Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

Programme précédent

OTH-MEDIA 0

Programme de suivi

OTH-MEDIA 2

Financement du programme

EUR 200 million

Référence du Journal Officiel

L 380 de 1990-12-31

Référence légale

90/685/CEE de 1990-12-21
Contribuer à la création d'un grand marché audiovisuel; stimuler et renforcer la capacité des réalisateurs européens de films et de programmes audiovisuels; multiplier les échanges intra-européens de films et de programmes audiovisuels; aider à accroître la place des entreprises européennes de production et de distribution sur les marchés mondiaux; promouvoir et valoriser les nouvelles technologies européennes de la communication dans la production et la distribution d'oeuvres audiovisuelles.

Résumé

Ce programme d'action, qui est fondé sur le désir d'améliorer le contexte économique des industries audiovisuelles dans la perspective du marché unique, s'inscrit dans la foulée des projets pilotes qui ont été regroupés sous l'intitulé "MEDIA": ces projets étaient destinés à explorer les moyens de fournir un soutien économique à l'industrie européenne du cinéma et de la télévision. Ils reposaient quant à eux sur un exercice de consultation mené auprès de l'industrie audiovisuelle (1987).

Le programme d'action 1991-1995 a pour but d'assurer que les réalisations et les lignes directrices issues de la phase pilote portent fruit sur une très grande échelle et soient complétées le cas échéant au moyen d'accords de collaboration avec EUREKA-audiovisuel.

Sous-division

- Mécanismes de distribution:
. distribution cinématographique dans les salles
. distribution en cassettes vidéo
. soutien au multilinguisme des programmes télévisés
. développement des marchés et soutien à la diffusion de la production indépendante

- Amélioration des conditions de production:
. développement de la préproduction
. restructuration de l'industrie du film d'animation
. exploitation de nouvelles technologies, notamment européennes, dans la production de programmes
. contribution à la création d'un second marché, notamment à partir de l'exploitation des archives

- Stimulation des investissements financiers:
favoriser la constitution et le développement de structures susceptibles de mobiliser et de stimuler les investisseurs (telles que Media-Venture, Euro-Media Garantie, pools d'investissements, etc.)

- Amélioration des compétences des professionnels en matière de gestion économique et commerciale:
. poursuivre et diversifier les mesures prises par les entrepreneurs de l'audiovisuel européen/EAVE en faveur de la formation des jeunes producteurs dans la perspective du grand marché
. développer, en liaison avec les institutions nationales, d'autres mesures de perfectionnement, coordonnées notamment par la Media Business School, pour répondre aux problèmes économiques et commerciaux auxquels sont confrontés les métiers de l'audiovisuel à l'échelle européenne

- Développement du potentiel dans les pays à faible capacité de production audiovisuelle et/ou à aire géographique et linguistique restreinte

- Participation à des projets EUREKA-audiovisuel par le biais de synergies de deux types:
. le programme d'action communautaire élargi à de nouveaux partenaires
. la Communauté partenaire de projets EUREKA-audiovisuel.

Mise en œuvre

La Commission est responsable de la mise en oeuvre du programme d'action. Elle est assistée dans l'exécution de sa tâche par un comité consultatif composé de représentants désignés par chaque Etat membre et présidé par un représentant de la Commission.

Une attention particulière sera accordée à la participation communautaire à des projets Eurêka-audiovisuel. La Communauté peut aussi contribuer à la promotion de la coopération avec les professionnels de l'audiovisuel dans les pays d'Europe centrale et orientale. La Commission contribue aux frais de fonctionnement du secrétariat d'EUREKA-audiovisuel ainsi qu'à la mise en place d'un observatoire européen de l'audiovisuel.

Les cocontractants de la Commission doivent assurer une partie substantielle du financement, représentant au moins 50 % de leur coût total.

Après deux ans de mise en oeuvre du programme, et dans les six mois qui suivent l'écoulement de cette période, la Commission, après avoir consulté le comité consultatif, présentera un rapport sur les résultats obtenus, accompagné, le cas échéant, de propositions appropriées.

Au terme du programme, la Commission établira un rapport sur la réalisation et les résultats du programme.
Les deux rapports seront soumis au Parlement européen, au Conseil et au Comité économique et social.
Numéro d'enregistrement: 206 / Dernière mise à jour le: 1996-03-04