Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

Démontrer le potentiel des technologies télématiques en télémédecine dans la lutte contre les grands fléaux sanitaires; promouvoir des approches communes de questions telles que l'utilisation de cartes de données, les normes et autres mécanismes habilitants.

Résumé

Lors de la conférence ministérielle du G7 consacrée à la société de l'information (Bruxelles, 25 et 26 février), les membres du G7 ainsi que la Commission européenne ont décidé de lancer 11 projets pilotes visant à démontrer les avantages potentiels de la société de l'information et à favoriser son développement.

Les grands objectifs des projets pilotes sont les suivants:

- favoriser le ralliement de la communauté internationale sur les principes communs relatifs aux applications, à l'accès et à l'interopérabilité des réseaux
- jeter les bases d'une coopération des partenaires du G7 pouvant conduire à une masse critique apte à résoudre la question de la société mondiale de l'information
- favoriser les échanges d'informations pouvant conduire à un développement plus poussé de la société de l'information
- définir et choisir des projets modèles présentant des avantages sociaux, économiques et culturels qui soient concrets, intelligibles et démontrables
repérer les obstacles à la mise en oeuvre des applications liées à une société mondiale de l'information
- favoriser l'établissement de marchés pour les produits et services nouveaux.

Le projet pilote sur les applications mondiales en matière de santé a pour but d'améliorer la coopération internationale existante par le déploiement d'applications télématiques multimédias modernes, rentables et conviviales et de démontrer que ces applications peuvent contribuer à l'amélioration de la santé des citoyens. Des solutions interopérables qui protègent la confidentialité des données relatives aux patients sont une condition préalable nécessaire à la mise en oeuvre de ces applications.

Les six sous-projets (qui sont décrits dans la section "mise en oeuvre" de ce résumé) devraient contribuer à améliorer la prévention et le traitement des grands fléaux tels que le cancer et les maladies cardio-vasculaires et, partant, à limiter la morbidité et la mortalité qui y sont liées et à améliorer le bien-être des citoyens. Les sous-projets devraient également faciliter le partage des expériences et des connaissances pertinentes entre les professionnels de la santé. Le succès des sous-projets initiaux, une fois qu'ils auront été mis en oeuvre, devrait frayer la voie à des collaborations similaires pour lutter contre d'autres maladies et améliorer la santé à travers le monde.

Sous-division

Information non disponible

Mise en œuvre

La Commission européenne, la France, l'Allemagne et l'Italie sont responsables de la coordination opérationnelle du projet pilote sur les applications mondiales en matière de santé. Le projet est mis en oeuvre par l'intermédiaire des six sous-projets suivants:

- "Vers un réseau mondial de santé publique": ce thème s'attachera à faciliter le travail des institutions de santé publique dans leur lutte contre les grands fléaux sanitaires et les maladies infectieuses en rendant plus largement accessibles les informations aux professionnels de la santé

- Amélioration de la prévention, du dépistage précoce, du diagnostic et du traitement du cancer par des réseaux mondiaux

- Amélioration de la prévention, du diagnostic et du traitement des maladies cardio-vasculaires par des réseaux mondiaux

- ""Un système de télémédecine multilingue pour la surveillance et les urgences fonctionnant 24 heures sur 24 à travers le monde":
explorer la faisabilité de la mise en place d'un système de téléconsultation fonctionnant 24 heures sur 24 pour les urgences médicales, en interconnectant les grands centres de télémédecine publics et privés à travers le monde

"Mécanismes habilitants pour des réseaux de soins de santé mondiaux":
ce sous-projet est conçu pour renforcer les approches existantes et est pertinent pour toutes les technologies en matière de santé qui sont couramment utilisées. Plus spécifiquement, il traite des aspects suivants: nomenclature, codage et normes, outils de navigation et accès aux réseaux, aspects linguistiques (y compris la traduction en ligne) et harmonisation des normes de sécurité pour l'échange de données relatives aux patients

- Harmonisation internationale des cartes de données en matière de santé:
ce sous-projet porte sur la mise au point et le pilotage d'une carte internationale pour les urgences qui fournirait les informations médicales essentielles qui sont indispensables pour une situation d'urgence ainsi qu'un ensemble international de données administratives harmonisées. Il étudiera de manière plus approfondie la mise au point d'une carte professionnelle internationale permettant l'identification sûre des professionnels de la santé lorsqu'ils accèdent aux données médicales et aux services fondés sur réseaux.

Les deuxième et troisième sous-projets aideront à relier les bases de données réparties existantes pour permettre aux professionnels et institutions de santé de partager leurs connaissances sur les meilleures pratiques en matière de dépistage, de contrôle de qualité et de traitement du cancer et des maladies cardio-vasculaires. Les deux sous-projets viseront à renforcer les efforts de collaboration internationaux en vue de créer des bases de données mondiales qui permettront aux professionnels de la santé à travers le monde d'avoir accès aux meilleures informations et compétences possibles.

A la suite de la réunion ministérielle du G7 à Bruxelles en février 1995, les sous-projets ont mis en place l'équipe principale de représentants nommés par les pays du G7 respectifs et ont identifié les experts clés dans les domaines concernés. Les activités de collaboration existantes à travers le monde ont été passées en revue et des contacts à haut niveau avec les institutions concernées ont été établis.

Le projet mettra à profit et renforcera les partenariats efficaces existants entre les gouvernements et les hôpitaux, les organisations de recherche et d'enseignement en matière de santé, les organisations non gouvernementales et les organisations internationales (notamment l'Organisation mondiale de la santé - OMS).
Numéro d'enregistrement: 576 / Dernière mise à jour le: 1998-05-07