Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

Financement du programme

EUR 236,5 million
Le programme Culture 2000 a pour but de promouvoir le dialogue culturel et la connaissance mutuelle de la culture et de l'histoire des peuples de l'Europe; de promouvoir la création, la diffusion transnationale de la culture, le mouvement des artistes, des créateurs, des autres acteurs et professionnels de la culture, ainsi que de leurs oeuvres; de mettre en valeur la diversité culturelle et le développement de nouvelles formes d'expression culturelle; de partager l'héritage culturel commun et d'améliorer l'accès et la participation à la culture; de prendre en compte le rôle de la culture dans le développement socio-économique et de la reconnaître en tant que facteur économique et facteur d'intégration sociale.

Résumé

Culture 2000 est le premier programme-cadre européen en faveur de la culture et établit un instrument unique de programmation et de financement pour la coopération culturelle afin d'intégrer la dimension culturelle dans les politiques de la Communauté.
Ce programme représente une nouvelle approche dans le domaine de la culture et remplace les trois programmes culturels précédents, KALEIDOSCOPE, ARIANE et RAPHAEL. Culture 2000 donne à l'Union européenne un aperçu des objectifs en matière de culture et décrit la façon d'atteindre ces objectifs.

Les principales lignes d'action de Culture 2000 comprennent:
- Un cadre législatif favorable à la culture, encourageant la création et le développement culturel et soutenant la coopération et les échanges culturels;
- Un aspect culturel de soutien des politiques assurant le développement et la planification culturels par l'intermédiaire d'autres instruments (p. ex. les programmes-cadres communautaires RDT) et assurant des formations appropriées et la diffusion des connaissances;
- Intégrer la culture aux relations extérieures de la Communauté en assurant le respect de la diversité culturelle, en encourageant le développement culturel dans les pays en développement et en ouvrant les programmes culturels à la participation des pays candidats.

Le programme Culture 2000 se terminait normalement le 31 décembre 2004. Il a été prolongé sous la même forme pour les années 2005 et 2006.

Sous-division

Trois types d’actions sont réalisées et soutenues dans le cadre du programme Culture 2000:
- actions spécifiques novatrices et/ou expérimentales;
- actions intégrées au sein d’accords de coopération culturelle structurés et pluriannuels;
- événements culturels spéciaux ayant une dimension européenne et/ou internationale.

Les activités, actions et leurs mesures d’application sont soit verticales (concernant un domaine culturel), soit horizontales (associant plusieurs domaines culturels).

1. Actions spécifiques novatrices et/ou expérimentales
Ces actions doivent avoir un caractère novateur et/ou expérimental et visent principalement à:
- veiller essentiellement à faciliter l’accès à la culture et à assurer une plus grande participation;
- encourager l’émergence et l’épanouissement de nouvelles formes d’expression, à l’intérieur et à côté des domaines culturels traditionnels;
- soutenir des projets visant à améliorer l’accès aux livres et à la lecture ainsi qu’à former des professionnels travaillant dans ce domaine;
- soutenir des projets de coopération visant à conserver, partager, mettre en valeur et sauvegarder l’héritage culturel commun européen;
- soutenir la création de produits multimédias adaptés aux besoins des différents publics;
- soutenir les initiatives, les échanges de vues et la coopération entre les acteurs culturels et socioculturels qui travaillent dans le domaine de l’intégration sociale;
- promouvoir un dialogue interculturel et des échanges entre les cultures européennes et d’autres cultures;
- favoriser la diffusion d’événements culturels en direct grâce aux nouvelles technologies de la société de l’information.

2. Actions intégrées au sein d’accords de coopération culturelle structurés et pluriannuels
Les accords de coopération comportent tout ou partie des actions suivantes:
- production et circulation d’oeuvres et manifestations culturelles dans l’Union européenne;
- mobilité des artistes, des créateurs et des autres acteurs culturels;
- perfectionnement des professionnels de la culture et échange d’expériences tant au niveau académique que pratique;
- mise en valeur des sites culturels et des monuments sur le territoire de la Communauté pour mieux faire connaître la culture européenne;
- projets de recherche, de sensibilisation du public, d’enseignement et de diffusion des connaissances, séminaires, congrès, rencontres sur des thèmes culturels d’importance européenne;
- utilisation des nouvelles technologies;
- projets visant la mise en valeur de la diversité culturelle et du multilinguisme ainsi que la promotion de la connaissance mutuelle de l’histoire des racines et des valeurs culturelles communes aux peuples de l’Europe, et de leur héritage culturel commun.

