Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

De nouveaux outils de diagnostic donnent espoir aux patients cardiaques

Des scientifiques financés par l'UE ont effectué des découvertes clés et mis au point des moyens plus efficaces de diagnostiquer une condition cardiaque qui affecte des millions d'Européens.
De nouveaux outils de diagnostic donnent espoir aux patients cardiaques
La fibrillation auriculaire (FA) – qui se traduit par un rythme cardiaque anormal - affecte jusqu'à 2 % de la population européenne et augmente le risque d'attaques, d'insuffisance cardiaque et de décès. La population vieillissante d'Europe signifie que la fréquence de la fibrillation auriculaire devrait augmenter, intensifiant la pression sur les services de santé du continent déjà sollicités.

Pour ce faire, le projet EUTRAF financé par l'UE a cherché à développer de nouvelles méthodes afin de garantir des diagnostics plus précoces de la maladie, conduisant à des interventions cliniques plus faciles et plus réussies. Le projet qui s'est officiellement achevé en novembre 2015 améliore d'une part les soins aux patients à l'aide d'un diagnostic et d'un traitement précoces, mais devrait aussi contribuer à diminuer le coût de la gestion actuelle de la fibrillation auriculaire.

Le projet a également été impliqué dans certains tests cliniques majeurs. Un résultat clé a été que l'administration de doses quotidiennes de statines pendant quelques jours avant et après une opération du cœur n'empêche pas la fibrillation auriculaire et peut même augmenter le risque de développer une lésion rénale. Les résultats de ce test clinique, en partie financé par le projet EUTRAF, ont été publiés en mai 2016 dans la revue New England Journal of Medicine (NEJM).

«Nous connaissons depuis longtemps les effets rapides anti-inflammatoires et antioxydants des statines», affirme la professeur Barbara Casadei, qui a dirigé la recherche à l'université d'Oxford en collaboration avec la British Heart Foundation. «Bien que les directives actuelles recommandent des statines au moment d'une opération du cœur pour atténuer les complications, les preuves n'étaient pas très convaincantes. Les résultats de notre test aléatoire contrôlé par placebo ont montré qu'il n'y avait aucun bénéfice à prendre des statines peu avant ou après une opération du cœur, en vue de réduire les complications postopératoires mais qu'il y avait un effet adverse sur la fonction rénale.»

Cette découverte pourrait conduire à un changement des directives internationales en matière de prévention de la fibrillation auriculaire et d'autres complications à la suite de l'opération du cœur. Cependant, les résultats ne s'opposent pas aux preuves solides de l'effet à long terme du traitement par les statines sur la réduction du risque de crises cardiaques et d'AVC.

Le projet EUTRAF, qui a bénéficié d'un financement d'environ 12 millions d'euros de la part de l'UE, a débuté en 2010 en étudiant les causes, la progression et le traitement de la fibrillation auriculaire. Sur ces bases, les chercheurs ont identifié de nouveaux biomarqueurs et des canaux ioniques et transporteurs innovants pour des thérapies à venir. Ils ont également mené des travaux sur des modèles animaux pour mieux comprendre la régulation du flux sanguin auriculaire et les composants génétiques possibles de la fibrillation auriculaire.

Sur la base de cette recherche initiale, de nouvelles techniques d'analyse de fibrillation automatique en temps réel, de nouvelles options de traitement et des outils de diagnostic non-invasifs ont été mis au point. Le projet a également développé une application mobile de module de soutien à la décision clinique. EUTRAF a été l’un des premiers projets à utiliser les technologies de l'information afin de soutenir la prévision et la prévention des diverses conséquences de la fibrillation auriculaire, comme les AVC et la thrombo-embolie.

Le projet a également mené des études précliniques sur de nouveaux moyens de mesurer la fibrose et l'infiltration lipidique auriculaire, et démontré que les paramètres de complexité auriculaire dérivés de l'électrocardiogramme pourraient servir à prévoir le résultat de diverses thérapies avec plus d'exactitude.

Pour plus d'informations, veuillez consulter:
site web du projet EUTRAF

Source: D'après des informations communiquées par le projet

Informations connexes