Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

L'établissement d'un cloud durable, intelligent et à faible consommation d'énergie

Des chercheurs financés par l'UE associent la puissance informatique haute performance au matériel et aux serveurs afin d'établir un cloud hétérogène plus efficace.
L'établissement d'un cloud durable, intelligent et à faible consommation d'énergie
Qu'il s'agisse de partager des fichiers via Dropbox, de sauvegarder des images sur Google Drive ou de passer une commande sur Amazon, nous utilisons tous ce que l'on appelle couramment “le cloud” pour nos besoins informatiques de base. Mais saviez-vous que le serveur cloud habituel ne fonctionne qu'à environ 20 % de sa capacité informatique? En effet, le cloud est désormais responsable de presque 10 % de la consommation totale d'électricité mondiale; autrement dit, le modèle actuel de l'informatique cloud n'est tout simplement pas durable.

Le projet CLOUDLIGHTNING, financé par l'UE, prévoit de remédier à ce problème en créant un cloud plus efficace, durable et axé sur l'utilisateur. Le projet est de développer une infrastructure informatique cloud intelligente et à faible consommation d'énergie qui permettra des économies d'énergie aux fournisseurs de services cloud et simplifiera l'accès de ses utilisateurs. En utilisant des ressources de traitement hétérogènes, le projet pense pouvoir augmenter la capacité informatique du cloud des 20 % actuels à un taux plus durable de 80 %.

Derrière le cloud

Il semble difficile de comprendre comment l'informatique cloud peut être si inefficace. Après tout, le concept du cloud est que nous n'avons plus besoin d'avoir des fichiers, des données ou des équipements physiques. Cependant, derrière le cloud se trouvent d'énormes centres de données homogènes composés de nombreuses machines, composants et matériels – un modèle qui, selon les chercheurs de CLOUDLIGHTNING, restreint la puissance de calcul et limite ce que certains utilisateurs d'informatique cloud sont capables de faire.

À titre d'exemple, prenez l'informatique haute performance utilisée par les communautés techniques et scientifiques - une communauté dont les besoins ne sont pas satisfaits par le cloud homogène d'aujourd'hui, dont le rôle est de répondre aux besoins du grand public. Par exemple, leur utilisation des ressources du cloud n'est pas toujours prévisible et a tendance à avoir des hauts et des bas. Les fournisseurs actuels de cloud n'offrant pas la capacité de configurer les ressources disponibles pour satisfaire ces besoins uniques, l'informatique dans le cloud n'est pas utilisée pour l'informatique haute performance.

D'après un rapport récemment publié par le projet CLOUDLIGHTNING, l'équipe a découvert que ce manque de flexibilité a conduit les utilisateurs de l'informatique haute performance à se méfier du cloud. Plus particulièrement, ils s'inquiètent des capacités de gestion des données de l'informatique dans le cloud, dont le manque d'infrastructure cloud capable de satisfaire les communications et critères E/S de l'informatique technique haut de gamme.

Un autre problème du système actuel est qu'il encourage les fournisseurs du cloud à sur-fournir leurs ressources informatiques de façon à répondre aux pics de demande imprévus des utilisateurs. Cependant l'inconvénient de cette pratique est qu'elle conduit à des dizaines de milliers de serveurs cloud situés dans des centres de données à travers le monde qui fonctionnent (et consomment de l'énergie) même lorsqu'ils ne sont pas utilisés.

Une idée hétérogène

CLOUDLIGHTING vise à supprimer ces obstacles à l'informatique dans le cloud en développant une infrastructure cloud à faible consommation d'énergie qui simplifiera l'accès aux ressources du cloud. La solution qu'il propose implique la création d'un système cloud hétérogène qui associe une puissance de calcul élevée à une utilisation à faible consommation d'énergie de différents types de matériels et de serveurs capables de collaborer. D'un point de vue plus technique, le projet propose une nouvelle gestion dans le cloud et une architecture de livraison fondée sur les principes de l'auto-organisation et de l'autogestion. Ce nouveau mode de fonctionnement déplace les efforts d'optimisation et de déploiement du niveau du consommateur à celui de la pile logicielle exécutée sur l'infrastructure du cloud.

L'objectif ultime du projet est d'autoriser une utilisation inefficace des ressources qui se traduit par des économies pour le fournisseur et le consommateur du cloud en matière de consommation d'énergie et une meilleure prestation de services. Bien que le projet soit encore en cours, il a déjà publié des cas d'utilisation pour trois domaines d'application (la génomique, l'exploration du pétrole et du gaz et le lancer de rayon) qui serviront à valider les modèles de gestion et de livraison de CLOUDLIGHTNING.

Après ses premiers résultats prometteurs, l'étape suivante du projet consiste à mettre en place un banc d'essai exécutant la pile logicielle de CLOUDLIGHTNING. D'après les chercheurs, ce banc d'essai devrait rassembler les données d'instrumentation qui serviront par la suite de base pour des simulations grande échelle de clouds hétérogènes hyperscale auto-organisés et autogérés.

Pour plus d'informations, veuillez consulter:
site web du projet

Source: D'après des informations communiquées par le projet

Informations connexes