Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

EUREKA favorise la compétitivité des entreprises européennes par le biais d'une collaboration internationale et en créant des liens et des réseaux d'innovation. L'objectif est d'apporter sur le marché des activités de recherche et développement de qualité et d'utiliser les effets multiplicateurs de la coopération. L'objectif général est de progresser et d'améliorer la qualité de vie.

Résumé

Lancé en 1985, EUREKA est une structure qui favorise la coopération entre les entreprises et les instituts de recherche des pays d'Europe et la Commission européenne en vue de développer et d'exploiter les technologies essentielles pour la compétitivité sur le marché mondial ainsi qu'une meilleure qualité de vie.

EUREKA compte actuellement 34 membres à part entière: Allemagne, Autriche, Belgique, Chypre, Croatie, Danemark, Espagne, Estonie, Finlande, France, Grèce, Hongrie, Irlande, Islande, Israël, Italie, Lettonie, Lituanie, Luxembourg, Norvège, Pays-Bas, Pologne, Portugal, Roumanie, République slovaque, République tchèque, Royaume-Uni, Fédération de Russie, Serbie-et-Monténégro, Slovénie, Suède, Suisse, Turquie et Union européenne. Trois pays (l'Albanie, la Bulgarie et l'Ukraine) participent en outre à des projets EUREKA via un réseau de Points d'information nationaux (NIP - National Information Points). Le Maroc a obtenu le statut de pays associé en 2003.

Par comparaison aux projets pré-compétitifs soutenus par les programmes-cadres communautaires dans le domaine de la recherche et du développement technologique, les projets EUREKA se concentrent sur le développement de produits et de services commercialisables. Les projets voient le jour selon une approche ascendante, puisque les participants décident des objectifs du projet, des parties impliquées, de ceux qui dirigent le projet, de la contribution de chacun des partenaires et de la façon dont les résultats sont utilisés. EUREKA ne prévoit pas de soutien financier direct pour les projets - cette responsabilité incombe aux membres d'EUREKA.

Des informations complètes sur EUREKA peuvent être obtenues sur le site web suivant: http://www.eureka.be/.

Sous-division

Des projets sont actuellement mis en oeuvre dans le cadre des 12 domaines technologiques couverts par EUREKA:
- Biotechnologie;
- Télécoms;
- TIC;
- Énergie;
- Environnement;
- Matériaux de pointe;
- Robotique;
- Transports;
- Aéronautique;
- Automobile;
- Sécurité;
- Multimédias.

Mise en œuvre

EUREKA est une structure de coopération décentralisée qui compte des coordinateurs de projets nationaux (NPC - National Project Coordinators) dans chaque pays membre. De la conception du projet à sa réalisation, les NPC sont la principale source de contact et d'assistance des développeurs de projets. Les NPC peuvent également aider les entreprises ou les organismes de recherche désireux de participer à des projets EUREKA en cours.

Pour pouvoir bénéficier du label EUREKA, les propositions de projet doivent:
- Faire preuve d'innovation et viser à développer un produit, un processus ou un service nouveaux bénéficiant d'un potentiel de marché;
- Faire intervenir des partenaires (organisations indépendantes) provenant d'au moins deux pays membres d'EUREKA;
- Viser à développer une avancée technologique significative dans leur secteur et un produit, un processus ou un service commercialisables à des fins civiles;
- Les participants doivent posséder les aptitudes techniques et de gestion nécessaires pour mettre en oeuvre le projet et avoir accès aux ressources financières nécessaires.

Les organisations intéressées peuvent s'associer à des projets existants ou en soumettre de nouveaux.

Les étapes à suivre lors de la mise en place d'un nouveau projet EUREKA comprennent:

1. L'élaboration d'une proposition de projet et l'identification des partenaires: le coordinateur de projet national apporte son aide pour remplir le 'formulaire de suggestion de projet' et aide à localiser les partenaires potentiels dans d'autres pays EUREKA;
2. Le développement et la proposition du projet: lorsque le consortium de projet est mis en place, il convient de définir le champ d'action, les objectifs et la structure du projet. La demande de statut EUREKA doit alors être faite en remplissant ce qu'on appelle la 'feuille en 18 points'. Les NPC peuvent apporter leur aide dans ce domaine;
3. Approbation de la proposition par le NPC: les propositions de projet achevées sont évaluées par les différents NPC de chacun des partenaires participant au consortium et une décision est prise quant à l'attribution ou non du label EUREKA. Ce processus prend en moyenne 2-3 mois;
4. Diffusion de la proposition de projet au travers du réseau de NPC: le projet est envoyé à l'ensemble des NPC pendant une période de diffusion de 45 jours. Ceux-ci peuvent le porter à l'attention d'autres participants potentiels (la décision d'étendre le consortium appartient toutefois aux membres initiaux). Pendant cette période, nombre de gouvernements participants commenceront à tenir compte de la 'nature EUREKA' du projet lorsqu'ils envisagent la possibilité d'un financement public.

Toutes les propositions de projet sont officiellement soutenues par le Groupe de haut niveau (HLG - High Level Group) d'EUREKA, qui se compose d'un représentant par pays membre. Elles sont également annoncées lors de la conférence ministérielle annuelle d'EUREKA. Cette conférence a pour but de présenter les nouvelles initiatives et de décider des demandes d'adhésion.

EUREKA ne prévoit pas de soutien financier direct pour les projets. Cependant, le fait de bénéficier du label EUREKA augmente la possibilité pour un projet de bénéficier d'une aide financière de la part des gouvernements nationaux ou d'autres sources. Les types d'aides accordées par les pays membres diffèrent selon les pays et les projets et peuvent prendre la forme de subventions ou de prêts. Nombre d'institutions financières tiennent compte du statut EUREKA lorsque des demandes de prêt sont effectuées.

Un petit secrétariat EUREKA est établi à Bruxelles, qui fait office de centre d'information, met à jour la base de données EUREKA et assiste les interlocuteurs au sein du réseau EUREKA de même que la présidence d'EUREKA (une présidence tournante entre les gouvernements membres d'EUREKA).

Les quatrième et cinquième programmes-cadres prévoyaient une coopération étroite entre les activités de recherche et développement technologique de l'Union européenne et EUREKA au moyen de mesures spécifiques mises en oeuvre dans le cadre du programme de coopération internationale (INCO). Plusieurs programmes spécifiques contenaient également des dispositions favorisant une coordination avec EUREKA. La coopération se poursuit dans le cadre du sixième programme-cadre de RDT (2002-2006)

Pour des informations complètes sur EUREKA: http://www.eureka.be/
Numéro d'enregistrement: 344 / Dernière mise à jour le: 2005-02-02