Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

Programme de suivi

HS-TIDE 1

Financement du programme

EUR 18 million
Favoriser la création d'un marché unique des technologies des équipements d'assistance en vue de permettre aux personnes âgées et aux personnes handicapées de mener une existence plus autonome et de mieux s'intégrer dans la collectivité.

Résumé

TIDE est une initiative de recherche et de développement technologiques préconcurrentiels dans le domaine des technologies des équipements d'assistance à l'usage des personnes handicapées et âgées. Les technologies concernées sont très variées et comprennent les technologies de l'information, les technologies des communications et les technologies de commande.

L'initiative TIDE a été initiée et préparée par les services de la Commission en concertation avec un groupe multidisciplinaire d'experts européens indépendants, dont un grand nombre étaient issus du projet COST 219 "Systèmes futurs de télécommunication et de téléinformatique à l'usage des personnes handicapées". Les experts coopérant à TIDE proviennent d'industries de toutes tailles, d'instituts de recherche des universités et sur les handicaps, et d'organisations représentant les personnes handicapées et âgées.

Les travaux menés dans le cadre de TIDE sont conformes à cinq principaux fondamentaux:
- orientation des travaux en fonction du marché:
les projets doivent tirer parti des occasions offertes par l'achèvement du marché unique et conduire à court terme au développement de produits et services prototypes à partir de la technologie existante qui présentent un bon potentiel commercial
- innovation et adaptation technologique:
l'accent doit être mis sur l'innovation, l'adaptation et l'application, par des méthodes perfectionnées, des technologies nouvelles ainsi que sur l'intégration de celles-ci aux normes internationales appropriées;
- approche pluridisciplinaire:
les projets doivent permettre de rassembler les faibles ressources scientifiques, techniques et commerciales existant dans les Etats membres, apportant de ce fait une plus-value importante grâce à la coopération paneuropéenne, en tenant pleinement compte du contexte social, économique et réglementaire des travaux techniques
- évaluation technologique:
la technologie des équipements d'assistance doit être évaluée au moyen de scénarios ou d'essais sur le terrain faisant intervenir des consommateurs réels (potentiels)
-orientation des travaux en fonction de l'utilisateur:
les utilisateurs doivent intervenir dans les projets. Les projets doivent permettre d'établir les besoins des utilisateurs finals et de fournir des prévisions relatives aux avantages offerts par les solutions techniques à ces utilisateurs.

Tous les projets de promotion et de mise en application des technologies doivent participer aux activités horizontales de l'initiative TIDE. Ces dernières regroupent l'élaboration de consensus, les études de marché, les études de rentabilité et d'efficacité et les travaux de normalisation.

Sous-division

Quatre domaines techniques:

- Technologies de commande:
systèmes de maîtrise de l'environnement, fauteuils roulants à moteur, aides robotisées, etc.

- Technologies des communications:
. terminaux (accessibilité, communications interpersonnelles, etc.)
. traitement des signaux (systèmes d'alarme, prothèses auditives perfectionnées, etc.)

-Technologies des systèmes intégrés:
concept des maisons intelligentes, systèmes d'orientation, etc.

- Techniques de fabrication:
application de la CFAO à la fabrication des orthoses et des prothèses, etc.

Mise en œuvre

La Commission, assistée par un comité d'experts, est responsable de la mise en oeuvre du programme.

Les projets font l'objet de contrats à frais partagés, la participation financière de la Communauté n'excédant normalement pas 50 % des coûts. Les contrats doivent, en règle générale, être passés à la suite d'une procédure de sélection reposant sur des appels de propositions publiés au Journal officiel des Communautés européennes. Le premier appel de propositions, publié le 21 mars 1991 (JO C 76), peut être considéré comme la date de commencement du programme.

Une enveloppe financière de 8 millions ECU a été allouée à la phase 1991 du programme, pour l'exécution de 21 projets pilotes et pour l'évaluation de la faisabilité et de la nécessité de l'exécution d'un ensemble plus complet d'actions. Une dotation de 10 millions ECU a été allouée à la poursuite du programme en 1992.
Numéro d'enregistrement: 275 / Dernière mise à jour le: 2000-06-05