Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

Faciliter l'établissement de liens internationaux entre les différents réseaux à grande vitesse et bancs d'essai fournissant un appui aux applications avancées afin de soutenir la société mondiale de l'information en émergence.

Résumé

Lors de la conférence ministérielle du G7 consacrée à la société de l'information ((Bruxelles, 25 et 26 février), les membres du G7 ainsi que la Commission européenne ont décidé de lancer 11 projets pilotes visant à démontrer les avantages potentiels de la société de l'information et à favoriser son développement.

Les grands objectifs des projets pilotes sont les suivants:

- favoriser le ralliement de la communauté internationale sur les principes communs relatifs aux applications, à l'accès et à l'interopérabilité des réseaux
- jeter les bases d'une coopération des partenaires du G7 pouvant conduire à une masse critique apte à résoudre la question de la société mondiale de l'information
- favoriser les échanges d'informations pouvant conduire à un développement plus poussé de la société de l'information
- définir et choisir des projets modèles présentant des avantages sociaux, économiques et culturels qui soient concrets, intelligibles et démontrables
repérer les obstacles à la mise en oeuvre des applications liées à une société mondiale de l'information
- favoriser l'établissement de marchés pour les produits et services nouveaux.

Le projet "Interopérabilité mondiale pour les réseaux à large bande" (GIBN) vise à s'appuyer sur les initiatives menées actuellement par les partenaires du G7 dans le domaine des technologies avancées des télécommunications pour définir une voie pour le développement d'une infrastructure intégrée de l'information à l'échelle planétaire. Dans ce contexte, l'objectif principal du projet GIBN est de fournir un moyen pour le développement et les essais d'applications transnationales qui soutiendront la société mondiale de l'information en émergence. Le projet établira une base commune pour la promotion d'actions de R&D, de démonstrations et d'essais précommerciaux conjoints de services et d'applications avancés à grande vitesse, au travers des mécanismes existants qui sont disponibles aux niveaux national et international. En particulier, il est proposé d'établir des liens intercontinentaux expérimentaux d'ici à 1997 entre les trois principales zones géographiques des pays du G7: l'Amérique du Nord, l'Europe et le Japon.

A cette fin, les actions suivantes devront être menées:

- identification des points faibles afin que les responsables puissent prendre les mesures nécessaires
- fourniture de moyens pour les essais d'applications multinationales en cours de développement
- promotion de l'interfonctionnement entre les différents réseaux avancés en émergence.

Le projet GIBN encouragera les initiatives s'attachant à promouvoir l'éducation et la recherche ainsi que le développement économique, social et culturel. Ceci se réalisera par le biais des dix autres thèmes de projets pilotes convenus lors de la conférence ministérielle du G7 en février 1995 (voir ci-dessous) et des réseaux de recherche des pays du G7. Les applications spécifiques dans ces domaines de projets seront identifiées de même que les réseaux nécessaires. La priorité sera accordée aux applications ayant un potentiel d'attractivité au niveau des utilisateurs afin de constituer une masse critique aussi vite que possible.

Les autres projets pilotes qui ont été lancés lors de la conférence ministérielle du G7 à Bruxelles portent sur les thèmes suivants: inventaire mondial, éducation et formation interculturelles, bibliothèques électroniques, musées et galeries électroniques, gestion de l'environnement et des ressources naturelles, gestion mondiale des urgences, applications mondiales en matière de santé, gouvernement en direct, marché mondial pour les PME et systèmes informatiques maritimes.

Sous-division

Information non disponible

Mise en œuvre

Le projet "Interopérabilité mondiale pour les réseaux à large bande" (GIBN) est coordonné par le Canada, l'Allemagne, le Japon et le Royaume-Uni. Il a pour but d'identifier et d'encourager les moyens de coopération entre les partenaires participants. Il n'y aura pas de secrétariat GIBN étant donné qu'aucune enveloppe budgétaire spécifique n'a été allouée au projet pilote.

Les grandes étapes de la réalisation des objectifs du projet sont les suivantes:

- identification des domaines d'action et élaboration d'un plan de travail (septembre 1995)
- achèvement de la planification et soutien à l'établissement de liens initiaux (décembre 1995)
- déploiement/essais de nouveaux liens internationaux; soutien aux essais d'applications (juin 1996)
- déploiement/essais des liens restants et maintien du soutien aux essais d'applications (mi-1997).

Les principaux partenaires au sein du projet GIBN seront choisis parmi tous les exploitants de réseaux (publics, universitaires, etc.) ayant des réseaux à grande vitesse et des bancs d'essai, les opérateurs exploitant des liaisons numériques à grande vitesse internationalement transparentes et les organisations concernées par le développement des applications innovantes qui dépendront de ces installations. Les organismes internationaux de normalisation tels que l'UIT seront également consultés au sujet des questions relatives à la normalisation et aux protocoles techniques. Les pays qui ne sont pas membres du G7 seront invités à assurer leur interconnexion avec une liaison continentale primaire dès que la mise en oeuvre du GIBN sera clairement définie. Le secteur privé sera également encouragé à faire office de chef de file pour des applications spécifiques relevant du projet dès que possible.

La méthodologie utilisée vise principalement à soutenir et compléter les activités existantes nationales et internationales, en assurant une coordination et un cadre de coopération internationale dans le but d'identifier les domaines où des actions sont nécessaires. Un document relatif aux attributions communes sera élaboré de manière à définir les principes fondamentaux régissant la participation. Les participants du projet GIBN sont tenus de communiquer étroitement, en recourant le plus possible aux technologies avancées des communications.

Le projet pilote est présidé par le Canada; les autres coordinateurs du G7 doivent soumettre à la présidence des suggestions relatives à des applications spécifiques parmi lesquelles les participants du GIBN opéreront en commun une sélection. Afin de maintenir une liaison vitale entre le développement des infrastructures de réseaux et des applications, les coordinateurs du projet GIBN se mettront régulièrement en rapport avec les responsables des équipes dans leurs pays respectifs qui sont chargées de la coordination des dix autres projets pilotes du G7.
Numéro d'enregistrement: 567 / Dernière mise à jour le: 1998-05-07