Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

  • Commission européenne
  • CORDIS
  • Programmes
  • Programmes spécifiques de recherche (CEE) à exécuter par le Centre commun de recherche - application des techniques de télédétection -, 1992-1994

Programme-cadre

FP3-FRAMEWORK 3C

Programme précédent

JRC-REMSENS 3C

Référence du Journal Officiel

L 141 de 1992-05-23

Référence légale

92/273/CEE de 1992-04-29
Développer des techniques de télédétection plus avancées, par exemple la fluorescence induite par laser et les capteurs à micro-ondes, et appliquer les techniques de télédétection classiques, y compris les capteurs aéroportés, dans des domaines tels que la planification territoriale, la surveillance des ressources renouvelables ainsi que la pollution et la productivité marines.

Résumé

Faisant partie du troisième programme-cadre pour les activités communautaires dans le domaine de la recherche et du développement technologique (1990 à 1994) à la rubrique de la sous-activité II.3: "Environnement", le présent programme poursuit et élargit les travaux réalisés au titre du programme antérieur du CCR dans le domaine de la télédétection.

Dans le domaine du changement à l'échelle planétaire, les applications de la télédétection sont centrées sur les interactions entre les paramètres de la surface des océans et de la terre et le climat. Le développement de méthodes de télédétection appliquées à des composants critiques du changement planétaire, va également constituer une activité-cible.

La surveillance de l'environnement par des moyens de télédétection se concentre sur des techniques avancées: recherche, assortie du développement de techniques pour les applications de données dérivées des satellites d'observation de la Terre, sur la cartographie de l'environnement et la surveillance; application de techniques similaires en tant que contribution aux programmes portant sur le changement à l'échelle planétaire, l'accent étant mis sur la surveillance du milieu marin et sur les processus liés aux changements de grande envergure dans les écosystèmes terrestres; développement d'une série de techniques avancées, de leur technologie et de leur ingénierie, en vue de leur utilisation dans le cadre de l'exploitation des nouveaux systèmes de l'observation de la Terre, notamment la télédétection par micro-ondes, la spectroscopie par images et le traitement des données.

Sous-division

Quatre domaines de recherche (Institut des applications de la télédétection, Ispra):

-Contrôle des ressources du sol et de leur exploitation:
Développement de méthodes pour l'observation de l'environnement, la cartographie et la modélisation par l'utilisation de données provenant des satellites d'observation de la Terre et de capteurs expérimentaux en conjonction avec des données supplémentaires

- Surveillance du milieu marin:
Télédétection de la dynamique des pollutions côtières en faisant intervenir les données sur la couleur des océans

- Changements à l'échelle planétaire:
Formuler des approches fondées sur la télédétection dans le but d'étudier les biosphères terrestres et marines, l'accent étant mis en particulier sur les changements de la distribution de la végétation et sur les variations régionales (l'Atlantique du Nord-Est) et temporaires de la température à la surface de la mer et de l'activité biologique

- Techniques avancées:
. Laboratoire européen de signature micrométrique:
Entreprendre des projets de recherche sur les signatures dans les bandes micrométriques et optiques du spectre électromagnétique de cibles naturelles et artificielles
. Installation de traitement des signaux:
Développer les outils logiciels nécessaires à l'étalonnage des données, à la validation géophysique, au système de géo-référencement, à l'analyse polarimétrique des données, à l'analyse automatique des données provenant d'ERS-1, aux techniques d'images radar
. Techniques spectrométriques avancées:
Evaluer l'utilisation de la spectrométrie optique multi-canaux à résolution élevée pour obtenir une analyse détaillée de l'état de l'écosystème et de la corrélation des signatures
. Fluorescence laser:
Assurer un soutien scientifique et technique au système TRLF (Time Resolved Laser Fluorescensor) monté sur hélicoptère, et élaborer des techniques d'analyse convenant à une utilisation du TRLF dans des applications de transport côtières et marines.

Mise en œuvre

La Commission, assistée du conseil d'administration du Centre commun de recherche (CCR), est chargée de l'exécution du programme, en s'appuyant sur les moyens du CCR et en parallèle avec d'autres programmes spécifiques pertinents du troisième programme-cadre (1990-1994).

Le programme comprend des projets de recherche et de développement technologique (RDT) et des mesures d'accompagnement. Les projets de RDT sont effectués en coopération et d'un commun accord, autant que possible, avec les organismes de recherche nationaux des Etats-membres en tenant compte, dans la mesure du possible, des aspects touchant au développement régional des activités de recherche et de développement technologique et de leurs éventuelles incidences sur le plan socio-économique. Ils s'attacheront en particulier à s'associer avec l'industrie, et notamment les PME, dans le cadre d'actions participatives s'articulant autour des projets.

Les projets de recherche sont exécutés par l'Institut des applications de la télédétection (IRSA) à Ispra.

La Commission est autorisée à négocier des accords internationaux avec des pays tiers membres de la COST, notamment les pays membres de l'Association européenne de libre-échange (AELE) et les pays de l'Europe centrale et orientale, en vue de les associer au programme. Toutefois, aucun organisme contractant situé en dehors de la Communauté ne peut bénéficier des ressources financières allouées au programme par la Communauté. L'organisme en question devra contribuer aux frais administratifs généraux.

Les projets de recherche pouvant faire l'objet d'une coopération internationale devront inclure des actions de coopération avec des laboratoires de recherche internationaux et prévoir des échanges de chercheurs. Des mesures supplémentaires devraient permettre une coopération avec des laboratoires de recherche et des institutions situés dans les pays d'Europe centrale et orientale.

Les fonds estimés nécessaires à l'exécution des programmes spécifiques du CCR dans les domaines de l'environnement (protection de l'environnement, application des techniques de télédétection, risques industriels, Centre d'observation de la Terre) s'élèvent à 148,5 millions d'ECU au total, dont 6% peuvent être affectés à la recherche exploratoire. Un montant représentant 1% du budget global du CCR pour la phase 1992-1994 est réservé, en tant que contribution des programmes spécifiques du CCR, à l'action centralisée de diffusion et de valorisation des résultats (VALUE II).

Les connaissances issues de l'exécution des projets seront diffusées, d'une part, par le programme lui-même, et, d'autre part, par l'action centralisée.

Chaque année, avant le 31 mars, la Commission devra transmettre au Parlement européen, au Conseil et au Comité économique et social, un rapport sur la mise en oeuvre des programmes. Ce rapport devra être assorti des observations du Conseil d'administration. A l'expiration du programme, une évaluation de ces projets de recherche sera réalisée par un groupe d'experts indépendants externes, et un rapport d'évaluation, accompagné de l'avis du conseil d'administration, sera présenté aux instances précitées.
Numéro d'enregistrement: 289 / Dernière mise à jour le: 1996-01-12