Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

Référence du Journal Officiel

L 36 de 1993-02-12

Référence légale

CEE 302/93 de 1993-02-08
To provide the Community and the member states with objective, reliable and comparable information at European level concerning drugs and drug addiction and their consequences. Fournir à la Communauté et à ses États membres des informations objectives, fiables et comparables au niveau européen sur le phénomène des drogues et des toxicomanies et leurs conséquences.

Résumé



The European Monitoring Centre for Drugs and Drug Addiction (EMCDDA) is the central reference point for drug information in the European Union (EU). Set up in 1993 and based in Lisbon, its role is to provide the EU and its member states with objective, reliable and comparable information on drugs and drug addiction.

Evidence-based information on drugs is one of the most vital tools at our disposal today to address this global challenge. By offering information of this kind, the EMCDDA helps policy-makers, researchers and specialists in the field understand the nature of the problem and formulate appropriate responses.

At the heart of the Centre’s work are efforts to improve the comparability of drug information across Europe and to devise the methods and tools required to achieve this. As a result of efforts to date, countries can now view how they fit into the wider European picture and examine common problems and goals.

The information collected, analysed and disseminated by the Centre focuses on the following:
- Demand and reduction of the demand for drugs;
- National and Community strategies and policies (with special emphasis on international, bilateral and Community policies, action plans, legislation, activities and agreements);
- International co-operation and geopolitics of supply (with special emphasis on co-operation programmes and information on producer and transit countries);
- Control of trade in narcotic drugs, psychotropic substances and precursors, as provided for in the relevant present or future international conventions and Community acts;
- Implications of the drugs phenomenon for producer, consumer and transit countries.

L'Observatoire européen des drogues et des toxicomanies (OEDT) est le centre de référence pour l'information sur les drogues dans l'Union européenne (UE). Fondé en 1993 et basé à Lisbonne, son rôle est de fournir à l'UE et à ses États membres des informations objectives, fiables et comparables sur les drogues et les toxicomanies.

L'information scientifique en matière de drogues est l'un des instruments les plus importants dont on dispose actuellement pour faire face à ce défi mondial. En rendant disponible cette information au sein de l'UE, l'OEDT aide les décideurs politiques, les chercheurs et les spécialistes dans ce domaine à saisir la nature du problème et à formuler des réponses appropriées.

L'amélioration de la comparabilité des informations sur les drogues à travers l'Europe et la conception des méthodes et des outils nécessaires pour y parvenir sont au cœur du travail de l'observatoire. Il résulte de ce travail que les États sont désormais en mesure de se situer dans le paysage européen et d'examiner des problèmes et des objectifs communs.

Les informations réunies, analysées et diffusées par l'observatoire se concentrent sur les domaines suivants:
- Demande et réduction de la demande de drogues;
- Stratégies et politiques nationales et communautaires (en particulier politiques, plans d'action, législations, activités et accords internationaux, bilatéraux et communautaires);
- Coopération internationale et géopolitique de l'offre (en particulier programmes de coopération, information sur les pays producteurs et de transit);
- Contrôle du commerce des stupéfiants, des substances psychotropes et des produits précurseurs, tel que prévu par les conventions internationales et les actes communautaires pertinents actuels ou futurs;
- Implications du phénomène de la drogue pour les pays producteurs, consommateurs et de transit.

Sous-division



The European Monitoring Centre for Drugs and Drug Addiction (EMCDDA) provides statistical, documentary and technical information to assist the Community and the member states to formulate policies on drugs and drug addiction within their respective areas of competence. To this end, the Centre carries out four main types of activity:

1. Collection and analysis of existing data:
The EMCDDA will:
- collect, register and analyse information, including data resulting from research, communicated by member states as well as that emanating from Community, non-governmental national sources and competent international organisations;
- carry out surveys, preparatory studies and feasibility studies, together with any pilot projects necessary to accomplish its tasks; organise meetings of experts and, whenever necessary, set up ad hoc working parties for the purpose; it sets up and makes available open scientific documentation resources and assists in the promotion of information activities;
- provide an organisational and technical system capable of supplying information on similar or complementary programmes or action pursued by the member states;
- co-ordinate, in consultation and in co-operation with the competent authorities and organisations in the member states, the Reitox network;
- facilitate exchanges of information between decision-makers, researchers, specialists and those involved in combating drugs in governmental and non-governmental organisations.

2. Improvement of data-comparison methods:
The EMCDDA will:
- ensure improved comparability, objectivity and reliability of data at European level by establishing indicators and common criteria of a non-binding nature, compliance with which may be recommended by the Centre, with a view to greater uniformity of the measurement methods used by the member states and the Community;
- facilitate and structure exchange of information, in terms of both quality and quantity (databases).

