Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

Financement du programme

EUR 33,8 million
L'initiative Technologies durables a pour objectif d'inciter l'industrie à développer et à adopter, en collaboration avec la base scientifique, de nouvelles technologies plus durables et qui contribueront au développement durable et à la compétitivité.

Résumé

Bien que l'on compte sur cette initiative pour soutenir les 3 piliers de la durabilité, elle devrait, initialement du moins, être centrée sur deux d'entre eux: l'économie et l'environnement. Elle vise donc avant tout à découpler la croissance économique de ses impacts nocifs sur l'environnement, tels que les émissions de gaz à effet de serre, la production de déchets et l'utilisation de matériaux dangereux ou, plus généralement, l'utilisation inefficace des ressources. L'on a évalué que l'efficacité en matière d'utilisation des ressources devait être multipliée par 4.

La STI est également basée sur le principe que le progrès vers ce facteur 4 nécessitera des changements dans les processus et les produits. Or des améliorations graduelles ne suffiront pas à atteindre cet objectif. La STI vise donc spécifiquement des propositions contenant des approches réellement nouvelles du développement et des procédés de production, des produits et des services. L'initiative fait essentiellement appel à des propositions qui intégreront la durabilité dans les procédés et les produits dès le stade de la conception. La durabilité ne doit pas être un élément simplement "plaqué" sur la technologie.

La STI est un programme de soutien à la recherche et au développement collaboratifs visant à améliorer la durabilité de l'économie britannique. Il est financé conjointement par le ministère du Commerce et de l'Industrie (DTI), le Conseil de la recherche en ingénierie et en sciences physiques (EPSRC), le Conseil de la recherche économique et sociale (ESRC), le Conseil de la recherche en biotechnologie et biosciences (BBSRC) et le ministère de l'Environnement, de l'Alimentation et des Affaires rurales (DEFRA).

Le financement disponible s'élève au total à 33,8M EUR (16,1M EUR du DTI, 8,1M EUR de l'EPSRC, 4,8M EUR de l'ESRC, 3,2M EUR du DEFRA et 1,6M EUR du BBSRC) pour dix appels à propositions (un en novembre et un autre en avril chaque année jusqu'en avril 2005).

Sous-division

Les domaines potentiels de recherche incluent:
- Production, modification et nouvelles utilisations des fibres végétales;
- Développement d'huiles végétales pour nouvelles applications industrielles;
- Utilisation d'hydrates de carbone d'origine végétale dans les nouveaux matériaux;
- Développement de végétaux comme sources de produits chimiques de spécialité, y compris de produits pharmaceutiques à haute valeur ajoutée.

La recherche, axée sur les besoins des différents secteurs industriels, devrait nécessiter la contribution de diverses disciplines, parmi lesquelles:
- Biotechnologie et biochimie végétales (les connaissances issues de la génomique végétale devraient avoir des répercussions significatives),
- génie biochimique et génie des procédés opérationnels,
- Chimie,
- Science et traitement des matériaux,
- Analyse de l'économie et des systèmes.
L'ITD ne vise pas à dupliquer des domaines pour lesquels il existe déjà programmes actifs relatifs à la durabilité.

Mise en œuvre

La STI fonctionnera de la manière suivante:
- Un programme LINK*, financé par le DTI, l'EPSRC, le BBSRC et le DEFRA fournissant 50% du financement des projets de R&D collaborative entre entreprises et universités
- Subventions du DTI aux entreprises pour des projets spécifiques, à hauteur de 50% des coûts éligibles
- Financement de réseaux par l'EPSRC
- Bourses offertes par l'ESRC aux universités

L'initiative LINK encourage les entreprises éligibles et leurs partenaires universitaires à travailler ensemble sur des projets de recherche pré-concurrentielle dans des secteurs technologiques clés. Pour les subventions du DTI, les propositions doivent être collaboratives mais ne doivent pas nécessairement inclure un partenaire universitaire.

Les propositions LINK et DTI seront jugées en fonction des critères suivants:
- Améliorations potentielles en matière de durabilité, lesquelles devront être précisées clairement dans la proposition et aborder les aspects économique, environnemental et social du développement durable; excellence scientifique/technique, nouveauté et innovation; capacité de l'équipe à réaliser le projet;
- Qualité, opportunité et rentabilité de la recherche;
- Intérêt commercial et avantage économique potentiel;
- Equilibre des compétences et de l'expertise au sein de l'équipe du projet, y compris les utilisateurs finaux et exploitants potentiels de la technologie;
- Complémentarité, c'est-à-dire nécessité du financement public.

* LINK est le mécanisme public britannique de financement de la recherche collaborative impliquant l'industrie et la base de recherche.

Remarques

Matériaux multifonctionnels
Numéro d'enregistrement: 777 / Dernière mise à jour le: 2000-12-16