Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

Le projet ALARM financé par l'UE atteint une dimension planétaire dans le domaine de l'évaluation des risques sur la biodiversité

Le plus vaste programme européen de recherche dans le domaine de la biodiversité terrestre poursuit son expansion avec 12 nouveaux partenaires se joignant à l'équipe en vue d'examiner les causes du déclin des espèces.

Des chercheurs venus de Bolivie, du Guatemala, du Mexiq...
Le projet ALARM financé par l'UE atteint une dimension planétaire dans le domaine de l'évaluation des risques sur la biodiversité
Le plus vaste programme européen de recherche dans le domaine de la biodiversité terrestre poursuit son expansion avec 12 nouveaux partenaires se joignant à l'équipe en vue d'examiner les causes du déclin des espèces.

Des chercheurs venus de Bolivie, du Guatemala, du Mexique, de Chine, des Philippines, de Russie, de Biélorussie, d'Ukraine, de Serbie et d'Afrique du Sud font désormais partie du projet ALARM financé par l'UE et disposant d'un budget de 24 millions EUR. Coordonnés par le Centre Helmholtz de recherche sur l'environnement en Allemagne (UFZ), plus de 200 scientifiques de 67 institutions venus de 35 pays à travers le monde seront désormais impliqués dans les travaux de recherche.

Le projet ALARM (Évaluation des risques environnementaux à grande échelle pour la biodiversité à l'aide de méthodes testées - Assessing LArge-scale environmental Risks for biodiversity with tested Methods) explore les quatre domaines sensés contribuer au déclin de la biodiversité: le changement climatique planétaire, l'extinction de pollinisateurs tels que les abeilles, les bourdons et les papillons, les substances nocives dans l'environnement, l'invasion d'espèces animales et de plantes étrangères et les effets combinés de ces facteurs.

En alliant la science de pointe à des scénarios socio-économiques et politiquement adéquats, le projet développe des outils d'évaluation des risques afin d'y puiser des mesures politiques axées sur les résultats en vue d'atténuer les menaces sur la biodiversité.

Les résultats préliminaires du projet quinquennal ont été publiés en ligne sous la forme d'un «atlas des impacts du changement climatique sur la biodiversité européenne», qui offre des données importantes sur la planification de domaines protégés. Il contient des prévisions sur la répartition des espèces amphibies et des reptiles en Europe pour l'année 2050, selon les divers scénarios de changement climatique.

Selon Josef Settele, le coordinateur du projet, «cet atlas des impacts du changement climatique sur la biodiversité est l'une des oeuvres clés d'ALARM, un projet qui vise à offrir un manuel pratique facile d'utilisation permettant d'évaluer les risques environnementaux sur la biodiversité à large échelle en Europe et ailleurs.»

Au cours de l'année 2007, le projet ALARM présentera également des projections de répartitions actuelles et futures de plantes européennes, et d'ici la fin du projet en 2009, des données similaires sur les oiseaux et les mammifères seront disponibles.

«Cet ensemble détaillé de projections est le premier qui s'intéresse aux impacts potentiels du changement climatique sur la répartition des espèces disponible publiquement à travers le monde», a déclaré Miguel Araújo, le chercheur principal responsable de l'atlas.

Une «base de données européenne sur les pollinisateurs» contenant plus de 180 000 registres de pollinisation de plantes spécifiques sera également disponible sous peu. Ces données seront utilisées pour l'évaluation des menaces que représente le déclin potentiel des espèces pollinisatrices. Selon le Dr Araújo, elles sont essentielles à la production d'aliments dans plus de 80 % des produits agricoles et représentent ainsi une menace majeure pour la sécurité alimentaire mondiale.

Un «Réseau de sites» (Field Site Network) à travers l'Europe va également voir le jour afin de faciliter une recherche stratégique intégrée d'envergure européenne relative aux menaces environnementales sur la biodiversité.

Source: Centre Helmholtz de recherche sur l'environnement (Helmholtz Centre for Environmental Research) (UFZ)

Informations connexes

Programmes

Pays

  • Allemagne
Numéro d'enregistrement: 27171 / Dernière mise à jour le: 2007-02-20
Catégorie: Autre
Fournisseur: ec