Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

Une découverte révolutionnaire pour voir des films en 3D sans lunettes spéciales

Une équipe de chercheurs des États-Unis et d'Israël, en partie financés par l'UE, a développé un écran de cinéma réellement innovant, capable de projeter des films 3D sans avoir recours à des lunettes spéciales.
Une découverte révolutionnaire pour voir des films en 3D sans lunettes spéciales
Dans un nouvel article, l'équipe du laboratoire de science informatique et d'intelligence artificielle (CSAIL) du MIT, et l'institut Weizmann des sciences d'Israël, ont présenté un écran qui permet de visionner des films en 3D sans les encombrantes lunettes habituelles. L'article a été présenté lors de la conférence d'infographie du SIGGRAPH qui a eu lieu à Anaheim, en Californie, du 24 au 28 juillet 2016.

Qu'est-ce-que le Cinema 3D

Le «Cinema 3D», ce système prototype utilise un ensemble spécial de lentilles et de miroirs permettant au public de voir le même film en 3D depuis n'importe quelle place dans le cinéma. Dans un cinéma 3D habituel qui nécessite l'utilisation de lunettes, seule une barrière est utilisée. «Les autres approches de la 3D sans lunettes nécessitent des écrans pour lesquels les critères de résolution sont si complexes qu'ils ne sont pas pratiques», a commenté le professeur Wojciech Matusik du MIT. «Cette approche technique est la première qui permet la 3D sans lunettes à grande échelle.»

Cette avancée majeure pourrait révolutionner le cinéma du XXIe siècle, mais les chercheurs soulignent que la technique n'est pas encore prête à être commercialisée. Néanmoins, ils sont très optimistes et pensent que les versions futures permettront de progresser vers une étape où la majorité des cinémas pourront offrir des alternatives sans lunettes pour les films en 3D.

La 3D sans lunettes existe déjà mais ne peut pas être utilisée à l'échelle d'un cinéma. Les méthodes 3D traditionnelles pour les télévisions utilisent une série de fentes devant l'écran (une «barrière de parallaxe») qui permet à chaque œil de voir un ensemble différent de pixels, ce qui contribue à créer une sensation de profondeur. Mais les barrières de parallaxe devant être à une distance donnée du spectateur, cette approche est impossible au cinéma, où les gens sont assis à des angles et des distances variés de l'écran.

Les autres méthodes, dont l'une a également été développée au MIT, impliquent de développer de tous nouveaux projecteurs couvrant toute la gamme angulaire du public, mais ceci réduit souvent la résolution de l'image.

Comment fonctionne le cinéma 3D

Le point clé du Cinema 3D est que dans un cinéma, les gens bougent assez peu leur tête, les angles étant limités par la largeur de leur siège. Il suffit donc de présenter une petite gamme d'angles et de la répliquer sur tous les sièges de la salle.

Le système du Cinema 3D encode plusieurs barrières de parallaxe sur l'écran, afin que chaque spectateur voie une barrière optimisée pour sa position exacte dans la salle. Cette gamme de vues est ensuite répliquée dans le cinéma par une série de lentilles et de miroirs situés sur le système optique spécial. Le système s'appuie sur le fait qu'au cinéma, le spectateur est fixe (assis sur un siège), alors que la télévision 3D doit tenir compte de ceux qui se déplacent et regardent sous des angles différents. Il faut donc partager l'ensemble des pixels (en nombre limité), afin que chacun voie une image en 3D, où qu'il soit par rapport à la télévision.

Le Cinema 3D n'est pas encore particulièrement pratique. Le prototype de l'équipe nécessite 50 ensembles de miroirs et de lentilles, mais n'est qu'à peine plus grand qu'un carnet. Le professeur Matusik affirme que l'équipe espère maintenant réaliser une version plus grande version de l'écran, et affiner l'optique afin d'améliorer la résolution de l'image: «Il reste à voir si l'approche est financièrement réalisable à l'échelle du salle de cinéma.. Mais nous pensons que c'est une étape importante vers la 3D sans lunettes pour des espaces plus grands, comme les cinémas et les auditoriums.»

L'institut Weizmann des sciences a reçu un financement de l'UE dans le cadre du projet COMPCAMERAANALYZ, pour soutenir le développement du système Cinema 3D.

Pour plus d'informations, veuillez consulter:
page du projet sur CORDIS

Source: D'après des informations communiquées par le projet et des communiqués de presse

Informations connexes

Numéro d'enregistrement: 125919 / Dernière mise à jour le: 2016-08-02
Catégorie: Nouveaux produits et technologies
Fournisseur: ec