Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

Tendances scientifiques: Souriez, c'est le moment de vous faire vacciner contre la grippe!

Une nouvelle étude montre qu'un état d'esprit positif peut améliorer l'efficacité des vaccins tels que celui de la grippe.
Tendances scientifiques: Souriez, c'est le moment de vous faire vacciner contre la grippe!
L'hiver arrive, et pour ceux qui se trouvent de ce côté du mur, c'est le moment de recevoir votre vaccin annuel contre la grippe. Conseillé pour la plupart d'entre nous, ce vaccin est particulièrement préconisé chez les personnes âgées. Mais bien qu'elles soient parmi les plus vulnérables aux effets de la grippe, on estime que le vaccin est efficace chez seulement 17 à 53 % d'entre elles, contre 70 à 90 % des plus jeunes. Des recherches sont donc menées pour trouver un moyen d'optimiser les bienfaits du vaccin.

Une étude récemment publiée révèle que son administration est plus efficace lorsque l'on est de bonne humeur. Des chercheurs de l'Université de Nottingham, au Royaume-Uni, ont évalué trois fois par semaine, six semaines d'affilée, la bonne ou mauvaise humeur, l'activité physique, le régime alimentaire et le sommeil d'un groupe de 138 personnes âgées devant être vaccinées contre la grippe. Ils ont ensuite mesuré la quantité d'anticorps de la grippe présents dans le sang de ces mêmes personnes 4 et 16 semaines après qu'elles aient été vaccinées.

Interviewée pour l' émission Today de la BBC, Kavita Vedhara, professeur à l'école de médecine de l'Université de Nottingham et chercheuse principale de l'étude a déclaré: «À notre grand étonnement, le seul facteur qui semblait influencer la quantité des anticorps produits était le degré de bonne humeur.»

Lorsque l'équipe a examiné l'effet de la bonne humeur le jour de l'injection, les résultats ont été encore plus clairs: être d'humeur positive entraînait une variabilité de 8 à 14 % des niveaux de production d'anticorps. Interrogée sur le mécanisme possible menant à ces résultats, le professeur a répondu que l'explication était peut-être d'origine biologique. «Notre humeur a des conséquences physiologiques; elle entraîne par exemple des changements hormonaux, notamment au niveau du cortisol. Ces hormones communiquent directement avec le système immunitaire.»

Les chercheurs s'empressent de rappeler que l'étude s'appuie sur des observations: «(...) pour confirmer cette relation de cause à effet, nous devons organiser des essais durant lesquels nous contrarieront la bonne humeur du patient, dans l'idéal le jour de la vaccination», déclare le professeur Vedhara. Elle a ajouté que s'il est bien connu que l'état psychologique a un impact majeur sur la santé, on ne lui accorde probablement pas suffisamment d'importance.

Actuellement, l'équipe recrute des patients pour sa prochaine étude: un essai qui consistera à déterminer si améliorer l'humeur des personnes âgées seulement le jour du vaccin a le même effet.

Alors, que peuvent faire les personnes âgées en attendant? «Eh bien, indique le Professeur, vous avez deux possibilités: éviter les contrariétés susceptibles d'altérer votre bonne humeur ou faire des choses qui vous rendent heureux, comme câliner vos petits-enfants.»

Source: D'après des communiqués de presse

Informations connexes

Pays

  • Royaume-Uni