3. Dissemination of data:
The EMCDDA will:
- make the information produced by it available to the Community, the member states and competent organisations;
- ensure wide dissemination of work done in each member state and by the Community itself, and, where appropriate, by non-Community countries or international organisations;
- ensure wide dissemination of reliable non-confidential data, on the basis of data which it gathers;
- publish a yearly report on the state of the drugs problem.

4. Co-operation with European and international bodies and organisations and with non-Community countries:
The EMCDDA will:
- contribute to improving co-ordination between national and Community action in its areas of activity; 1
- without prejudice to member states' obligations with regard to transmission of information under the provisions of the United Nations Conventions on drugs, promote the incorporation of data on drugs and drug addiction gathered in the member states or emanating from the Community into international monitoring and drug-control programmes, particularly those established by the United Nations Organisation and its specialised agencies;
- co-operate actively with international organizations and governmental and non-governmental agencies competent in the sector of drugs.



THE EMCDDA 2004-2006 WORK PROGRAMME

Aims to:
- consolidate and develop the EMCDDA’s achievements so far while facing the challenge of EU enlargement;
- cope with relevant EU priorities and any changes resulting from the expected modification of the EMCDDA founding regulation, and;
- keep in tune with the capabilities of member states and Reitox national focal points to finance and undertake national work in the drugs’ field.

Focuses on:
- improving data quality;
- adapting to the changing EU political landscape;
- making full use of all available information to show the value of an EU-level perspective and a harmonised approach, and;
- evaluating the effectiveness of responses to the drug problem by member states and acceding countries.

Operational objectives:
- Monitoring the drug phenomenon (this is considered fundamental and continuous).
- Thematic analysis of the drug phenomenon (focusing on issues arising from ongoing work, emerging trends or key policy issues).

L'Observatoire européen des drogues et des toxicomanies (OEDT) fournit des informations statistiques, documentaires et techniques afin d'aider la Communauté et les États membres à formuler des politiques en matière de drogue et de toxicomanie dans leurs domaines de compétence respectifs. À cette fin, l'observatoire réalise quatre types d'activités:

1. Collecte et analyse des données existantes:
L'OEDT:
- collecte, enregistre et analyse des données, y compris les données issues de la recherche, que les États membres communiquent ainsi que celles provenant de sources communautaires, nationales non gouvernementales et des organisations internationales compétentes;
- réalise les enquêtes, études préparatoires et de faisabilité, ainsi que les actions pilotes nécessaires à ses propres tâches; il organise des réunions d'experts et constitue, en tant que de besoin, des groupes de travail ad hoc à cette fin; il constitue et met à disposition un fonds de documentation scientifique ouvert et favorise la promotion des activités d'information;
- offre un système organisationnel et technique capable de fournir des informations sur des programmes ou des actions, similaires ou complémentaires, dans les États membres;
- coordonne, en consultation et en coopération avec les autorités et organisations compétentes des États membres, le réseau Reitox;
- facilite les échanges d'informations entre les décideurs, les chercheurs, les professionnels et les acteurs concernés par la lutte contre les drogues dans les organisations gouvernementales ou non gouvernementales.

2. Amélioration de la méthodologie de comparaison des données:
L'OEDT:
- assure une meilleure comparabilité, objectivité et fiabilité des données au niveau européen en élaborant des indicateurs et des critères communs à caractère non contraignant, mais dont l'observatoire peut recommander le respect en vue d'une meilleure cohérence des méthodes de mesure utilisées par les États membres et la Communauté;
- facilite et structure l'échange d'informations, qualitatives et quantitatives (bases de données).

3. Diffusion des données:
L'OEDT:
- met à disposition de la Communauté, des États membres et des organisations compétentes les informations qu'il produit;
- assure une large diffusion du travail effectué dans chaque État membre et par la Communauté elle-même, ainsi que, le cas échéant, par des pays tiers ou des organisations internationales;
- assure une large diffusion des informations fiables non confidentielles, sur la base des données qu'il recueille;
- publie un rapport annuel sur la situation du phénomène de la drogue.

4. Coopération avec des organismes et organisations européens et internationaux et avec des pays tiers:
L'OEDT:
- contribue à l'amélioration de la coordination entre les actions nationales et communautaires dans ses domaines d'activité; 1
- sans préjudice des obligations des États membres en matière de transmission d'informations en vertu des conventions des Nations unies sur les drogues, il promeut l'intégration des données sur les drogues et les toxicomanies recueillies dans les États membres ou provenant de la Communauté dans les programmes internationaux de surveillance et de contrôle des drogues, notamment ceux mis en place par l'Organisation des Nations unies et ses institutions spécialisées;
- coopère activement avec les organisations internationales et autres organismes gouvernementaux ou non gouvernementaux compétents en matière de drogues.



LE PROGRAMME DE TRAVAIL DE L'OEDT POUR 2004-2006

Vise à:
- consolider et étendre les réalisations menées depuis la création de l'OEDT tout en faisant face à la question de l'élargissement de l'UE;
- faire face aux priorités communautaires pertinentes et aux éventuels changements résultant de la modification prévue des normes de financement de l'OEDT et;
- respecter l'évolution des capacités des États membres et des points focaux nationaux de Reitox en matière de financement et de réalisation de travaux au niveau national dans le domaine de la drogue.

