Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

Il est certain qu'un astéroïde va frapper la Terre, mais quand?

En prévision de l'évènement officiel Asteroid Day Live qui se tiendra le 30 juin, un membre du projet NEOSHIELD-2, financé par l'UE, nous prévient que le prochain impact d'un astéroïde sur Terre n'est qu'une question de temps.
Il est certain qu'un astéroïde va frapper la Terre, mais quand?
Le professeur Alan Fitzsimmons du Centre de recherche en astrophysique de l'Université Queen Mary de Londres, membre du consortium du projet NEOSHIELD-2, a déclaré que la question de la collision d'un astéroïde, ou d'un autre objet géocroiseur (NEO), avec la Terre était une certitude et que la seule question est de savoir quand elle va se produire. Rejoint par Brian Cox, professeur en physique des particules à l'École de physique et d'astronomie de l'Université de Manchester, Rusty Schweickart, astronaute d'Apollo 9 et Nicole Stott, astronaute de la Spation spatiale, le professeur Fitzsimmons met en lumière le risque de collision à l'occasion de Asteroid Day, un évènement mondial qui se tiendra le vendredi 30 juin.

En juin 1908, un petit astéroïde a explosé au-dessus de la Toungouska dans une région très peu peuplée de la Sibérie orientale, ravageant une zone de 2 000 kilomètres carrés, heureusement sans causer de pertes humaines. Il a été classé comme un évènement d'impact, même si on n'a trouvé aucun cratère d'impact: on pense que l'astéroïde s'est désintégré à une altitude comprise entre 5 et 10 kilomètres avant de frapper la surface de la Terre. L' évènement de la Toungounska est le plus important impact officiel jamais enregistré dans le monde.

Le professeur Fitzsimmons nous prévient qu'un impact similaire dans le monde actuel pourrait facilement détruire une très grande ville et qu'un astéroïde de plus grande taille serait encore plus dangereux. «Il est important de savoir que les scientifiques et les ingénieurs ont réalisé de grands progrès dans la détection des astéroïdes proches de la Terre et dans la compréhension de la menace qu'ils représentent. Jusqu'ici, plus de 1800 objets potentiellement dangereux ont été découverts, mais de nombreux autres encore de l'être», a-t-il commenté. «Chaque jour, les astronomes découvrent des astéroïdes proches de la Terre dont la plupart ne représentent aucun danger. Mais il est toujours possible que le prochain Toungouska nous prenne par surprise, et même si nous sommes mieux équipés pour découvrir des astéroïdes de grande taille, cela ne nous servira à rien si nous ne sommes pas préparés à y faire face.»

L'évènement Asteroid Day est une campagne mondiale de sensibilisation qui réunit des personnes du monde entier désirant s'informer sur les astéroïdes, le danger de collision qu'ils peuvent représenter, et sur ce que nous pouvons faire pour protéger notre planète, nos familles, nos sociétés et les futures générations des impacts d'astéroïdes. Soutenu par le gouvernement luxembourgeois, le Asteroid Day LIVE sera la première émission de 24 heures réalisée au Luxembourg. Elle comprend une programmation en direct de l'Agence spatiale européenne (ESA), de l'Agence d'exploration aérospatiale japonaise (JAXA) et de la NASA.

Le projet NEOSHIELD-2 s'est consacré au développement de nouveaux instruments et techniques de guidage, navigation et contrôle (GNC) dans le voisinage immédiat des astéroïdes et comètes. Le projet a également entrepris de mener des observations astronomiques d'objets géocroiseurs afin de mieux comprendre leurs propriétés physiques. Il se concentre sur les objets de petite taille, qui sont les plus inquiétants en ce qui concerne les mesures d'atténuation du risque. Le projet prévoit également d'identifier d'autres objets adaptés à l'analyse et à la démonstration des techniques de déviation des NEO. Le projet, qui a débuté en mars 2015 et doit s'achever en septembre 2017, a obtenu un peu plus de 4 millions d'euros et a été coordonnée par Airbus DS, basé en Allemagne.

Pour plus d'informations, veuillez consulter:
site web du projet

Source: D'après des informations communiquées par le projet et des communiqués de presse

Informations connexes