Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

Constituer, à partir des programmes de numérisation existants, une importante collection virtuelle répartie des connaissances de l'humanité, mise à la disposition du public via les réseaux (ceci inclut une claire perspective vers la mise en place du réseau mondial de bibliothèques électroniques interconnectant les bibliothèques électroniques locales).

Résumé

Lors de la conférence ministérielle du G7 consacrée à la société de l'information (Bruxelles, 25 et 26 février), les membres du G7 ainsi que la Commission européenne ont décidé de lancer 11 projets pilotes visant à démontrer les avantages potentiels de la société de l'information et à favoriser son développement.

Les grands objectifs des projets pilotes sont les suivants:

- favoriser le ralliement de la communauté internationale sur les principes communs relatifs aux applications, à l'accès et à l'interopérabilité des réseaux
- jeter les bases d'une coopération des partenaires du G7 pouvant conduire à une masse critique apte à résoudre la question de la société mondiale de l'information
- favoriser les échanges d'informations pouvant conduire à un développement plus poussé de la société de l'information
- définir et choisir des projets modèles présentant des avantages sociaux, économiques et culturels qui soient concrets, intelligibles et démontrables
repérer les obstacles à la mise en oeuvre des applications liées à une société mondiale de l'information
- favoriser l'établissement de marchés pour les produits et services nouveaux.

Le projet "Bibliothèques électroniques" a pour objet de faciliter l'édification d'une infrastructure avancée d'interconnexion des bibliothèques. Celle-ci mettra à disposition les principaux objets et oeuvres du patrimoine culturel et scientifique mondial par le biais des technologies multimédias, contribuant ainsi à favoriser le dialogue par-delà les frontières et à améliorer les services offerts aux utilisateurs finals.

Le projet fournit un cadre concret pour une coopération internationale susceptible de résoudre les problèmes d'interopérabilité d'ordre technique et administratif et de créer un environnement ouvert capable de faciliter la participation au-delà des pays du G7. Reposant sur une approche coopérative, le projet "Bibliothèques électroniques" s'articule autour des activités suivantes:

- collaboration mutuelle concernant la compilation des bases de données stockées dans les systèmes des bibliothèques électroniques
- échange de données bibliographiques via les réseaux internationaux
- échange de données techniques concernant les systèmes et normes des bibliothèques électroniques
- structuration de réseaux pour des réseaux pilotes de bibliothèques électroniques, y compris les bibliothèques nationales/parlementaires et dédiées à la recherche qui contribueront à l'élaboration des normes.

Le projet devrait renforcer la fonction des bibliothèques et améliorer la disponibilité, au niveau international, des ressources numérisées, comprenant à la fois les documents bibliographiques et le contenu d'information lui-même (intégrant texte, graphiques, images fixes, enregistrements sonores et information vidéo). Il favorisera la numérisation à grande échelle des matériels contenus dans les systèmes des bibliothèques électroniques. En outre, il devrait démontrer comment les techniques intégrées de numérisation soutiennent la préservation à long terme et permettent par ailleurs un accès aisé et immédiat à ces documents, y compris la dimension linguistique.

Les autres projets pilotes qui ont été lancés lors de la conférence ministérielle du G7 à Bruxelles portent sur les thèmes suivants: inventaire mondial, interopérabilité mondiale pour les réseaux à large bande, éducation et formation interculturelles, musées et galeries électroniques, gestion de l'environnement et des ressources naturelles, gestion mondiale des urgences, applications mondiales en matière de santé, gouvernement en direct, marché mondial pour les PME et systèmes informatiques maritimes.

Des mesures seront prises pour assurer la coordination du projet "Bibliothèques électroniques" avec les autres thèmes des projets du G7.

Sous-division

Information non disponible

Mise en œuvre

La France et le Japon sont responsables de la coordination opérationnelle du projet "Bibliothèques électroniques". Le secrétariat, qui est également assuré par la France et le Japon, définira un calendrier et mettra en place des groupes de travail. Un comité d'orientation international sera créé pour assurer une liaison internationale entre les organismes nationaux/régionaux/locaux nommés, compétents dans le domaine de l'établissement de réseaux entre bibliothèques et internationaux.

Le projet "Bibliothèques électroniques" est ouvert à tout pays désirant y participer. La mise en oeuvre du projet pilote repose sur une mise en réseau au niveau international et tirera parti des normes existantes en matière de numérisation des textes, des images et du son ainsi que des normes pour les protocoles de communication. (Ceci implique l'utilisation d'interfaces communes pour les outils de recherche et de navigation.) L'infrastructure avancée à mettre en place pour l'interconnexion des bibliothèques sera mise à disposition sur les réseaux télématiques existants.

Le projet s'appuie sur les activités existantes menées par les bibliothèques pour interconnecter leurs catalogues et rationaliser l'accès du public aux services. Les ouvrages sélectionnés en vue de leur inclusion dans le projet mondial "Bibliothèques électroniques" sont soumis dans leur langue originale, avec un environnement images-voix. Les documents spécifiés feraient partie du domaine public. Cet effort de numérisation devra être poursuivi pendant plusieurs années avant qu'il n'existe un nombre suffisant d'ouvrages.

Une attention particulière sera accordée aux problèmes liés à l'authentification et à la protection de la propriété intellectuelle des oeuvres (allant des matériels anciens aux informations relatives à la recherche) accessibles et distribuées sous forme numérique via les bibliothèques interconnectées.

Un serveur sera mis en place sur le World Wide Web pour diffuser des informations complètes et à jour sur le projet "Bibliothèques électroniques", ses lignes d'action et ses réalisations.