Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

Des scientifiques identifient le gène responsable de la pigmentation des oranges sanguines [Imprimer en PDF] [Imprimer en RTF]

Des chercheurs de Chine, d'Italie et du Royaume-Uni ont découvert le gène responsable de la pigmentation des oranges sanguines et comment le contrôler. Les résultats, présentés dans la revue The Plant Cell, pourraient améliorer la croissance des oranges sanguines saines et men...
Des scientifiques identifient le gène responsable de la pigmentation des oranges sanguines
Des chercheurs de Chine, d'Italie et du Royaume-Uni ont découvert le gène responsable de la pigmentation des oranges sanguines et comment le contrôler. Les résultats, présentés dans la revue The Plant Cell, pourraient améliorer la croissance des oranges sanguines saines et mener à des solutions innovantes pour les patients souffrant de maladies cardiovasculaires, d'obésité et de diabète. L'étude a été partiellement soutenue par deux projets financés par l'UE: FLORA et ATHENA. FLORA («Flavonoids and related phenolics for healthy living using orally recommended antioxidants») a reçu près de 3,3 millions d'euros au titre du domaine thématique «Qualité et sécurité alimentaire» du sixième programme-cadre (6e PC) de l'UE. ATHENA («Anthocyanin and polyphenol bioactives for health enhancement through nutritional advancement») a reçu 3 millions d'euros dans le thème «Alimentation, agriculture et pêche et biotechnologie» du septième programme-cadre (7e PC).

Sous la direction du Centre John Innes dans le Royaume-Uni, les chercheurs expliquent que les oranges sanguines ont généralement besoin d'une période de froid pour être mûres et développer leur pigmentation rouge. Tandis que de nombreuses régions dans le monde produisent ces oranges, la région sicilienne à proximité du Mont Etna est le meilleur endroit de les produire. Des journées ensoleillées et des nuits fraîches, ainsi que des journées ensoleillées et des nuits chaudes constituent les meilleures conditions de production, et elles sont typiques dans cette région.

Dans leur étude, les chercheurs ont baptisé le gène responsable de la pigmentation rouge.

«Les oranges sanguine contiennent des pigments naturels associés à une meilleure santé cardiovasculaire améliorée, contrôlant le diabète et la réduction de l'obésité», commente le professeur Cathie Martin du Centre John Innes de Norwich Research Park. «Notre compréhension améliorée de ce trait pourrait offrir des solutions directes pour faire croître des oranges sanguines dans des climats chauds par l'ingénierie génétique.»

Les pigments sont les anthocyanines, des flavonoïdes qui donnent aux fruits leur teinte rouge ou mauve. Des études antérieures, se basant sur la recherche relative aux aliments à teneur élevée d'anthocyanines, avaient identifié que la consommation de jus d'oranges sanguines réduit le stress oxydatif chez les patients diabétiques, protège l'ADN contre l'oxydation et peut également contribuer à la réduction des facteurs de risques cardiovasculaires de manière générale. Le gène Ruby a été isolé à partir de la chair des oranges sanguines et normales. L'équipe a découvert qu'il est contrôlé par des éléments génétiques mobiles activés par le stress relatif au froid.

«Nos résultats offrent un peu d'espoir dans les techniques de sélection génétique ou dans l'identification de nouvelles variétés d'oranges sanguines indépendantes du froid», commente le professeur Martin. «Nous menons des expériences pour utiliser le gène Ruby avec un promoteur de fruit spécifique pour qu'il soit induit différemment.»

Les oranges sanguines proviennent des oranges, le fruit le plus répandu au monde. Cette dernière étude confirme que les oranges traditionnelles sont une espèce hybride entre le pomélo (ou pamplemousse vrai) et la mandarine.
Source: Centre John Innes

Informations connexes

Programmes

Pays

  • Chine, Italie
Numéro d'enregistrement: 34492 / Dernière mise à jour le: 2012-04-10
Catégorie: reportSummary
Fournisseur: ec