Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

Pied sur l'accélérateur afin de réduire les émissions des transports en commun

Les opérateurs de bus d'Allemagne et au sud du Tyrol, en Italie, collaborent afin de mettre en place 63 bus à pile à combustible dans leurs systèmes de transport public dans le cadre du projet JIVE financé par l'UE.
Pied sur l'accélérateur afin de réduire les émissions des transports en commun
L'activité d'achat groupé s'inscrit dans le projet JIVE (Joint Initiative for hydrogen Vehicles across Europe), qui est financé par l'UE et vise à mettre en place 139 nouveaux bus à pile à combustible zéro émission dans neuf villes, le premier déploiement de cette envergure en Europe. Bien que le projet ne compte que quelques mois, la mise en place de 63 nouveaux bus signifie que son objectif consistant à plus que doubler le nombre de bus zéro émission circulant en Europe est en bonne voie.

Ben Madden, directeur d'Element Energy, coordinateur du projet au Royaume-Uni, a expliqué qu'adopter une approche coordonnée pour l'acquisition de nombreux bus facilite la prestation d'une standardisation accrue et d'importantes réductions de coûts. Cela permet ainsi aux villes de réaliser leurs plans d'adoption ambitieux de bus à émission zéro.

Le projet consistait à déployer quelque 140 de ces nouveaux bus sur neuf sites, dans cinq pays européens; le premier déploiement de cette ampleur en Europe.

La voie de la commercialisation totale

Cherchant à réduire les émissions des transports publics locaux, les bus à pile à hydrogène ont déjà fait leurs preuves dans de nombreux projets en Europe comme le souligne l' entreprise commune piles à combustible et hydrogène, partenariat public-privé. Néanmoins, la commercialisation complète fait face à d'importants obstacles.

Comparés aux bus conventionnels, les principaux obstacles des bus à pile à hydrogène sont leurs coûts de propriété plus élevés. Citons également la barrière commerciale à laquelle font face la majorité des nouvelles technologies: le besoin de satisfaire la demande publique à travers une disponibilité et fiabilité assurées. Enfin l'infrastructure de réapprovisionnement doit être établie de manière exhaustive.

JIVE prévoit que la coordination des achats, grâce à laquelle plusieurs villes et régions peuvent lancer des processus conjoints, permettra de passer des commandes importantes auprès de fournisseurs de bus individuels, tout en augmentant les économies d'échelle. Par ailleurs, cette approche de clustering permet aux commandes de bus de partager des spécifications techniques communes. Par ailleurs, les parcs prévus semblent être plus grands que ceux précédemment déployés, avec 10-30 bus, l'attention étant portée à l'établissement de chaînes d'approvisionnement efficaces et d'opérations de maintenance.

Le projet teste également de nouvelles stations d'approvisionnement en hydrogène capables de servir des parcs composés de plus de 20 bus. Cela permettra de réduire le coût de l'hydrogène, mais aussi de tester la capacité du système à offrir une fiabilité au niveau de la commercialisation requis - plus de 99 %.

Réaliser les bénéfices des piles à hydrogène

Un rapport du Groupe d'experts intergouvernemental sur l'évolution du climat a estimé que le transport est responsable de plus d'un quart des émissions de CO2 mondiales et est un des contributeurs à croissance la plus rapide des gaz à effet de serre. L'introduction de véhicules à faibles émissions en tant qu'alternatives aux véhicules à combustibles fossiles, a été jugée nécessaire pour atténuer ce phénomène.

Les piles à hydrogène sont considérées comme une source combustible propre étant donné que la combinaison du gaz hydrogène (H2) et du gaz oxygène (O2) conduit à la production d'eau, d'électricité, et de chaleur, contrairement à la génération des produits dérivés nuisibles causés par la combustion des combustibles fossiles, à l'intérieur des moteurs à combustion interne.

Grâce à son déploiement grande échelle, l'objectif global de JIVE est de permettre aux opérateurs de bus, de façon commercialement viable, d'inclure des bus à pile à combustible dans leurs parcs, sans avoir besoin de subventions. Ainsi, JIVE offre aux gouvernements locaux et nationaux une option viable qui répond aux objectifs des réductions d'émissions. Par ailleurs, la réussite des bus à piles à combustible pourraient entraîner une réaction en chaîne qui encouragerait l'utilisation d'hydrogène pour d'autres véhicules, comme les voitures particulières ou les camions et vans commerciaux. Il a même été récemment annoncé que le premier train à pile à hydrogène du monde sera opérationnel en Allemagne l'an prochain.

Pour plus d'informations, veuillez consulter:
page web du projet sur CORDIS

Source: D'après des informations communiquées par le projet et des communiqués de presse

Informations connexes