Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

Programme de suivi

ET-SOCRATES 1

Financement du programme

EUR 200 million

Référence du Journal Officiel

L 239 de 1989-08-16

Référence légale

89/489/CEE de 1989-07-28
Promouvoir une amélioration quantitative et qualitative de la connaissance de langues étrangères en vue de développer les compétences en matière de communication à l'intérieur de la Communauté.

Résumé

Par son adoption de mesures au niveau communautaire, le programme LINGUA a pour objectif d'appuyer et de compléter les politiques des Etats membres visant à relever le niveau de la connaissance de langues étrangères chez les travailleurs et les futurs travailleurs. LINGUA aide à mettre en oeuvre celles des politiques que les Etats membres appliquent dans le cadre de leurs structures internes et des caractéristiques de leurs systèmes d'éducation et de formation. En particulier, les mesures appliquées au titre de LINGUA viennent soutenir et donner un nouvel élan aux activités des Etats membres qui visent à:

- encourager tous les citoyens à acquérir une connaissance pratique des langues étrangères,
- multiplier les possibilités d'enseigner et d'apprendre des langues étrangères dans la Communauté et, en particulier, encourager la connaissance des langues étrangères les moins répandues et les moins enseignées,
- augmenter dans les universités les possibilités offertes aux étudiants de combiner l'étude de langues étrangères avec la poursuite de leurs études principales,
- relever le niveau de l'enseignement de langues étrangères en améliorant la formation initiale et continue des professeurs et des formateurs en langues étrangères, ainsi qu'en augmentant les possibilités qui leur sont offertes de bénéficier d'une préparation appropriée à l'étranger,
- encourager les employeurs et les organisations professionnelles à promouvoir la formation en langues étrangères des travailleurs,
- promouvoir l'innovation dans les méthodes de formation en langues étrangères et dans l'exploitation des technologies de communication utilisées.

Par la promotion de la formation en langues étrangères, le programme LINGUA contribue à réaliser les objectifs d'autres programmes communautaires portant sur la formation professionnelle ainsi que sur la mobilité et l'échange de personnes, tels ERASMUS, COMETT, "Jeunesse pour l'Europe", et le troisième programme commun visant à favoriser l'échange de jeunes travailleurs au sein de la Communauté.

Pour la période 1995-1999, les activités en cours dans le cadre du programme LINGUA seront poursuivies au titre du programme communautaire d'action dans le domaine de l'éducation SOCRATES.

Sous-division

Quatre actions et mesures d'accompagnement:

- Mesures destinées à promouvoir la formation continue des professeurs de langues étrangères:
aide communautaire afin de permettre la participation à des projets de formation continue, notamment dans d'autres Etats membres, d'un nombre accru de professeurs de langues étrangères et de formateurs de professeurs.

- Mesures destinées à promouvoir l'apprentissage de langues étrangères à l'université, et, notamment, à développer la formation initiale des professeurs de langues étrangères:
favoriser le développement du réseau européen de coopération universitaire, créé au titre du programme ERASMUS, de manière à stimuler au niveau communautaire la mobilité et l'échange des étudiants qui se spécialisent dans l'étude de langues étrangères ou qui étudient des langues étrangères parallèlement à une autre discipline et, en particulier, promouvoir la formation initiale des professeurs de langues étrangères. Cette action comporte trois mesures:
. programmes inter-universitaires de coopération,
. bourses d'étudiants,
. bourses pour la mobilité et l'échange d'enseignants et d'administrateurs de l'enseignement supérieur concernés par l'enseignement des langues étrangères, leur permettant de se rendre dans d'autres Etats membres. Un soutien est également accordé afin de favoriser le développement de cours intégrés et de permettre aux enseignants d'enseigner pendant une certaine période dans les universités des différents Etats membres, dans le cadre du réseau européen.

Mesures destinées à promouvoir la connaissance des langues étrangères utilisées dans les relations professionnelles et le monde économique:
. diagnostic de besoins: soutien communautaire à la mise au point et à la diffusion de techniques de diagnostic et d'analyse des besoins en compétences linguistiques et en formation en langues étrangères des organisations professionnelles ou organisations de travailleurs et des entreprises, notamment des PME,
. mise au point de matériels didactiques et de méthodes d'auto-apprentissage comprenant des projets pilotes pour la mise au point des matériels et des méthodes d'auto-apprentissage, et aide en faveur des méthodes d'auto-apprentissage des langues dans des domaines professionnels et technologiques,
. développement de la mobilité et des échanges linguistiques.
. introduction de certificats.

- Mesures destinées à promouvoir le développement des échanges de jeunes qui suivent des formations à caractère spécialisé, professionnel ou technique dans la Communauté. Une aide financière est fournie à une ou plusieurs structures de chaque Etat membre désignées en vue de soutenir le développement d'échanges à but éducatif, d'une durée minimale de quatorze jours, organisés dans le cadre d'un projet d'un établissement d'enseignement.