Privilégie:
- l'amélioration de la qualité des données;
- l'adaptation à un paysage politique européen en pleine évolution;
- la pleine utilisation de toutes les informations disponibles afin de démontrer l'intérêt d'une perspective au niveau européen et d'une approche harmonisée et;
- l'évaluation de l'efficacité des réponses données par les États membres et les pays candidats au problème de la drogue.

Objectifs opérationnels:
- surveiller le phénomène de la drogue (considéré comme fondamental et continu).
- Analyse thématique du phénomène de la drogue (axée sur les questions découlant des travaux en cours, les nouvelles tendances ou les questions stratégiques déterminantes).

Mise en œuvre



The European Monitoring Centre for Drugs and Drug Addiction (EMCDDA) has at its disposal the European Information Network on Drugs and Drug Addiction (Reitox), a computer network forming the infrastructure for collecting and exchanging information and documentation. Reitox is a network of National focal points (NFPs) set up in the 25 EU member states and Norway, and the European Commission.

The Centre carries out its tasks in the light of the objectives adopted in the three-year and annual work programmes. In pursuing its activities, it - in order to avoid duplication - takes account of the activities already carried out by other existing or future institutions and agencies, notably the European Police Office (Europol), and ensures that it adds to their value.

The activities of the Centre are overseen by a Management Board consisting of one representative from each member state, two representatives from the Commission and two scientists specialized in the field of drugs appointed by the European Parliament. The Management Board draws up its own rules of procedure and meets at least once a year. It adopts the three-year and annual work programmes and an annual general report on the activities of the EMCDDA.

The Centre is headed by a Director, who is its legal representative. The Director is appointed by and accountable to the Management Board.

A Scientific Committee assists both the Management Board and the Director on scientific matters concerning the Centre's activities. The Committee consists of one representative from each member state.

The EMCDDA seeks actively co-operation with international organisations and other, particularly European, governmental and non-governmental agencies competent in the sector of drugs. The Centre is open to participation of those non-Community countries which share the Community's interests in the Centre's objectives and work.

The Centre may not take any measure which in any way goes beyond the sphere of information and the processing thereof. It collects no data making it possible to identify individuals or small groups of individuals and it refrains from any transmission of information relating to specific named cases.

L'Observatoire européen des drogues et des toxicomanies (OEDT) dispose d'un réseau informatisé constituant l'infrastructure de collecte et d'échange d'informations et de documentation, dénommé "réseau européen d'information sur les drogues et les toxicomanies" (Reitox). Reitox est un réseau de points focaux nationaux (PFN) établis dans les 25 États membres, en Norvège et au sein de la Commission européenne.

L'observatoire réalise ses tâches en fonction des objectifs retenus dans le cadre des programmes de travail triennaux et annuels. Dans l'exercice de ses activités, l'observatoire, pour éviter tout double emploi, tient compte de celles déjà conduites par d'autres institutions et organismes existants ou à créer, notamment l'Office européen de police (Europol), et veille à leur apporter une valeur ajoutée.

Les activités de l'observatoire sont supervisées par un conseil d'administration composé d'un représentant de chaque État membre, de deux représentants de la Commission et de deux personnalités scientifiques particulièrement qualifiées dans le domaine des drogues, désignées par le Parlement européen. Le conseil d'administration arrête son règlement intérieur et se réunit au moins une fois par an. Il adopte les programmes de travail triennaux et annuels ainsi qu'un rapport annuel général sur les activités de l'OEDT.

L'observatoire est placé sous la direction d'un directeur, qui en est le représentant légal. Le directeur est nommé par le conseil d'administration, auquel il rend compte de son action.

Un comité scientifique assiste le conseil d'administration et le directeur dans les questions scientifiques relatives aux activités de l'observatoire. Le comité est composé d'un représentant de chaque État membre.

L'OEDT recherche activement la coopération des organisations internationales et autres organismes gouvernementaux ou non gouvernementaux, notamment européens, compétents en matière de drogues. L'observatoire est ouvert aux pays tiers partageant l'intérêt de la Communauté pour les objectifs et les réalisations de l'observatoire.

L'observatoire ne peut prendre aucune mesure dépassant le seul domaine de l'information et de son traitement. Il ne recueille pas de données permettant l'identification des personnes ou de petits groupes de personnes et s'abstient de toute activité de renseignement relative à des cas concrets et nominatifs.

Remarques

The programme is based on the Council Regulation (EEC) No 302/93 of 8 February 1993 on the establishment of a European Monitoring Centre for Drugs and Drug Addiction. ///PGL Le programme repose sur le règlement (CEE) n° 302/93 du Conseil du