Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

Tendances scientifiques: En plus d'être des tueurs, les tyrannosaures étaient-ils aussi des êtres sensibles?

Une étude récemment publiée a décrit une nouvelle espèce de tyrannosaure, montrant que ces redoutables reptiles du Crétacé étaient équipés d'un museau incroyablement sensible, aussi sensible au toucher que le bout de nos doigts. Les scientifiques à l'origine de l'étude suggèrent donc que les mâles et femelles appréciaient de frotter leurs faces pendant l'accouplement.
Tendances scientifiques: En plus d'être des tueurs, les tyrannosaures étaient-ils aussi des êtres sensibles?
L'étude, réalisée par une équipe du Carthage College, au Montana, et publiée dans «Scientific Reports», ne décrit pas réellement le plus «terrible lézard» le plus célèbre, le terrifiant T-Rex, mais plutôt l'un de ses parents plus petit mais non moins terrible, une nouvelle espèce appelée Daspletosaurus horneri.

Un museau sensible

Âgé de 75 millions d'années, le spécimen a été exhumé au Montana. Il mesurait environ deux mètres de haut et neuf mètres de long (soit la longueur d'un autobus). Ses os ont été préservés avec des détails très fins, en particulier la tête et le museau. L'équipe a ainsi pu étudier en détail ses tissus grossiers complexes, arrivant à la conclusion que le museau de l'animal était couvert d'écailles plates.

Si le museau de l'animal pourrait apparaître rugueux au premier abord, des douzaines de petites ouvertures le long du museau et de la mâchoire indiquent que des centaines de ramifications nerveuses (appelées foramina) couraient sous les écailles et auraient rendu incroyablement sensible cette partie du corps, la transformant quasiment en une «troisième main».

On peut actuellement voir ce type de museau chez les crocodiles et les alligators, qui ont autour de leurs mâchoires des milliers de minuscules protubérances sensibles appelées organes sensoriels tégumentaires. En 2011, des scientifiques du Musée d'histoire naturelle Peabody de l'Université de Yale dans le Connecticut ont rapporté que ces animaux frottaient «généreusement» leurs protubérances sensibles sur la face et le corps avant de s'accoupler, et ont déterminé que ces comportements «débouchent fréquemment sur ce qui apparaît être une hyperstimulation». Avec un museau aussi sensible, l'équipe du Carthage College soutient que ces frottements auraient pu être une caractéristique des rituels d'accouplement du tyrannosaure.

Le Dr Thomas Carr, scientifique principal du Carthage College dans le Wisconsin, déclarait: «Étant donné que les foramina sont identiques chez les tyrannosaures, [cela] indique qu'ils avaient eux-aussi une peau très sensible.»

Un regard nouveau sur les tyrannosaures

Daspletosaurus horneri doit son nom à l'archéologue de renommée mondiale Jack Horner, qui avait émis la théorie selon laquelle Tyrannosaurus Rex n'était rien d'autre qu'un charognard opportuniste. À l'époque, cela avait causé un petit scandale, car cette théorie allait l'encontre de l'image populaire du T. Rex, considéré comme un tueur brutal et féroce, traquant ses proies dans les paysages du Crétacé. Inutile de dire qu'un amant attentif et attentionné ne correspond pas à l'image que le public se fait de ces dinosaures.

Même s'il est impossible de voyager dans le temps, cette nouvelle découverte n'est qu'une étape de plus dans l'élucidation de la vie quotidienne des tyrannosaures, nous éloignant des stéréotypes qui privilégient leurs aptitudes de chasseur et leur aspect terrifiant.

Certes, à certains moment, ils étaient certainement des chasseurs redoutables (sauf si vous adoptez la théorie de Horner) mais comme les animaux modernes (et les humains), les tyrannosaures ont également pu être des enfants, des adolescents, des mères, des pères et des amants. Ils mangeaient, buvaient, faisaient leurs besoins et prenaient très certainement soin de leur progéniture, et nous pouvons espérer que les paléontologues feront à l'avenir d'autres découvertes sur leur mode de vie.

Mais si l'extraordinaire nouvelle découverte de Daspletosaurus horneri peut nous apprendre quelque chose à propos des tyrannosaures, c'est bien cela: il n'était pas qu'une machine à tuer.

Source: D'après des communiqués de presse

Informations connexes

Pays

  • États-Unis
Numéro d'enregistrement: 127941 / Dernière mise à jour le: 2017-04-06
Catégorie: Tendances scientifiques
Fournisseur: ec