Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

Dynamiser le secteur de l'énergie offshore en Europe

Grâce à un programme de formation unique qui a regroupé l'industrie et le milieu universitaire, le projet MARE-WINT, financé par l'UE, a contribué à combler un important déficit de compétences dans le secteur en plein essor de l'énergie éolienne offshore.
Dynamiser le secteur de l'énergie offshore en Europe
Les résultats finaux du projet MARE-WINT ont été impressionnants. Des spécialistes de niveau doctorat œuvrant dans des domaines tels que l'aérodynamique, la mécanique structurelle ainsi que l'exploitation et l'entretien, ont participé à ce programme unique pour apporter les connaissances et les compétences qui permettront de développer pleinement le potentiel de l'éolien offshore en Europe.

«Les décideurs politiques et l'industrie ont identifié la production éolienne comme un moyen propre et sûr de réduire notre dépendance envers les combustibles fossiles polluants et les importations d'énergie», explique le coordinateur du projet MARE-WINT, le professeur Wieslaw Ostachowicz de l'Académie polonaise des Sciences de Gdansk. «Contrairement aux combustibles nucléaires et fossiles, elle exige également très peu d'eau pour la production d'électricité, ce qui est extrêmement important face aux problèmes croissants de pénurie d'eau.»

Mais si l'intérêt environnemental de l'énergie éolienne a été clairement démontré, le coût perçu de l'électricité éolienne a quelque peu freiné la croissance du marché. «C'est la raison pour laquelle l'industrie de l'énergie offshore cherche à améliorer la fiabilité des éoliennes offshore et à réduire les besoins d'entretien», explique M. Ostachowicz. «Si on veut accélérer le développement du secteur des éoliennes offshore, il est crucial de trouver de nouveaux moyens pour atteindre ces objectifs.»

La formation des futurs experts en énergie offshore

Le projet MARE-WINT, financé par l'UE, a été lancé pour combler une importante lacune en matière de compétences. Pour concevoir, fabriquer et exploiter la prochaine génération d'éoliennes fiables et efficaces, il est absolument nécessaire de disposer de compétences dans des disciplines telles que l'ingénierie mécanique, la science des matériaux, la métrologie, la mécanique des fluides et la simulation par ordinateur. Pour atteindre cet objectif, MARE-WINT a regroupé six universités, sept instituts de recherche et dix entreprises du secteur privé afin de constituer un réseau de formation et proposer des programmes de doctorat adaptés aux futurs besoins du secteur éolien offshore.

«En termes pratiques, nous avons contribué à établir la connexion manquant entre les employeurs, qui sont les entreprises du secteur des turbines éoliennes, et leur force de travail potentielle, en formant 14 futurs chercheurs spécialistes en éoliennes», déclare le professeur Ostachowicz. «Cette initiative aidera également à accélérer la recherche dans des domaines privilégiés par les décideurs européens, tels que les énergies renouvelables, pour lutter contre le réchauffement planétaire et le changement climatique.»

La participation de 13 partenaires du secteur privé actifs dans les développements off-shore a été essentielle à la réussite du projet. Ces partenaires industriels ont été impliqués dans l'hébergement, la formation et la définition des besoins en formation des chercheurs. Cette forte implication de l'industrie apportera aux étudiants en doctorat de larges perspectives d'emploi.

Des avantages en matière d'énergie durable

Si le projet MARE-WINT a atteint son principal objectif, qui était de combler les déficits de compétences dans ce secteur, il a également permis de réaliser des progrès dans la conception et le fonctionnement des pales, des transmissions mécaniques et des structures de soutien des éoliennes, qui seront bénéfiques sur le long terme. Certains partenaires industriels ont pu affiner les outils et les méthodes existants utilisés quotidiennement, ce qui a entraîné une amélioration immédiate des performances.

Enfin, les résultats du projet ont été présentés sur livre. Ce document sera utilisé par les universités comme support de formation pour les cours sur l'énergie éolienne. L'avenir de l'énergie éolienne s'annonce radieux; en 2010, le secteur a contribué à hauteur de 32 milliards d'euros à l'économie de l'UE et en 2012, 250 000 personnes en Europe occupaient un emploi lié à l'énergie éolienne. En 2020, le secteur devrait avoir généré 520 000 emplois.

Pour plus d'informations, veuillez consulter:
site web du projet MARE-WINT

Source: D'après un entretien avec le coordinateur du projet

Informations connexes