Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

Définir des priorités pour des projets de recherche d'intérêt industriel commun afin de faciliter le développement d'une nouvelle génération de voitures à niveau très faible ou zéro d'émissions.

Résumé

La Task Force sur la voiture de demain est l'une de plusieurs Task Forces créées à l'initiative des commissaires Cresson (Recherche, éducation et formation), Bangemann (Industrie, télécommunications et technologies de l'information) et Kinnock (Transports) dans le but de définir des priorités pour des projets de recherche d'intérêt industriel commun. Les Task Forces se concentrent sur des domaines précis et visent, en premier lieu, à identifier, puis à coordonner, les efforts de recherche consentis dans chaque domaine (au niveau privé et public) dans les différents Etats membres ainsi que dans le cadre des programmes concernés de l'Union européenne, notamment les recherches menées au titre du quatrième programme-cadre de RDT.

Les Task Forces ont été mises en place pour remédier à la situation actuelle où 13 % seulement des budgets publics de recherche sont affectés à des projets de recherche impliquant une coopération européenne, alors que 87 % sont consacrés à des travaux de recherche purement nationaux. Une plus grande coordination entre les activités de recherche des Etats membres est nécessaire pour réduire les doubles emplois coûteux et inutiles et conduira à l'amélioration de la compétitivité industrielle de l'Europe dans l'économie mondiale. Les premières Task Forces ont été mises en place au début de 1995 et couvrent six domaines: les logiciels éducatifs multimédias, la voiture de demain, l'avion de la nouvelle génération, les vaccins et maladies virales, le train du futur et l'intermodalité dans les transports. La liste n'est pas arrêtée définitivement et de nouvelles Task Forces pourront être créées à l'avenir et couvrir des domaines tels que les technologies propres, les applications liées à la société de l'information, les matériaux de construction, l'industrie maritime, etc.

Malgré les ressources de recherche considérables qui ont été investies par l'industrie automobile européenne dans le domaine spécifique de la recherche sur la voiture propre et le véhicule électrique, l'industrie européenne est distancée au niveau des efforts consentis par ses principaux concurrents, notamment les Etats-Unis et le Japon.

Dans ce contexte, la Task Force a pour objectif de faciliter les travaux de recherche et de démonstration nécessaires au développement d'une nouvelle génération de voitures au cours des cinq à dix années à venir en encourageant une coordination intensifiée en vue de la réalisation de véhicules à niveau très faible ou zéro d'émissions. L'accent est mis sur les facteurs technologiques critiques qui limitent le développement rapide de véhicules de ce type, notamment:

- les technologies de pointe en matière de stockage d'énergie et de propulsion, en particulier celles relatives aux batteries
- les technologies associées indispensables (électronique, matériaux légers, systèmes assistés par ordinateur)
- l'intégration de ces technologies dans les véhicules à niveau très faible ou zéro d'émissions, ou dans les véhicules hybrides, en étroite collaboration avec l'industrie automobile.

Afin de mieux cerner les besoins et les priorités, la Task Force a déjà établi des contacts informels avec l'industrie automobile et les industries connexes, y compris les PME ainsi que les fournisseurs et les distributeurs d'énergie. Des réunions ont lieu avec des représentants de tous les secteurs concernés dans le but de définir le contenu scientifique et technologique du plan d'action. Comme pour les autres Task Forces, ce plan d'action contiendra des propositions en vue de mobiliser d'une manière plus coordonnée les moyens disponibles au niveau national et européen afin de promouvoir les activités de R&D, de diffusion et d'innovation. Il pourrait inclure des propositions concernant le regroupement de projets sélectionnés au sein des programmes spécifiques appropriés s'inscrivant dans le quatrième programme-cadre.

Sous-division

Des informations ne sont pas disponibles pour cette section.

Mise en œuvre

Dans un premier temps, les Task Forces sont chargées de faire le bilan de la situation dans leur domaine spécifique, d'établir un inventaire des efforts de recherche actuels et de définir des priorités de recherche à la suite d'une large consultation de l'industrie et des utilisateurs. Sur la base de cette analyse, un plan visant à regrouper des projets prioritaires à l'intérieur des programmes spécifiques concernés s'inscrivant dans le quatrième programme-cadre sera établi.

Actuellement, les Task Forces ne gèrent ni ne financent elles-mêmes des projets. Elles seront toutefois en mesure d'influencer le contenu des appels de propositions restants lancés au titre du quatrième programme-cadre ainsi que la structure et le contenu du cinquième programme-cadre.

Par la suite, les Task Forces pourraient tirer parti de diverses dispositions contenues dans le titre "RDT" du traité sur l'Union européenne: l'article 130 K qui autorise l'établissement de programmes de R&D complémentaires auxquels ne participent que certains Etats membres, l'article 130 L qui prévoit une participation communautaire à des programmes de R&D entrepris par plusieurs Etats membres ou l'article 130 N qui permet à la Communauté de créer des entreprises communes à des fins de recherche.

Thèmes

Transports