Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

Programme précédent

ET-YFE 1C

Programme de suivi

ET-YFE 3C

Financement du programme

EUR 25 million

Référence du Journal Officiel

L 217 de 1991-08-06

Référence légale

91/395/CEE de 1991-07-29
Promouvoir les échanges de jeunes dans la Communauté européenne à l'avantage d'un nombre croissant de jeunes provenant de tous les Etats membres, favoriser l'amélioration de la qualité et la diversification de ces échanges, et soutenir la réalisation d'échanges de jeunes visant à développer des liens permanents entre eux.

Résumé

Le 16 juin 1988, le Conseil des Communautés européennes a adopté la décision 88/348/CEE établissant un programme d'action "Jeunesse pour l'Europe" (Journal officiel No L 158 du 25.6.1988) afin de promouvoir les échanges de jeunes dans la Communauté. Il s'agit de la deuxième phase de ce programme, comprenant un ensemble de mesures directement liées au développement des échanges et de la mobilité de jeunes dans la Communauté.

Aux fins de la présente action, les termes "échanges de jeunes" désignent les échanges bilatéraux axés sur des projets ainsi que les échanges et rencontres multilatéraux effectués sur la base de projets communs entre des groupes de jeunes de 15 à 25 ans, résidant dans deux Etats membres ou plus, à l'exclusion des projets réalisés dans le cadre de l'enseignement ou de la formation professionnelle. Les échanges doivent avoir une durée minimale d'une semaine et visent spécifiquement à permettre aux jeunes de développer des aptitudes utiles à leur vie active et professionnelle en apprenant à mieux connaître la vie économique, sociale et culturelle d'autres Etats membres, en établissant des liens de coopération avec des groupes de jeunes résidant dans différents Etats membres, en échangeant des idées et en se découvrant des intérêts communs avec les jeunes d'autres pays participant à ces échanges, et en renforçant leur identité européenne. Les activités soutenues au titre de ce programme seront notamment destinées à encourager la participation des jeunes qui ont le plus de difficultés à s'insérer dans les programmes existants.

Sous-division

- Soutien direct aux projets impliquant l'échange et la mobilité des jeunes.

- Visites d'étude et perfectionnement professionnel pour les animateurs de jeunesse.

- Mesures d'accompagnement ayant pour objectif de:
. favoriser la mise en oeuvre de mesures pratiques visant à encourager la mobilité des jeunes,
. encourager la réalisation d'activités de coopération dans le domaine du travail des jeunes,
. fournir l'expertise technique et le soutien nécessaire à la mise en oeuvre des systèmes d'aides et de subventions,
. rechercher les moyens de surmonter les divers obstacles pouvant empêcher les jeunes de participer aux échanges, ou entraver l'organisation de ceux-ci,
. définir de nouvelles activités éventuelles en vue de combler les lacunes constatées dans les programmes existants d'échange de jeunes.

- Activités ayant pour objectif de développer:
. l'information destinée aux jeunes et aux animateurs de jeunesse en ce qui concerne les activités soutenues au titre du présent programme et la mise en oeuvre des systèmes de demande et d'octroi d'aides se rapportant à chaque activité,
. les services de consultation,
. la coordination des activités et des échanges d'information et d'expérience entre les structures désignées dans les Etats membres,
. l'évaluation des effets qualitatifs du programme.

Mise en œuvre

La Commission met en oeuvre le programme, assistée par un comité de caractère consultatif composé de deux représentants de chaque Etat membre et présidé par le représentant de la Commission. Les membres du comité peuvent se faire assister par des experts ou des conseillers. Un représentant du Conseil de l'Europe et un représentant du Forum Jeunesse des Communautés européennes sont invités à participer aux travaux du comité avec le statut d'observateurs. Chaque Etat membre désigne une structure existante ou crée une ou plusieurs structures compétentes assurant la coordination de la mise en oeuvre du programme à l'échelon national. Ces structures collaborent dans l'évaluation continue du programme.

Les mesures s'adressent aux jeunes (de 15 à 25 ans) ainsi qu'aux organismes chargés de promouvoir les échanges ou la mobilité des jeunes. Pour bénéficier de l'aide communautaire, les projets doivent répondre à des critères communs de qualité, d'effet et d'efficacité correspondant aux objectifs du programme.

La Commission veille à la compatibilité et à la complémentarité du programme avec les autres actions des Etats membres et de la Communauté relatives aux jeunes, notamment les échanges de jeunes visés par le programme TEMPUS. A cet égard, les activités du Conseil de l'Europe, entre autres dans le domaine de l'information et de la formation des animateurs de jeunesse, sont prises en considération. La Commission entretient également des contacts réguliers avec les organisations internationales agissant dans ce domaine.

La Commission procède à l'évaluation continue du programme, sur la base des informations statistiques et autres fournies par les organismes désignés dans les Etats membres et d'autres informations et analyses recueillies de façon indépendante. Sur la base de cette évaluation, la Commission présentera au Parlement européen et au Conseil un rapport sur la mise en oeuvre du programme après la première année, en tenant compte des résultats de la première phase depuis le 1er juillet 1988.
Numéro d'enregistrement: 297 / Dernière mise à jour le: 1992-07-22