Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

Un projet de l'UE vise à réduire de 60 minutes le temps de passage dans les aéroports

Un projet financé par l'UE propose de réduire de 60 minutes le temps d'un voyage en avion. PASSME a identifié le stress comme étant le goulot d'étranglement le plus important et développe actuellement des solutions pour rendre les aéroports plus respectueux des passagers, notamment de nouvelles approches de traitement des bagages.
Un projet de l'UE vise à réduire de 60 minutes le temps de passage dans les aéroports
Le projet PASSME (Personalised Airport Systems for Seamless Mobility and Experience) exploite l'expertise de diverses disciplines afin de rationaliser l'itinéraire des passagers à travers les aéroports: aviation, transport, université, conception, technologie, et communications sont autant de domaines mis à contribution par le projet.

Le projet a fait quatre découvertes sur lesquelles il se concentre désormais. Le flux des bagages est un domaine qui pourrait clairement profiter d'une amélioration et le projet a développé une approche conceptuelle qui est actuellement mise à l'essai par une startup nommée Travel Light. Le domaine suivant à étudier est la création d'un système de prévision des passagers pour gérer le flux des voyageurs à travers l'aéroport, actuellement à l'étape conceptuelle.

Pour aborder la troisième découverte, à savoir faciliter le processus d'embarquement, le projet a déjà installé un fuselage d'essai dans ses locaux afin d'examiner le meilleur moyen d'améliorer l'intérieur des avions et des aéroports. Leurs concepts seront bientôt mis à l'essai aux aéroports de Schiphol à Amsterdam et de Hambourg.

Après avoir établi que les informations envoyées aux usagers provoquent un stress supplémentaire contrairement aux informations qu'ils vont chercher en fonction de leurs besoins, qui accélèrent les procédures, le projet met actuellement en place une application pour smartphone pour fournir aux passagers des informations importantes sur les aéroports.

Un aéroport sans bagages à l'horizon?

Dans ce sens, PASSME explique que les changements qu'ils proposent pour le traitement des bagages ont le potentiel d'accélérer le plus le passage en aéroport. Les chercheurs estiment que ces changements pourraient faire gagner 40 minutes sur le temps de voyage. Ils développent des méthodes qui permettraient de livrer les bagages en porte-à-porte, résultant en un aéroport sans bagages. Selon PASSME, le nombre d'objets détériorés par un transporteur est quasi nul alors que ce phénomène est monnaie courante dans l'aviation (2-3 bagages sur 1 000). Mais ils reconnaissent également que cela pourrait conduire à un changement de perception du côté du passager moyen.

Une approche personnalisée pour améliorer l'expérience du passager

La dimension pluridisciplinaire du projet apporte des informations provenant de développeurs de logiciel qui travaillent actuellement sur le concept d'une application pour smartphone qui évaluera les niveaux de stress indiqués par le passager. Ils se penchent désormais sur des moyens à travers lesquels l'application pourrait ensuite apporter des conseils sur les meilleurs sites de détente des environs. Les partenaires du projet pensent que le big data est la clé pour apporter des informations pertinentes en temps réel aux passagers, et l'application PASSME, en cours de conceptualisation, a justement cette mission.

Pour plus d'informations, veuillez consulter:
site web du projet

Source: D'après des rapports de presse et des informations sur le projet

Informations connexes

Numéro d'enregistrement: 128124 / Dernière mise à jour le: 2017-04-28
Catégorie: Nouveaux produits et technologies
Fournisseur: ec