Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

Des projets Horizon 2020 ouvrent la voie aux villes intelligentes en Europe

Trois nouveaux projets Smart City ont présenté leurs plans lors de la Journée d'information sur les appels à proposition Smart Cities & Communities, tenue la semaine dernière à Bruxelles.
Des projets Horizon 2020 ouvrent la voie aux villes intelligentes en Europe
L'Europe compte parmi les régions les plus urbanisées au monde. En 2020, près de 80 % des Européens devraient vivre en zone urbaine, voire 90 % ou plus dans certains pays. Alors que les centres urbains continuent d'attirer les foules, nous avons besoin de «villes intelligentes» (Smart Cities), qui rendront plus efficaces les réseaux et les services grâce aux technologies du numérique et des télécommunications, au bénéfice des habitants, des entreprises et de l'environnement.

L'UE cherche à s'assurer que ces solutions intelligentes pour les villes pourront être explorées, mises en œuvre et répliquées. C'est dans cette optique que trois projets phares ont été financés l'an dernier, dans le cadre d'Horizon 2020. Il s'agit de GROWSMARTER, TRIANGULUM et REMOURBAN. Actuellement en phase de démarrage, ils ont été présentés la semaine dernière lors d'une journée d'information relative au prochain appel à propositions Smart Cities & Communities 2015.

GROWSMARTER

Le projet GROWSMARTER s'appuie sur ses trois villes phares que sont Barcelone en Espagne, Cologne en Allemagne et Stockholm en Suède, pour présenter 12 solutions Smart City afin d'encourager leur adoption par d'autres villes. Ces solutions couvrent les secteurs à basse énergie, les infrastructures intégrées et la mobilité urbaine durable. Elles tiennent compte d'une rénovation en profondeur des immeubles datant des années 1960 et 1970, et introduisent des véhicules utilisant des énergies alternatives ainsi que la gestion de la circulation (Smart traffic). L'équipe déclarait que GROWSMARTER pouvait créer l'équivalent de 1500 emplois en Europe, et vise à réduire de 60 % la consommation d'énergie et de 60 % les émissions résultant des transports, au niveau du projet. GROWSMARTER estime qu'à la fin de son activité, une trentaine de villes devraient mettre en place ses solutions ou prévoir de le faire.

TRIANGULUM

De son côté, le projet TRIANGULUM tire son nom des trois facteurs équilibrés sur lesquels il s'appuie: la démonstration, la diffusion et la réciprocité. Le projet utilise les trois «villes-champions insoupçonnées» d'Eindhoven aux Pays-Bas, Manchester au Royaume-Uni et Stavanger en Norvège, pour mettre en œuvre des concepts pionniers en matière d'alimentation en énergie durable, de mobilité et de technologies de l'information. À Manchester, le projet transformera le quartier des étudiants en un secteur Smart City, rénovant les immeubles historiques et construisant un réseau électrique autonome, entre autres activités. À Eindhoven, deux secteurs seront transformés de manière comparable vers des environnements de vie durables, alors qu'à Stavanger l'un des objectifs et de passer de la mobilité à la e-mobilité, via une infrastructure perfectionnée sur fibre optique ainsi que divers projets relatifs à la mobilité et à l'énergie.

REMOURBAN

Le projet REMOURBAN, également sélectionné parmi les 19 réponses reçues l'an dernier pour l'appel Smart Cities and Communities, organise cette semaine sa réunion de lancement. Il travaillera avec les trois villes phares d'Eskisehir en Turquie, de Nottingham au Royaume-Uni et de Valladolid en Espagne, mettant l'accent sur une approche globale regroupant la production, la distribution et l'utilisation de l'énergie, la mobilité et les transports, et les TIC. En matière d'énergie, REMOURBAN cherchera à réduire la consommation grâce à des solutions de rénovation et à une meilleure gestion de l'électricité. La partie mobilité s'intéressera entre autres aux types de carburants et aux stratégies multimodales. Et les infrastructures urbaines seront optimisées via des solutions informatiques comme les systèmes de billetterie électronique, l'informatique venant aussi soutenir les réseaux électriques intelligents et les systèmes d'information urbaine.

Le but de ces projets phares est de servir d'exemple pour d'autres villes, pour les encourager et les inciter à adapter et répliquer ces solutions. Les projets basés sur des villes phares intègrent en outre des villes «suiveuses», importantes pour assurer une plus large adoption.

Les organisations souhaitant participer aux appels à propositions Smart Cities & Communities en 2015 trouveront davantage d'informations ici: http://ec.europa.eu/research/participants/portal4/desktop/en/opportunities/h2020/calls/h2020-scc-2015.html

Informations connexes

Programmes

Pays (7)

  • Allemagne, Espagne, Pays-Bas, Norvège, Suède, Turquie, Royaume-Uni
Numéro d'enregistrement: 122384 / Dernière mise à jour le: 2015-02-19
Catégorie: Autre
Fournisseur: ec