- Mesures complémentaires:
. soutien complémentaire aux structures désignées par les Etats membres en vue de coordonner la mise en oeuvre de LINGUA au niveau national. L'aide communautaire contribue à établir le réseau de communication entre les structures nationales, en facilitant la coopération entre celles-ci aux fins de la réalisation des objectifs de LINGUA.
. aide financière accordée à titre expérimental pendant la phase initiale du programme, pour soutenir la diversification de l'enseignement et de l'apprentissage des langues étrangères par une assistance à l'élaboration et à l'échange de matériels didactiques pour les langues les moins répandues et les moins enseignées.

Mise en œuvre

La Commission est responsable de la mise en oeuvre globale du programme, assistée par un comité composé de deux représentants de chaque Etat membre et présidé par le représentant de la Commission. La mise en oeuvre des mesures prévues dans ce programme au niveau national est coordonnée par des structures désignées par les Etats membres.

Le montant estimé nécessaire pour la mise en oeuvre du programme LINGUA pendant la période quinquennale s'élève à 200 millions ECU. Les crédits annuels nécessaires à la couverture communautaire des actions prévues par le programme sont fixés dans le cadre de la procédure budgétaire annuelle conformément aux perspectives financières décidées en commun par le Parlement européen, le Conseil et la Commission.

La contribution financière communautaire aux actions couvertes par LINGUA, ainsi que les conditions de participation au programme, sont définies mesure par mesure. Un bref résumé en est proposé ci-dessous.

Au titre de l'Action I, mesures destinées à promouvoir la formation continue des professeurs de langues étrangères, la Communauté accorde aux Etats membres une somme globale destinée à l'octroi de bourses et calculée selon le nombre total d'enseignants, le nombre de jeunes ayant entre dix et vingt et un ans, le produit intérieur brut par habitant par rapport à la moyenne communautaire et l'éloignement géographique entre les Etats membres. L'allocation maximale par bénéficiaire est de 1 500 ECU. Les établissements participant aux programmes de coopération entre établissements de formation continue pour les professeurs de langues étrangères pourront recevoir une aide financière d'un montant annuel maximal de 25 000 ECU, normalement pour une période estimée de trois ans.

Au titre de l'Action 2, mesures destinées à promouvoir l'apprentissage de langues étrangères à l'université, et, notamment, à développer la formation initiale des professeurs de langues étrangères, la Communauté rend disponible l'aide financière suivante:
- les établissements participant aux programmes de coopération universitaire peuvent bénéficier d'un soutien financier d'un montant maximal de 25 000 ECU, normalement pour une période estimée de trois ans,
- les bourses communautaires sont accordées par l'intermédiaire des autorités compétentes désignées par les Etats membres dans le cadre du programme ERASMUS. Ces autorités peuvent distribuer des bourses d'un montant maximal de 5 000 ECU pour chaque étudiant, sur la base d'une période d'étude à l'étranger d'une année universitaire, et selon un certain nombre de critères.

Au titre de l'Action 3, mesures destinées à promouvoir la connaissance des langues étrangères utilisées dans les relations professionnelles et le monde économique, le soutien communautaire ne dépasse pas normalement 50% du montant total des coûts des projets approuvés (développement de matériels didactiques et de méthodes d'auto-apprentissage ainsi que l'introduction de certificats).

- Au titre de l'Action 4, mesures visant à promouvoir le développement d'échanges de jeunes (normalement âgés de 16 à 25 ans) qui suivent des formations à caractère spécialisé, professionnel ou technique, l'aide communautaire allouée aux échanges ne dépasse normalement pas 50% du montant total des coûts (voyage et programme). Dans certains cas, dûment justifiés, la contribution communautaire peut couvrir jusqu'à 75% de ces frais. Une aide peut être également fournie pour l'organisation d'un programme de visites préparatoires à ces échanges dans les établissements concernés. La contribution communautaire atteindra en moyenne 500 ECU par visite.

La Commission veille à ce qu'il y ait cohérence et complémentarité entre les actions communautaires à mettre en oeuvre dans le cadre du programme LINGUA et d'autres programmes communautaires portant sur la formation professionnelle ainsi que sur la mobilité et l'échange des personnes, notamment les programmes ERASMUS, COMETT, DELTA et "Jeunesse pour l'Europe" et le troisième programme commun visant à favoriser l'échange de jeunes travailleurs au sein de la Communauté. La Commission entretient également des contacts appropriés avec les organisations internationales agissant dans ce domaine, en particulier le Conseil de l'Europe.

Un rapport annuel sur le fonctionnement et les activités du programme LINGUA est soumis par la Commission au Parlement européen, au Conseil et au Comité économique et social, ainsi qu'au Comité de l'éducation.
Numéro d'enregistrement: 489 / Dernière mise à jour le: 1996-07-18