Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

  • Commission européenne
  • CORDIS
  • Programmes
  • Programme spécifique de recherche et de développement technologique (CEE) relatif aux systèmes télématiques dans des domaines d'intérêt général - bibliothèques-, 1990-1994

Programme-cadre

FP3-FRAMEWORK 3C

Financement du programme

EUR 22,5 million

Référence du Journal Officiel

L 192 de 1991-07-16

Référence légale

91/353/CEE de 1991-06-07
Faciliter l'accès des utilisateurs, par l'utilisation et le développement optimaux de matériels et de systèmes télématiques, à la multitude de connaissances détenues dans les bibliothèques, tout en réduisant les handicaps causés par l'inégalité actuelle des infrastructures dans la Communauté.

Résumé

Cette première action communautaire consacrée aux bibliothèques, qui fait partie du programme spécifique de recherche et de développement technologique relatif aux systèmes télématiques d'intérêt général (1990-1994) au titre du Domaine 5: "Bibliothèques", est destinée à promouvoir:
- La disponibilité et l'accessibilité de services de bibliothèque modernes dans l'ensemble de la Communauté, en tenant compte des inégalités géographiques existant dans ce domaine
- Une pénétration plus rapide mais ordonnée et rentable des nouvelles technologies de l'information dans les bibliothèques
- La normalisation, à cause de ses conséquences pratiques et de son impact économique
- L'harmonisation et la convergence des politiques nationales quant aux aspects ci-dessus.

En 1984, le Parlement européen a attiré l'attention des milieux politiques sur l'importance des bibliothèques pour la Communauté dans une résolution (appelée Résolution Schwencke) qui invitait la Commission à prendre des mesures dans ce secteur (Journal officiel n° C 117 du 30.4.1984). Le Conseil des ministres responsable des affaires culturelles a adopté une résolution le 17 septembre 1985 sur le thème "Collaboration entre les bibliothèques dans le domaine du traitement des données" (Journal officiel n° C 271 du 23.10.1985). Cette résolution reconnaissait l'importance des bibliothèques dans la Communauté européenne, à la fois en tant que force majeure sur le marché de l'information et en tant qu'intermédiaire pour l'accès aux connaissances et à la culture. Elle invitait la Commission à prendre des mesures pour aider les bibliothèques dans le but, entre autres, de préparer un programme de travail en collaboration étroite avec les responsables de bibliothèques dans les Etats membres.

La préparation de l'action communautaire s'est déroulée en deux phases. Une phase exploratoire a débuté en 1985 et s'est terminée par une consultation informelle générale basée sur un document de discussion qui décrivait un plan d'action possible. Une série d'activités préparatoires a commencé fin 1989-1990, s'inspirant du projet de plan d'action. Celles-ci regroupaient des consultations et études plus approfondies, ainsi qu'un petit nombre de projets pilotes.

Sous-division

Quatre lignes d'action:

- Les bibliothèques informatisées:
créer, améliorer et harmoniser des bibliographies assimilables par des machines (principalement les bibliographies nationales utilisées pour les services bibliographiques internationaux) et des catalogues communautaires, et développer également des outils et méthodes pour la conversion rétrospective des catalogues de collections importantes sur le plan international

- Liaison internationale des systèmes:
faire progresser les liens internationaux des systèmes gérant des données bibliographiques de base dans des buts particuliers (catalogage partagé, prêts inter-bibliothèques, etc.) et contribuer ainsi à préparer et à appliquer une série de normes internationales ou européennes

- Services de bibliothèque innovants basés sur les nouvelles technologies:
fournir des services innovants rentables qui permettront aux bibliothèques de satisfaire aux besoins des utilisateurs de manière plus efficace et plus visible et de mieux exploiter les ressources déjà disponibles

- Développement et production de produits, services et outils télématiques viables sur le plan commercial, conçus spécifiquement pour les bibliothèques, ou des prototypes de ces derniers.

Mise en œuvre

La Commission est responsable de la mise en oeuvre du programme au moyen de projets de RDT et de mesures d'accompagnement. Le programme ne prévoit pas d'actions concertées.

Les projets font l'objet de contrats à frais partagés, dans lesquels la participation financière communautaire ne dépasse pas habituellement 50 %. Les universités et autres centres de recherche ont la possibilité de demander, pour chaque projet, soit un financement à 50 % des dépenses totales, soit un financement à 100 % des coûts marginaux supplémentaires. Les contrats relatifs aux projets de recherche à frais partagés doivent, en règle générale, être conclus au terme d'une procédure de sélection basée sur des appels de propositions publiés au Journal officiel des Communautés européennes. Les projets doivent, en règle générale, prévoir la participation d'au moins deux partenaires, indépendants l'un de l'autre, établis dans des Etats membres différents.

Les propositions peuvent être soumises par les organisations suivantes: bibliothèques, autorités et organismes responsables de bibliothèques; organisations des secteurs public et privé fournissant des services aux bibliothèques, y compris réseaux, coopératives, fournisseurs de systèmes de bibliothèque, distributeurs de livres et services de consultants appropriés; organisations ou organismes travaillant en conjonction avec une ou plusieurs bibliothèques, par exemple, départements universitaires, écoles de bibliothécaires et des organismes semblables.

Les projets proposés doivent contenir les éléments suivants: coopération; innovation; et utilisation des nouvelles technologies de l'information. Ils doivent démontrer qu'ils peuvent contribuer de manière efficace à au moins un, et de préférence à plusieurs des quatre objectifs principaux suivants:

- Promotion de la disponibilité et de l'accessibilité des services de bibliothèques modernes
- Pénétration accélérée mais rentable des nouvelles technologies
Promotion de la normalisation
- Harmonisation et convergence des politiques relatives aux bibliothèques.

Il est prévu que les points centraux nationaux des Etats membres peuvent s'occuper de la mise en oeuvre des procédures de sélection ou de filtrage des propositions de projet afin de garantir que les projets sélectionnés aient un effet stratégique.

Les mesures d'accompagnement couvriront des études, des conférences, des ateliers, des échanges professionnels, etc., destinés à stimuler les échanges d'expériences et la diffusion des connaissances entre les responsables des bibliothèques dans les Etats membres, à fournir un soutien ciblé pour la préparation de projets, à diffuser les résultats des projets et à contribuer à la modernisation des compétences du personnel des bibliothèques.