Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

Un système flottant de plusieurs mégawatts bientôt en place près du Croisic, en France

Nombreux sont ceux qui pensent que les éoliennes flottantes offshore sont l'avenir du secteur: elles évitent le problème des fonds marins inadaptés et pourraient même coûter moins cher que les alternatives terrestres. Un consortium travaillant sous la bannière du projet FLOATGEN a mis au point la première éolienne flottante jamais construite qui sera implantée dans l'Atlantique près de la cote française.
Un système flottant de plusieurs mégawatts bientôt en place près du Croisic, en France
FLOATGEN compte être parmi les premiers à initier la tendance au développement de fermes éoliennes offshore dans les eaux européennes. Pour ce faire, il prévoit la mise en place d'une turbine de 2 MW dans l'océan Atlantique, sur le site d'essai SEM-REV situé à 12 miles nautiques du Croisic. Le consortium composé de sept membres espère que cette installation révolutionnaire - sur un site qui présente une sous-station électrique connectée au réseau naturel - démontrera la faisabilité technique et économique des éoliennes flottantes et facilitera leur développement dans les eaux profondes et exposées aux vents qui ne sont pas encore commercialement viables.

Le démonstrateur utilise une plateforme flottante économique en forme d'anneau, brevetée par Ideol. Il présente de nouvelles propriétés hydrodynamiques qui, selon son fabriquant, «rendent ses performances exceptionnelles par rapport aux autres plateformes flottantes.»

Paul de la Guérivière, PDG d'Ideol et coordinateur du projet, a accepté de parler de la technologie alors que la base flottante est en cours de construction.

Pourquoi est-il important pour la France et l'Europe d'investir dans des systèmes d'éoliennes offshore flottantes?

Alors que l'énergie éolienne offshore connaît des développements majeurs, elle doit également faire face, dans plusieurs pays, à un manque de site adaptés. Par conséquent, l'énergie éolienne flottante s'impose lentement mais sûrement comme une alternative viable aux éoliennes fixées au fond marin. Dans ce cadre, l'Europe, et notamment la France avec ses eaux méditerranéennes profondes, doit non seulement se préparer à la concurrence sur ce marché en essor, mais aussi à saisir l'opportunité de devenir un réel leader du marché.

Que pouvez-vous dire sur les résultats obtenus jusqu'à présent par le projet?

De nombreux tests en piscine ont été effectués et les études d'ingénierie sont désormais terminées. FLOATGEN est actuellement en cours de construction: la base flottante prend forme, l'éolienne et plus de 80 % des matériaux d'amarrage ont déjà été livrés au port de Saint-Nazaire.

Quelles étaient les principales difficultés auxquelles vous avez été confronté et comment les avez-vous résolues?

D'ici la fin de l'année, une éolienne offshore sera connectée au réseau. Les délais serrés (quatre ans) ont été très difficiles à respecter, car nous avons dû trouver un endroit qui nous permette d'obtenir les permis et autorisations nécessaires, faire face aux différentes évolutions de l'éolien et veiller à la viabilité de la construction. Du point de vue technique, le facteur le plus difficile a été l'interface avec les différents partenaires, pour l'optimisation de la construction et l'approvisionnement de la turbine. L'intérêt accru de tous les partenaires pour notre technologie et nos intérêts convergents ont permis de surmonter ces difficultés.

Sur la base de quels critères avez-vous choisi le site d'essai?

Une combinaison de critères a conduit au choix du site d'essai SEM-REV au large du Croisic, exploitée par l'École Centrale de Nantes: le raccordement au réseau, la profondeur de l'eau, la distance depuis la côte... SEM-REV est en effet le premier site d'essai d'ERM multiple mondial connecté au réseau.

Qu'avez-vous appris jusqu'à présent en ce qui concerne les performances et le coût de cette technologie?

Nous ne doutons pas des performances du système flottant: nos ingénieurs ont travaillé dur pendant 5 ans et les campagnes de test en piscine ont déjà confirmé les performances exceptionnelles du système entier. En matière de coûts, FLOATGEN nous apporte une expérience et un savoir-faire précieux. Il nous permet de définir des méthodes et des processus pour la construction, l'installation et l'exploitation du système flottant, et d'identifier ainsi des leviers de réduction des coûts. Nous travaillons également sur plusieurs projets de R&D afin de continuer à optimiser le système d'amarrage qui représente une partie fondamentale du projet.

Quels sont vos plans après la mise en place du moteur?

La démonstration dans les eaux SEM-REV durera 2 ans. Cette période nous permettra d'évaluer les performances de notre flotteur, afin de valider les coûts opérationnels et de maintenance et de nous préparer à la fabrication industrielle de cette solution.

Avez-vous des conseils à donner à d'autres organisations tentées par les éoliennes offshore?

Elles doivent se dépêcher car le marché est en train de se structurer et notre technologie est prête à être utilisée dans des projets commerciaux!

FLOATGEN
Financé au titre de FP7-ENERGY
site web du projet

Source: Entretien extrait du magazine research*eu consacré aux résultats, n° 57 p.4-5

Informations connexes

Numéro d'enregistrement: 126597 / Dernière mise à jour le: 2016-11-25
Catégorie: Entretiens
Fournisseur: ec