Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

Programme de suivi

FP1-BAP

Financement du programme

EUR 15 million

Référence du Journal Officiel

L 375 de 1981-12-30

Référence légale

81/1032/CEE de 1981-12-07
Mettre au point de nouvelles technologies dans le domaine de l'ingénierie biomoléculaire afin de créer des produits agricoles et bio-industriels améliorés, de déterminer des méthodes de production plus efficaces et plus sûres et de réduire la consommation d'énergie, en éliminant les goulets d'étranglement qui entravent l'application de la biologie moléculaire et cellulaire à l'agriculture et à l'industrie agro-alimentaire.

Résumé

Entrepris en référence à la résolution du Conseil du 14 janvier 1974 (Journal officiel No C 7 du 29.1.1974) sur un programme préliminaire initial des Communautés européennes dans le domaine de la science et de la technologie, ce programme était la première initiative communautaire lancée dans le domaine de la biotechnologie.

Sous-division

Actions de recherche et domaines de formation:

- Cinq actions de recherche:
. développement de bioréacteurs de la deuxième génération pour la détoxification et les applications industrielles (y compris agro-alimentaires)
. amélioration de la production des substances destinée à l'élevage des bestiaux (notamment les vaccins et les hormones) et aux industries agro-alimentaires au moyen de méthodes d'ingénierie biomoléculaire
. amélioration des produits provenant de plantes, en particulier la lignocellulose, au moyen de méthodes d'ingénierie biomoléculaire
. amélioration, au moyen de l'ingénierie génétique, de plantes et de micro-organismes jouant un rôle important dans l'agriculture
. développement de méthodes pour la détection des contaminations et l'évaluation des risques possibles associés aux applications de l'ingénierie biomoléculaire à l'agriculture et à l'industrie

- Six domaines de formation:
. développement de nouveaux réacteurs basés sur des systèmes multi-enzymes immobilisés
. développement de bioréacteurs pour la détoxyfication des êtres humains
. transfert de gènes provenant de sources diverses à la bactérie Escherichia coli, à la levure Saccharomyces cerevisiae et à d'autres organismes appropriés
. développement de systèmes de clonage
. transfert de gènes à des micro-organismes et à des plantes importantes pour l'agriculture
. amélioration des méthodes de détection des contaminations et d'évaluation des risques possibles associés aux applications de l'ingénierie moléculaire dans l'agriculture et l'industrie.

Mise en œuvre

La Commission, aidée par un Comité consultatif sur la gestion du programme (ACPM) dans le domaine de l'ingénierie moléculaire, était responsable de la mise en oeuvre du programme, qui s'est déroulé en deux étapes, la première mise en oeuvre du 1er avril 1982 à sa révision en 1983, et la deuxième du 1er janvier 1984 au 31 mars 1986.

L'information a été diffusée conformément au règlement du Conseil (CEE) No 2380/74 du 17 septembre 1974 (Journal officiel No L 255 du 20.9.1974), adoptant des dispositions pour la diffusion de l'information relative aux programmes de recherche de la Communauté économique européenne.

Thèmes

Biotechnologie