Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

Former la prochaine génération d'experts en neuro-ingénierie d'Europe

Un projet financé par l'UE a fourni aux jeunes chercheurs en neuro-ingénierie les aptitudes pour développer la prochaine génération de technologies inspirées de cerveaux, allant de l'aide robotique au traitement du langage.
Former la prochaine génération d'experts en neuro-ingénierie d'Europe
Le génie neuronal est une nouvelle discipline qui combine l'ingénierie, les mathématiques, la physique et les neurosciences pour développer des interfaces cerveau-ordinateur, des ordinateurs cognitifs et des prothèses neuronales. S'agissant d'un nouveau domaine, la plupart des scientifiques qui s'y intéressent sont compétents dans un ou deux domaines mais n'ont pas bénéficié d'une formation pluridisciplinaire plus large, car ce type de formation est relativement rare.

Pour ce faire, l'objectif central du projet NETT (Neural Engineering Transformative Technologies) consistait à exposer des chercheurs en début de carrière à différentes opportunités dans les domaines universitaires et de l'industrie, en partie en fournissant des renseignements offerts par des chercheurs visiteurs expérimentés et des équipes de recherche d'entreprises. Les partenaires de la recherche soutenus par un financement NETT sont parvenus à générer des technologies transformatrices liées à la reconnaissance du langage, aux robots à aptitudes cognitives et sociales, et aux interfaces cerveau-ordinateur.

«Les progrès jusqu'à présent accomplis pourraient mener au développement de nouvelles technologies de soins de santé, de nouveaux outils diagnostiques et de nouvelles applications logicielles pour les chercheurs spécialisés en neurologie», affirme le coordinateur du projet Stephen Coombes, professeur de mathématiques appliquées à l'université de Nottingham, au Royaume-Uni. «Il est possible d'imaginer que dans un avenir proche, cette recherche conduise au développement de la prosthétique contrôlée par le cerveau, d'assistants robotiques, d'ordinateurs contrôlés par la pensé et de dispositifs de reconnaissance de la parole.»

Par exemple, les chercheurs ont pu mieux comprendre l'effet des retards de transmission dans la communication entre certaines zones du cerveau, ce qui pourrait avoir des implications dans le traitement de maladies neurologiques. Des algorithmes innovants pour le dépistage multi-photonique des tissus neuraux pourraient également conduire à de meilleurs outils de diagnostic.

«La mise en œuvre d'un nouveau modèle de la masse neurale pourrait avoir des applications dans le traitement de troubles neurologiques, et notamment en matière d'épilepsie», affirme Coombes. «Des progrès ont également été effectués pour détecter l'intention de marche chez des patients victimes d'AVC; cela pourrait avoir des implications sur les thérapies de réhabilitation.»

Parmi les autres découvertes citons le développement d'un planificateur de mouvement synchrone à deux bras pour un robot humanoïde et la plateforme en accès libre SPIKY, qui permettra aux chercheurs de surveiller la synchronisation dans l'activation des neurones. Plusieurs de ces découvertes et d'autres innovations, ont été présentées dans des documents et des revues à comité de lecture.

Sept partenaires à part entière et 11 partenaires associés; comprenant des grandes et petites entreprises, ont uni leurs forces pour mener cette formation structurée, axée sur l'industrie et un programme de mentorat à travers des stages et des détachements abordant des problèmes réels. «Nous avons cherché à augmenter l'employabilité des partenaires travaillant sur ce projet via des stages avec des partenaires industriels, et à travers un programme de formation consacré aux compétences liées aux affaires, mais aussi universitaires et sociales», explique Coombes. «Nous avons également tenté de démontrer l'interdépendance de divers domaines de projet dans le consortium, et aussi tenté d'attirer une communauté scientifique plus vaste et le public général grâce à des groupes d'étude, des ateliers et des conférences publiques.»

En associant l'expertise et l'infrastructure d'un réseau de formation pluridisciplinaire dans la neuro-ingénierie, le projet NETT vise à stimuler un niveau élevé d'innovation durable, et à consolider la position de l'Europe en tant que chef de file dans un domaine industriel émergeant. Le projet NETT doit s'achever en août 2016.

Pour plus d'informations, veuillez consulter:
Site web du projet NETT

Source: D'après un entretien avec le coordinateur du projet

Informations connexes

Numéro d'enregistrement: 124879 / Dernière mise à jour le: 2016-03-08
Catégorie: Nouveaux produits et technologies
Fournisseur: ec