Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

Un vêtement équipé de capteurs pour analyser les mouvements des patients ayant souffert d'un AVC

Le retour à domicile après traitement des patients ayant souffert d'un AVC a toujours été source d'inquiétude pour eux-mêmes et pour leurs médecins qui, sans informations, sont laissés dans le brouillard. Tout ceci est du passé: un nouvel habit équipé de 41 capteurs est enfin prêt à être commercialisé.
Un vêtement équipé de capteurs pour analyser les mouvements des patients ayant souffert d'un AVC
Pourra-t-on bientôt se passer plus souvent des services des centres de rééducation? Si ces établissements apportent une aide précieuse aux patients devant se réapproprier les gestes du quotidien après un AVC, les parties impliquées s'accordent sur le fait qu'une meilleure compréhension de la façon dont ces personnes s'organisent en l'absence d'aide médicale pourrait contribuer à améliorer l'efficacité de la rééducation tout en en réduisant son coût.

Bart Klaassen, doctorant à l'Université de Twente, et de nombreux chercheurs de toute l'Europe ont cherché à résoudre ce problème dans le cadre du projet INTERACTION. Ensemble, ils ont développé et validé un système discret et modulaire se présentant sous la forme d'un habit équipé de multiples capteurs pour procéder au suivi des activités de la vie quotidienne et favoriser l'entraînement de la fonction motrice des patients.

M. Klaassen et son équipe ont présenté ce projet comme étant une première mondiale. «Le besoin de systèmes de ce type existe depuis longtemps déjà, mais la technologie n'était tout simplement pas prête», indique-t-il. «La situation est en train de changer rapidement car les développements s'accélèrent dans le domaine des batteries, de l'informatique vestimentaire, des e-textiles intelligents et de l'analyse de big data.»

L'habit du projet INTERACTION a fait l'objet de nombreux tests pendant trois mois durant lesquels il a été porté par des patients sous leurs vêtements normaux. Les données ont ensuite été transmises, stockées et traitées grâce à un émetteur portable capable de relayer par Internet toutes les informations recueillies à des serveurs de traitement de données situés à l'Université de Twente. Les 41 capteurs intégrés à l'habit surveillent de nombreuses parties du corps et apportent des informations sur la puissance, l'étirement et la force des muscles.

«Nous avons pu démontrer que toutes les informations sont bien transmises, que ce processus est très efficace, et qu'il apporte bien d'autres avantages», déclare M. Klaassen avec enthousiasme. «Nous avons réussi à modéliser tous les mouvements concernés et à filtrer les données afin que le thérapeute ne reçoivent que les informations pertinentes. Notre projet a apporté de nouvelles techniques et méthodes qui peuvent servir à surveiller les patients à la maison sur de longues durées, et à identifier toute différence par rapport à des mesures cliniques structurées. Nous effectuons actuellement d'autres recherches pour avoir une confirmation supplémentaire du fait que ces méthodes sont vraiment idéales pour superviser la rééducation.»

Le communiqué de presse publié récemment par l'Université de Twente ne précise aucune date de commercialisation. Toutefois, le fait que des sociétés d'assurance et des professionnels de la santé aient été impliqués dès les premières étapes du projet laisse peu de doute sur le fait que les patients ayant souffert d'un AVC pourront bientôt bénéficier de cette avancée technologique.

Pour plus d'informations, veuillez consulter:
page web du projet CORDIS

Source: Basé sur un communiqué de presse de l'Université de Twente

Informations connexes