3. Evénements culturels spéciaux ayant une dimension européenne et/ou internationale
Ces événements visent à contribuer à une meilleure prise de conscience des peuples de l’Europe de leur appartenance à une même communauté, ainsi qu’à la sensibilisation à la diversité culturelle des États membres. Font notamment partie de ces événements:
- la capitale européenne de la culture et le mois culturel européen;
- l’organisation de symposiums de réflexion sur des questions d’intérêt culturel commun afin d’encourager le dialogue culturel tant à l’intérieur qu’à l’extérieur de la Communauté;
- l’organisation d’événements culturels novateurs et accessibles, à forte résonance auprès des citoyens en général;
- la reconnaissance et la mise en valeur des talents artistiques européens par le biais, entre autres, de prix européens dans les différents domaines culturels;
- le soutien à des projets de conservation et de sauvegarde du patrimoine culturel d’importance exceptionnelle, contribuant au développement et à la diffusion de concepts, de méthodes et de techniques novateurs.

Mise en œuvre

La Commission est responsable de la mise en oeuvre du programme Culture 2000. Elle est assistée par un comité consultatif composé de représentants des États membres et présidé par un représentant de la Commission.

Le programme Culture 2000 est ouvert à la participation des pays de l’Espace économique européen et des pays associés d’Europe orientale. Le programme est également ouvert à la coopération avec des pays tiers ayant conclu des accords individuels de coopération ou d’association et aux actions conjointes avec des organisations internationales compétentes dans le domaine de la culture, telles que l’UNESCO ou le Conseil de l’Europe.

La Commission assurera la coordination avec les autres instruments communautaires intervenant dans le domaine culturel, à travers des actions spécifiques, des accords de coopération culturelle et des événements culturels spéciaux, principalement afin de promouvoir et d’organiser la collaboration entre des secteurs ayant des intérêts communs et convergents.

La Commission et les États membres organiseront, sur une base volontaire, l’échange d’informations utiles à la mise en oeuvre du programme Culture 2000 au moyen de points de contacts culturels. Ceux-ci seront chargés d’assurer la promotion du programme, d’y faciliter l’accès, d’assurer un relais avec les différentes institutions apportant un soutien au secteur culturel dans les États membres et d’assurer l’information et le contact entre les différents acteurs participant à tous les programmes communautaires ouverts aux projets culturels.

Des actions spécifiques novatrices et/ou expérimentales sont réalisées en partenariat ou sous forme de réseaux. Ces projets doivent impliquer des opérateurs d’au moins trois États participant à Culture 2000. Ces actions auront une durée d’un an, susceptible d’être prolongée de deux années supplémentaires.

Les accords de coopération culturelle, proposés pour une période maximale de trois années, visent la réalisation d’actions culturelles structurées et pluriannuelles, entre des acteurs d’au moins cinq États participant au programme Culture 2000. Par ces accords, Culture 2000 favorise le rapprochement et le travail en commun en soutenant des réseaux culturels d’opérateurs, d’organismes culturels, d’institutions culturelles en vue de la réalisation de projets culturels structurés à l’intérieur comme à l’extérieur de la Communauté.

Les bénéficiaires d’un soutien communautaire doivent mentionner explicitement ce soutien, de la façon la plus visible possible, dans toute information ou communication relative au projet.

La Commission présentera un rapport d’évaluation détaillé sur le programme Culture 2000 au plus tard le 31 décembre 2005 afin de permettre au Parlement européen et au Conseil d’examiner la proposition de nouveau programme-cadre pour l’action communautaire dans le domaine de la culture, annoncé pour 2004 et dont l’entrée en vigueur est prévue en 2007.

Remarques

Ce résumé de programme est basé sur la décision n° 626/2004/CE du Parlement européen et du Conseil du 31 mars 2004 modifiant la décision n° 508/2000/CE établissant le programme Culture 2000.
Numéro d'enregistrement: 656 / Dernière mise à jour le: 2005-05-23