Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

Contribuer à améliorer la situation mondiale en matière d'énergie sur le long terme, et par conséquent la sécurité de l'énergie de l'UE, en aidant d'autres pays à prendre des décisions efficaces sur le plan de l'énergie. L'accent est également mis sur l'impact causé par l'énergie sur l'environnement.

Résumé

SYNERGY est un programme de coopération internationale dans le secteur de l'énergie qui a été initialement établi en 1980, et qui constituait l'une des réactions de la Communauté face aux crises de l'énergie sur la scène internationale dans les années 70 et aux besoins énergétiques des pays en développement. Il vise essentiellement à améliorer la coopération entre l'UE et les pays en développement non-communautaires dans le secteur de l'énergie par le biais de la promotion de programmes énergétiques ciblés, la prestation d'une assistance technique, de stages de formation et d'analyses du marché de l'énergie et la promotion d'une coopération industrielle (entre autres le transfert du savoir-faire et des technologies européennes en matière d'énergie) et les échanges dans le secteur de l'énergie avec les pays concernés.

Dans ce contexte, le programme couvre les principaux pays en développement qui sont consommateurs d'énergie, à savoir en Amérique latine, dans la région méditerranéenne, en Asie et dans les pays de l'Europe centrale et orientale ainsi que dans les républiques indépendantes de l'ancienne Union soviétique.

Le programme SYNERGY complète les autres programmes spécifiques instaurés par la Communauté dans le secteur de l'énergie (par exemple THERMIE, SAVE et ALTENER) ainsi que les programmes d'assistance ayant une composante "énergie" (par exemple PHARE et TACIS) du fait qu'il vise à:

- Se concentrer exclusivement sur le secteur de l'énergie et ses problèmes connexes
- Englober tous les pays en développement situés en dehors de la Communauté, et à ce titre il peut franchir les frontières qui existent entre d'autres programmes communautaires (par exemple, PHARE est limité aux pays de l'Europe centrale et orientale, et TACIS aux Etats indépendants de l'ancienne Union soviétique)
- Faciliter la prise rapide de décisions pour des actions éligibles à un financement au titre du programme.

Depuis son instauration en 1980, le programme a évolué pour faire concorder les besoins des pays en développement concernés, les tendances énergétiques au plan mondial et les corrélations croissantes entre l'énergie et les autres politiques, en particulier les problèmes touchant à l'environnement, qui progressivement jouent un rôle de plus en plus important dans le programme.

A la suite des bouleversements d'ordre politique et économiques qui sont intervenus dans les pays de l'Europe centrale et orientale, et dans l'ex Union soviétique, le programme SYNERGY accorde une importante croissante aux besoins énergétiques de cette région géographique, en particulier par la formulation d'actions visant à faciliter la mise en oeuvre de la Charte européenne de l'énergie dans ces pays. La partie du programme ciblée sur les économies en transition des pays de l'Europe centrale et orientale et de l'ancienne Union soviétique (quelquefois mentionnés dans la sous-rubrique "Focus on the East") comprend des actions concrètes visant à:

- planifier les besoins énergétiques dans une économie de marché, au plan national, régional ou urbain
- identifier les mesures nécessaires à la promotion d'entreprises mixtes du type "joint-venture" en vue d'un financement par des tiers
- restructurer les principaux secteurs énergétiques
- étudier la conservation de l'énergie en milieu résidentiel et industriel.

Sous-division

Deux principaux domaines:

- Aide pour l'énergie (entre autres, la planification au plan national et régional, ainsi que le soutien organisationnel pour la mise en oeuvre d'une politique énergétique, en particulier par la création d'institutions, par exemple de centres d'énergie)

Assistance pour la mise en oeuvre de politiques sur le moyen terme et sur le long terme.

Mise en œuvre

La Commission est chargée de la mise en oeuvre du programme qui est instauré sur une base annuelle par le Budget général des Communautés européennes. La gestion du programme est effectuée en étroite liaison avec les administrations nationales et locales, les associations régionales, par exemple ANASE et OLADE (Organisation du développement énergétique en Amérique latine) et les initiatives internationales comme le programme de coopération internationale pour l'énergie et le développement (COPED), qui est un réseau d'instituts de recherche dans le domaine de l'énergie implantés dans sept pays en développement et dans deux pays de l'Europe orientale.

Même si un certain nombre de projets ont été mis en oeuvre au niveau national, la tendance a consisté, ces dernières années, à encourager des projets communs entre les pays situés dans une région géographique, par exemple l'Asie du Sud-Est ou l'Amérique latine. En outre, les travaux réalisés au sein du réseau COPED ont dynamisé cette approche en stimulant la coopération Sud-Sud et Nord-Nord.

Les projets financés au titre du programme SYNERGY sont définis par la Direction générale de l'énergie (DG XVII) en étroite collaboration avec les pays bénéficiaires. Les projets sont exécutés par des entreprises européennes sélectionnées dans le cadre d'appels d'offres restreints. Au cours de ces dernières années, on a accordé la priorité à des projets entrant dans les catégories suivantes:

- soutien direct à la mise en oeuvre des principes et des dispositions prévus dans la Charte européenne de l'énergie et des accords de coopération conclus avec des pays non communautaires (séminaires, ateliers de travail, stages de formation, etc.);
- application des principes de la politique énergétique de la Communauté, selon les besoins (études, tarification, etc.);
- création d'institutions dans le secteur de l'énergie, notamment les conseils aux administrations publiques dans les pays ne faisant pas partie de la Communauté
- projets transfrontaliers, entre autres la promotion de l'interconnexion des réseaux d'énergie
- coordination visant à optimaliser les résultats de l'ensemble des projets et programmes d'assistance communautaires (par exemple l'implantation de centres d'énergie communautaires en Hongrie et en Albanie avec le concours de PHARE et de THERMIE, ainsi qu'en Inde, en Indonésie et en Chine avec le soutien de fonds alloués par la Direction générale des relations extérieures).

En 1994, une enveloppe égale à quelque 8 millions d'ECU a été mise à la disposition des activités couvertes par le programme, dont la moitié environ a été absorbée par les pays de l'Europe centrale et orientale et par les Etats indépendants de l'ancienne Union soviétique. Le budget était destiné à couvrir les frais suivants:

- analyses pour les principaux secteurs utilisateurs, afin d'obtenir le meilleur aperçu d'ensemble du potentiel existant pour réaliser des économies d'énergie, ou de l'introduction des sources d'énergie renouvelables
- organisation de réunions entre les industriels de la Communauté et leurs homologues dans des pays non membres, ainsi que de séminaires d'information
- analyses préparatoires, pour permettre aux industriels européens de réaliser des opérations communes dans les pays non membres, pour évaluer les obstacles et pour rechercher des partenaires, y compris la création d'entreprises de type "joint-venture" et l'évaluation de leurs sources de financement
- contributions financières à des instances et à des institutions s'occupant d'échanges avec les pays non membres dans le domaine de l'énergie, en particulier dans le contexte de la Charte européenne de l'énergie
- campagnes d'information et plan destinés à former les techniciens et/ou les ingénieurs
- soutien technique et, le cas échéant, administratif en faveur de la Charte européenne de l'énergie.

Le budget du programme couvre, en outre, les dépenses liées aux travaux de recherche, aux réunions d'experts, aux conférences et congrès, ainsi que certaines participations financières à des informations et publications pertinentes.
Numéro d'enregistrement: 499 / Dernière mise à jour le: 1997-08-13