transports et technologies environnementales

Helsinki (Finlande) – TIC, logiciels, applications mobiles et sans fil, microsystèmes et technologies du papier

Munich (Allemagne) – multimédia, publicité, consultance IT, technologies environnementales

Suède du Sud – information et technologies des médias, sciences de la vie, matériaux et microsystèmes, environnement, énergie et biotechnologies

Stockholm (Suède) – TIC, biosciences

SwissParks.ch (Suisse) – TIC, microsystèmes, incubateurs d’entreprises

Turin (Italie) – TIC, électronique, énergie, mécanique, technologies médicales et biotechnologies


Contact

  • A. André, G. Bonnes,
    Centre d”entreprise et d’innovation Cicom, France
    Tél.: +33 4 9300 6000
    Fax: +33 4 9300 6001
    (email removed)
    (email removed)