Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

Contribuer au développement d'un environnement pour des échanges d'informations ouverts et non discriminatoires et démontrer l'interopérabilité des services électroniques et d'information pour la coopération et le commerce sur une échelle planétaire au bénéfice des PME.

Résumé

Lors de la conférence ministérielle du G7 consacrée à la société de l'information ((Bruxelles, 25 et 26 février), les membres du G7 ainsi que la Commission européenne ont décidé de lancer 11 projets pilotes visant à démontrer les avantages potentiels de la société de l'information et à favoriser son développement.

Les grands objectifs des projets pilotes sont les suivants:

- favoriser le ralliement de la communauté internationale sur les principes communs relatifs aux applications, à l'accès et à l'interopérabilité des réseaux
- jeter les bases d'une coopération des partenaires du G7 pouvant conduire à une masse critique apte à résoudre la question de la société mondiale de l'information
- favoriser les échanges d'informations pouvant conduire à un développement plus poussé de la société de l'information
- définir et choisir des projets modèles présentant des avantages sociaux, économiques et culturels qui soient concrets, intelligibles et démontrables
repérer les obstacles à la mise en oeuvre des applications liées à une société mondiale de l'information
- favoriser l'établissement de marchés pour les produits et services nouveaux.

Le projet pilote du G7 "Un marché mondial pour les PME" a pour objectif de faciliter l'accroissement de la compétitivité et de la participation des PME au commerce mondial. L'approche vise à contribuer au développement d'un environnement électronique général pour des échanges d'informations ouverts et non discriminatoires et à développer le commerce électronique à l'échelle planétaire au bénéfice des PME.

Les bénéficiaires du projet pilote seront en premier lieu les PME elles-mêmes puis, par suite de l'impulsion donnée aux PME par l'initiative, le public, grâce à la croissance économique et à la création d'emplois associée qui en résulteront.

Le projet est inspiré par les besoins explicites des PME qui seront consultées sur tous les aspects. Chacun des pays du G7 et l'Union européenne soutiennent diverses actions axées spécifiquement sur les possibilités offertes aux PME par la transition vers la société de l'information. Des systèmes de soutien aux petites entreprises, de mise en réseau et de commerce électronique existent en France, en Italie et au Royaume-Uni et sont également disséminés à travers d'autres pays européens. Ces activités sont soutenues au niveau de l'Union européenne au travers de ses activités de RDT, des programmes et initiatives en faveur du développement des PME et de la promotion du commerce électronique EDI. Des initiatives similaires sont soutenues aux Etats-Unis et au Japon.

Bien que le projet pilote s'appuiera sur ces activités et d'autres actions et organisations existantes, il ne visera pas à harmoniser les actions individuelles. En revanche, il s'attachera à harmoniser les interfaces entre leurs systèmes afin d'assurer l'interopérabilité planétaire des services qui est nécessaire à un marché mondial.

Sous-division

Information non disponible

Mise en œuvre

La Commission européenne, le Japon et les Etats-Unis sont responsables de la coordination opérationnelle du projet pilote "Un marché mondial pour les PME". La Commission européenne est responsable de la coordination globale du projet et du fonctionnement d'un secrétariat. Le Japon assure le point de contact chargé de fournir des informations sur le projet.

Le projet s'articule autour de trois thèmes:

- Thème 1: réseau mondial d'information pour les PME - les catégories d'informations vont de celles sur les entreprises aux informations sur le projet et les activités nationales ou internationales connexes (à coordonner par le Japon)

- Thème 2: besoins des PME, allant des technologies sous-jacentes aux questions systémiques d'ordre juridique et institutionnel telles que l'interopérabilité, la sécurité, la protection de la vie privée, la protection des droits de propriété intellectuelle, la facturation et les paiements électroniques, etc. (à coordonner par la Commission européenne)

- Thème 3: bancs d'essai internationaux pour le commerce électronique (à coordonner par les Etats-Unis).

L'exécution du projet comprend une "phase préparatoire" (qui s'étendra jusqu'à la fin de 1995) et une "phase de mise en oeuvre" (qui doit s'étaler de 1996 à 1998). Durant la phase préparatoire, les activités et organisations concernées existantes seront identifiées et les besoins explicites des PME définis. Un plan d'action visant à répondre à ces besoins sera établi en étendant et en renforçant les actions existantes et en introduisant des activités additionnelles si nécessaire. Un cadre de collaboration et de coordination sera défini avant la fin de 1995, de même qu'un protocole d'accord que devront signer les organisations principales. La phase de mise en oeuvre fera intervenir l'extension et l'articulation des projets existants et la promotion de l'utilisation de systèmes ouverts dans des environnements de PME.

Les activités à exécuter dans le cadre du projet reposeront sur la participation des quatre groupes clés d'acteurs: les PME (et leurs organisations représentatives) de tous les secteurs, les institutions financières, les fournisseurs de systèmes d'information et de communication et les pouvoirs publics. L'industrie devrait assumer un rôle majeur dans la définition et l'exécution du projet, tandis que les pouvoirs publics joueront un rôle de catalyseur, en s'attachant à supprimer les obstacles juridiques et réglementaires s'opposant à l'établissement d'un marché électronique mondial et en promouvant l'utilisation généralisée du commerce électronique par les PME.
Numéro d'enregistrement: 568 / Dernière mise à jour le: 1998-05-07