Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

  • Commission européenne
  • CORDIS
  • Programmes
  • Résolution du Conseil et des représentants des gouvernements des Etats membres, réunis au sein du Conseil, du 7 juillet 1986, concernant un programme d'action des Communautés européennes contre le cancer, 1987-1989

Programme de suivi

HS-EURCAN 2C

Financement du programme

EUR 22 million
Contribuer à une amélioration de la santé et de la qualité de la vie des citoyens de la Communauté en réduisant, d'une part, le nombre de maladies dues au cancer et la mortalité y afférente et, d'autre part, les années potentielles de vie perdues à cause du cancer.

Résumé

Les conclusions du comité d'experts ad hoc sur le cancer (réuni à Paris les 19 et 20 février 1986) ont été transmises par la Commission au Conseil dans son rapport du 10 mars 1986. Un programme d'action de cinq ans contre le cancer a été proposé. Les actions suivantes ont été considérées comme nécessaires:

- Tabac: élaboration de mesures visant à limiter et à réduire la consommation du tabac

- Substances chimiques: développement de critères et de procédures harmonisées pour l'évaluation du caractère cancérigène des substances chimiques

- Nutrition et alcool: évaluation des résultats des recherches, compte tenu des différences de situations et d'habitudes dans les Etats membres (il convient également de se préoccuper de la consommation abusive d'alcool)

- Prévention/diagnostic précoce: échange d'informations et d'expériences, en particulier sur les programmes de prévention et de diagnostic précoce des Etats membres et, sur cette base, le cas échéant, élaboration de mesures

-Données épidémiologiques: échange d'informations sur les structures et procédures dans les Etats membres en matière d'épidémiologie du cancer et évaluation de ces structures et procédures, en vue d'améliorer celles-ci

- Education à la santé: échange d'informations et d'expériences, en particulier sur les programmes d'éducation et d'information sanitaires des Etats membres

- Collaboration internationale: collaboration avec des organisations internationales et nationales dans le domaine couvert par ces actions, en vue de réaliser la plus grande efficacité possible.

Sous-division

Dans le cadre des domaines d'action prioritaires, les mesures suivantes ont été proposées:

Campagne contre le tabagisme:
- alignement à la hausse des taxes sur les produits du tabac fabriqués dans la Communauté européenne
- financement d'actions préventives au niveau national au moyen de mesures fiscales accrues relatives au tabac
-publication d'indices excluant le tabac par l'Office statistique des Communautés européennes
-harmonisation de l'étiquetage des paquets de cigarettes dans la Communauté européenne
-interdiction des cigarettes à teneur élevée en goudrons
- harmonisation des normes relatives aux composants de la fumée du tabac
- interdiction des ventes de produits du tabac détaxés dans la Communauté européenne
- protection des enfants contre les ventes de produits du tabac
- réorientation de la production tabacole vers des variétés moins nocives et étude des possibilités de reconversion
- campagne d'information et de sensibilisation du public en matière de lutte contre le tabagisme
- étude des dispositions nationales et élaboration de propositions de règlements communautaires concernant les interdictions de fumer dans les lieux publics
- étude des dispositions nationales et élaboration de propositions de règlements communautaires concernant les restrictions à imposer à la publicité sur le tabac
- analyse comparative des campagnes contre le tabagisme
- échange d'informations en matière de lutte contre le tabagisme.

Amélioration de la nutrition:
- analyse des informations existantes sur "la nutrition et le cancer"
- élaboration de recommandations nutritionnelles contre le cancer adaptées à chacune des catégories de participants concernés
- harmonisation de l'étiquetage nutritionnel des denrées alimentaires dans les Communautés européennes
-protection du consommateur contre certains agents présents dans les denrées alimentaires
-amélioration des campagnes d'information existantes concernant la nutrition
- lancement de campagnes d'information sur les denrées alimentaires recommandées
-promotion de denrées alimentaires et de techniques appropriées
- évaluation d'expériences pilotes en matière de nutrition
- échange d'informations sur "la nutrition et le cancer".

Protection contre les agents cancérigènes:
- protection contre les rayonnements ionisants et suivi de Tchernobyl
-création d'une antenne d'observation et constitution d'une liste de substances chimiques soupçonnées d'être cancérigènes
- accélération des travaux au niveau communautaire et création d'un groupe spécial sur la classification et l'étiquetage des substances cancérigènes
-adoption de directives sur la protection des travailleurs
- prévention des cancers professionnels par l'amélioration de l'organisation pratique dans les entreprises, y compris l'information des employeurs et des travailleurs
- nouvelles mesures visant à protéger le public contre les substances cancérigènes.

Dépistage systématique et diagnostic précoce:
- promotion d'une politique relative au dépistage systématique et au diagnostic précoce du cancer du col de l'utérus et du cancer du sein
- évaluation et amélioration de la politique relative au dépistage systématique et au diagnostic précoce des autres cancers fréquents.

Code européen contre le cancer: transformation en langage accessible au profane du code européen contre le cancer.

Education sanitaire.

Formation des personnels de santé.

Recherche sur le cancer.

Mise en œuvre

La Commission a adopté une approche fondée sur le "partenariat" à l'égard de la mise en oeuvre des mesures en vue d'impliquer tous ceux qui sont concernés par la lutte contre le cancer au niveau national:

- le Comité d'experts en matière de cancer
- les associations et ligues contre le cancer et les organisations de lutte contre le tabagisme dans la Communauté européenne
- les producteurs d'émissions télévisuelles médicales
- les représentants des médecins généralistes qui jouent un rôle central dans la détection précoce et le dépistage systématique
- les hauts fonctionnaires dans les ministères de la Santé, de l'Education et de la Recherche. Au travers des 75 actions annoncées au début de 1987, la Communauté européenne a fait preuve de sa capacité à apporter une contribution majeure à la lutte contre le cancer. Des dispositions législatives ont été annoncées, débattues et adoptées, qui concernaient des mesures dissuasives relatives à la consommation du tabac, l'amélioration de la nutrition et des mesures de lutte contre les substances chimiques cancérigènes et les rayonnements ionisants. Un montant moyen de 9 millions ECU a été mis à disposition de 1987 à 1989 pour participer au financement d'actions dans les domaines de la recherche, de la prévention, de la formation et de l'éducation sanitaire.
Numéro d'enregistrement: 203 / Dernière mise à jour le: 1996-07-15