Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

Tendances scientifiques: Présentation de Zealandia, un nouveau continent

Nous avons commencé l'année 2017 en apprenant l'existence d'un organe entièrement nouveau dans le corps humain. Nous apprenons maintenant que la Terre a (probablement) été gratifiée d'un nouveau continent, le huitième. Dans un nouvel article publié dans le journal de la Société américaine de géologie, une équipe de scientifiques soutiennent qu'une vaste étendue continue de croûte continentale, centrée sur la Nouvelle-Zélande, se distingue suffisamment pour être classée comme un continent séparé.
Tendances scientifiques: Présentation de Zealandia, un nouveau continent
Le continent Zealandia est en grande partie immergé dans le sud-ouest du Pacifique. Si la Nouvelle-Zélande en constitue la partie émergée la plus importante, cette masse continentale comporte également un groupe d'îles isolées. Géographiquement, ces îles n'ont jamais été considérées comme faisant partie du continent australien (même si l'Australie, la Nouvelle-Zélande et les îles du sud-ouest du Pacifique sont souvent regroupées sous les termes d'«Australasie» ou d'«Océanie»). Les auteurs de l'article estiment qu'il faut désormais les considérer comme une partie d'un huitième continent, entièrement nouveau.

Si la communauté scientifique convient que Zealandia doit être homologué en tant que huitième continent (à l'école, l'auteur de ces lignes a appris que l'Europe/Asie et l'Amérique du Nord/Sud sont des continents séparés, ce qui correspond à un total de sept continents reconnus, mais les traditions dans d'autres pays ne feraient de Zealandia que le sixième ou le septième), il serait le plus petit.

Zealandia couvre près de 5 millions de kilomètres carrés (environ la taille du sous-continent indien ou la moitié de la taille des États-Unis ou du Canada), dont seulement 5 % environ sont émergés. Plus précisément, il englobe la Nouvelle-Zélande, la Nouvelle Calédonie, l'île de Norfolk, le groupe insulaire Lord Howe et les récifs Elizabeth et Middleton. À l'exception des récifs, toutes ces îles sont peuplées.

Alors que la Nouvelle-Zélande se situe à 2 500 km de son voisin le plus proche, l'Australie, Zealandia est beaucoup moins éloigné de la côte du nord-est de l'Australie, sans pour autant y être relié. La pointe occidentale de Zealandia se trouve seulement à quelques centaines de kilomètres du Queensland. On suppose qu'il s'est détaché du Gondwana, l'immense masse continentale qui englobait autrefois l'Australie, et s'est abîmé dans le Pacifique il y a environ 60 à 85 millions d'années.

L'étude fait valoir qu'une masse terrestre doit satisfaire quatre critères avant de se voir décerner le titre de continent. Le premier est son altitude élevée par rapport aux régions se trouvant sur la croûte océanique; le deuxième est l'existence d'une grande variété de roches ignées siliceuses, métamorphiques et sédimentaires; la présence d'une croûte plus fine et d'une plus faible vitesse sismique; enfin, des limites bien définies autour d'une zone assez grande pour être considérée comme un continent, plutôt que comme un microcontinent ou un fragment continental.

L'équipe de recherche affirme que Zealandia remplit les trois premiers critères et qu'il présente des limites bien définies délimitant une masse terrestre de 4,9 millions de kilomètres carrés, méritant ainsi l'appellation de continent.

«Même s'il est submergé, il s'agit vraiment d'un vaste morceau de terre», commentait Nick Mortimer, un géologue néo-zélandais co-auteur de l'article. Il déclarait que lui-même et d'autres chercheurs avaient commencé à reconstituer le continent immergé à partir d'une carte bathymétrique publiée en 2002. «C'est à ce moment que ça a fait tilt... À partir de ce moment, nous nous sommes basés sur cette carte pour tenter de prélever des roches provenant des quatre points de Zealandia, afin d'en prouver la spécificité géologique.»

Si elle a fortement intéressé les géologues, la confirmation de l'existence de Zealandia en tant que continent à part entière n'aura pas de conséquences sur l'équilibre géopolitique dans la région. La Nouvelle-Zélande, par exemple, ne pourrait émettre aucune nouvelle revendication territoriale dans la mesure où les frontières maritimes entre les pays de la région ont été adoptées il y a longtemps.

Zealandia ne sera pas indiqué avant longtemps sur les nouvelles cartes du monde. Nick Mortimer est cependant optimiste: «Si Zealandia fait son chemin dans la culture populaire et sur les cartes, cela constituera pour nous une reconnaissance suffisante.»

Source: D'après des communiqués de presse

Informations connexes

Pays

  • Nouvelle-Zélande
Numéro d'enregistrement: 126840 / Dernière mise à jour le: 2017-02-23
Catégorie: Tendances scientifiques
Fournisseur: ec