Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

Un test simple et bon marché pour vérifier les allégations de santé liées à l'huile d'olive

La réglementation de la Commission (EU) 432/2012 dresse la liste des critères à respecter par les producteurs pour qu'ils puissent promouvoir légalement les bienfaits des polyphénols présents dans leur huile d'olive. Grâce au projet OLEUM, une méthode simple peut désormais être appliquée pour certifier la conformité à cette réglementation.
Un test simple et bon marché pour vérifier les allégations de santé liées à l'huile d'olive
Le fait que les polyphénols de l'huile d'olive contribuent à protéger les lipides sanguins du stress oxydatif - un stress physiologique dans le corps pouvant causer des mutations de l'ADN et conduire à des maladies comme le cancer, les troubles cardiaques et sanguins, le diabète et les troubles neurodégénératifs - est bien documenté.

La réglementation européenne indique que ces bénéfices ne commencent à devenir tangibles que lorsque la prise quotidienne d'huile d'olive est d'au moins 20 g, et que ces avantages ne sont avérés que lorsque cette consommation quotidienne contient au moins 5 mg d'hydroxytyrosol et de ses dérivés. Mais vérifier si ce critère est satisfait n'est pas aussi facile qu'il n'y paraît.

«On utilise des techniques chromatographiques sophistiquées, comme la chromatographie liquide haute performance (HPLC) associée à un détecteur à spectrométrie ultraviolet-visible ou de masse qui servent à évaluer le contenu phénolique des huiles d'olive vierges», explique Giuseppe Di Lecce de l'Université de Bologne. «Or ces systèmes nécessitent des outils analytiques très coûteux et des techniciens qualifiés.»

Avec un groupe de chercheurs des Universités de Bologne et de Vigo, Di Lecce a conçu une méthode analytique simple pour quantifier le contenu phénolique des huiles d'olive extra vierges. Les résultats de leur étude préliminaire, qui a été financée au titre du projet OLEUM, sont prometteurs.

«Les résultats montrent que l' essai colorimétrique simple et bon marché fondé sur l'utilisation du réactif Folin-Ciocalteu (FC) peut également s'appliquer efficacement pour vérifier qu'une huile présente la teneur en polyphénols préconisée par la réglementation de l'UE», souligne Lecce.

La méthode FC est un essai colorimétrique bien connu pouvant être exécuté dans tout laboratoire. D'après les tests effectués par un logiciel statistique et centrés sur l'hydroxytyrosol, ses données sont comparables à celles obtenues, après hydrolyse, à la méthode HPLC-UV basée sur l'hydroxytyrosol et le tyrosol.

Par la suite, l'équipe compte analyser de nombreux échantillons pour en tirer les conclusions finales. Ces premiers résultats permettent aux petits laboratoires et producteurs d'espérer profiter d'approches instrumentales rapides et innovantes pour évaluer la qualité et l'authenticité des huiles d'olive.

OLEUM est un projet de 5 millions d'euros financé au titre d'Horizon 2020. Son objectif global est de garantir la qualité et l'authenticité des huiles d'olive à l'échelle mondiale. D'autres avancées, dont la mise en place d'un protocole fiable permettant de vérifier que les composants phénoliques contenus dans des huiles d'olive vierges sont conformes aux allégations de santé de l'UE, sont attendues avant l'achèvement du projet en 2020.

Pour plus d'informations, veuillez consulter:
page web du projet CORDIS

Source: D'après des informations provenant de divers rapports de presse

Informations connexes

Numéro d'enregistrement: 126839 / Dernière mise à jour le: 2017-02-20
Catégorie: Progrès scientifiques
Fournisseur: ec