Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

Fabriquer l'avenir de la nanomédecine

La thérapie à base d'ARN financée par l'UE cible la cause directe de certaines maladies neurodégénératives, sans se limiter à leurs symptômes.
Fabriquer l'avenir de la nanomédecine
Le projet B-SMART financé par l'UE, mis en place pour traiter plusieurs maladies neurodégénératives, a fait un pas important vers cet objectif en sélectionnant une plateforme pour fabriquer ses nanomédicaments.

Precision NanoSystem's NanoAssemblr™ utilisera une thérapie à base d'ARN pour endiguer les protéines à l'origine de pathologies comme la maladie de Parkinson, d'Alzheimer et la chorée de Huntington. Ces maladies touchent plus de sept millions d'Européens, la charge socio-économique inhérente ayant été estimée à environ 130 milliards d'euros par an.

Surmonter la barrière de la thérapie par ARN

L'ARN est une molécule influente dans le codage, le décodage, la régulation et l'expression des gènes, notamment la production des protéines responsables de la maladie. La perspective d'utiliser ensemble cette fonction (via l'ARN messager - ARNm) pour que le médicament puisse donner l'instruction au corps d'empêcher les dégâts avant qu'ils n'aient lieu a été bien accueillie. Il s'agit d'un domaine médical relativement nouveau, qui ne date que de vingt années environ et qui est considéré comme étant plus sûr et plus rentable que les options de manipulation génétique alternatives.

Néanmoins, pour que ces modalités ARN réalisent tout leur potentiel, elles doivent surmonter les défenses du corps, développées pendant des milliards d'années d'évolution. Des protections comme les bicouches lipidiques (formant une fine membrane), dont le rôle était d'empêcher l'accès à l'intérieur des cellules, ont maintenu les ARN à l'extérieur des cellules. Traverser ce bouclier a été littéralement, un obstacle au développement à grande échelle de la thérapie ARN.

B-SMART a mis au point un mécanisme de livraison très efficace grâce à l'utilisation des «nanotransporteurs». Ces modules de transport sont suffisamment petits pour traverser la barrière du liquide cérébrospinal du cerveau tout en protégeant les enzymes ARN contre la dégradation.

Comme le résume le coordinateur du projet B-SMART, le professeur Raymond Schiffelers, dans un récent article pour «Technology Networks» annonçant la sélection de la plateforme de fabrication, «les médicaments à base d'ARN sont intéressants car vous pouvez utiliser exactement la même molécule polynucléotide pour traiter plusieurs maladies, rien qu'en changeant la séquence du nucléotide. Notre objectif consiste donc à concevoir les nanoparticules modulaires capables de livrer une charge utile d'ARN thérapeutiques au cerveau, afin qu'ils empêchent la biosynthèse des protéines nuisibles à la source.»

Du laboratoire à la clinique

Pour accroître l'efficacité, le mécanisme de livraison nécessitait un ciblage spécifique à l'aide de ligands (petites molécules, ions ou protéines), fondés sur des nanocorps à chaînes lourdes uniquement, qui sont plus petits et plus stables que les anticorps conventionnels. Le système de livraison modulaire est testé in vitro et in vivo.

Tirer profit des connaissances recueillies forme le champ pluridisciplinaire de la microfluidique, et le développement d'un processus de fabrication évolutif et reproductible est la clé pour commercialiser l'approche B-SMART et l'appliquer à un large éventail d'environnements thérapeutiques européens. Dans ce but, la plateforme NanoAssemblr pour plan de travail sera utilisée dans huit laboratoires impliqués dans le projet, aux Pays-Bas, en Belgique, en Norvège, au Royaume-Uni, en Espagne et en Italie.

Le professeur Schiffelers explique plus en détail le choix de la plateforme NanoAssemblr de Precision NanoSystemen en déclarant, «Cette technologie permet également de prévoir avec précision la taille des particules à partir de la vitesse de mélange, des taux de concentration et de mélange de PEG [composés de polyéther], ce qui représente un progrès important. Tout aussi important, il peut évoluer facilement pour fabriquer des volumes suffisants pour les essais cliniques. L'efficacité préclinique sera testée après injection locale, l'administration nasale et l'administration systémique.

Pour plus d'informations, veuillez consulter
le site web du projet

Source: D'après des communiqués de presse

Informations connexes

Numéro d'enregistrement: 128346 / Dernière mise à jour le: 2017-05-31
Catégorie: Progrès scientifiques
Fournisseur: ec