Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

Un ordinateur de 15 tonnes permet d'avoir accès à l'eau, l'énergie et Internet

Une nouvelle machine appelée Watly offre des solutions à trois des plus importants problèmes de la société: garantir un accès à l'eau potable, générer une énergie durable et tirer les bénéfices de la révolution numérique. Soutenue par des fonds dans le cadre du projet Horizon 2020, la PME innovante responsable du projet devrait bientôt présenter sa première machine Watly de taille réelle.
Un ordinateur de 15 tonnes permet d'avoir accès à l'eau, l'énergie et Internet
1,1 milliard de personnes dans le monde n'ont toujours pas accès à une source sûre d'eau potable, ce qui entraîne plus de 4 200 décès par jour dus à des maladies liées à l'eau. 1,3 milliard de personnes n'ont pas accès à l'électricité (plus d'un cinquième de la population mondiale) et 5 milliards de personnes au monde n'ont toujours pas accès à Internet. L'eau et l'énergie sont très interdépendantes et vitales au bien-être humain et à un développement socio-économique durable. Watly, une PME innovante basée en Espagne et en Italie, a conçu un moyen vraiment révolutionnaire de relever trois de ces défis à l'aide d'un seul appareil.

La machine Watly se compose d'un ensemble central de panneaux solaires connectés à quatre unités abritant, chacune une rangée de tubes de distillation par compression de vapeur pouvant faire bouillir l'eau insalubre provenant de sources comme les rivières et produire une eau sûre et propre adaptée à la consommation humaine.

Mais un important facteur est que l'énergie utilisée pour ce processus de purification de l'eau n'est pas l'électricité générée par les panneaux. Le processus utilise la dissipation de chaleur des panneaux, récupérée par un système de circulation d'air, une technique ingénieuse d'auto-alimentation, comme le décrit le fondateur et PDG de Watly, Marco Attisani. «Elle ne consomme aucune énergie», a-t-il confirmé.

Ce fonctionnement a de nombreux avantages connexes. Citons l'optimisation de panneaux solaires (qui sont maintenus à leur température de fonctionnement la plus efficace de 25°C quelles que soient les conditions ambiantes) et la livraison de toute l'énergie électrique produite pour soutenir d'autres applications plus appropriées. Cette énergie peut par exemple servir à recharger les téléphones portables via une connexion «cloud» à Internet ou assurer un approvisionnement classique en électricité via un onduleur interne qui prend en charge la conversion CC-CA.

Depuis mars 2013, Attisani et son équipe se dévouent au projet et ont depuis développé deux prototypes. L'un a été testé au Ghana avec le soutien à la fois d'un financement privé, d'une initiative de collecte de fonds et de presque 1,5 millions d'euros de financement d'Horizon 2020.

La quantité d'énergie générée dépend de nombreux facteurs importants, mais Attisani pense que l'objectif de 150kWhr par jour est réalisable. Le rendement d'eau purifiée obtenu avec un appareil pleinement opérationnel et à efficacité maximale pourrait atteindre environ 5 000 litres par jour. Enfin, les capacités informatiques de la machine promettent de ne pas se limiter à autoriser des communications personnelles, comme l'email - la société estime que chaque appareil pourrait avoir une zone de connectivité sans fil d'un rayon allant jusqu'à 1 kilomètre.

Le processus de purification fonctionnant par distillation, la machine peut également éradiquer tout type de contamination issue de la source d'eau, qu'elle soit bactérienne, chimique et physique. En effet, Attisani soutient que le processus de purification est tellement efficace que la teneur en minéraux de l'eau sortante est effectivement nulle. Watly a remédié à ce problème en ménageant un espace permettant d'accueillir des roches à l'intérieur de l'appareil afin de «reminéraliser» l'eau.

Cependant, ne vous attendez pas à installer bientôt une machine Watly 3.0 chez vous. À l'heure actuelle, pour les volumes cités par Attisani, la machine mesure au total 40 mètres de long et devrait coûter entre 600 000 et 1 million d'euros, selon les technologies intégrées. Pour ce qui est des projets, Attisani a récemment annoncé que l'entreprise travaille actuellement avec l'Agence spatiale européenne pour créer une application qui permettrait à la machine de guider un drone afin d'approvisionner en urgence des zones en crise.

Le modèle final de la machine Watly 3.0 devrait être présenté en mai 2017 (fin officielle du projet intitulé Horizon 2020 WATLY) et la société peut actuellement fabriquer 50 machines par an, les cinq premières unités devant être livrées aux clients d'ici la fin 2017.

Pour plus d'informations, veuillez consulter:
page web du projet

Source: D'après la couverture de l'évènement et des informations communiquées par le projet

Informations connexes

Numéro d'enregistrement: 127640 / Dernière mise à jour le: 2017-03-03
Catégorie: Progrès scientifiques
Fournisseur: ec