Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

Résumé

La Belgique, malgré la complexité de son système institutionnel et la faible ampleur relative des moyens consacrés à la R & D, a développé via ses universités des organismes d'interface qui ont engrangé des résultats positifs malgré la diminution progressive des financements publics. Une évolution s'est amorcée dans les entreprises qui ressentent de façon dee plus en plus pressante la nécessité de s'adapter rapidement à l'évolution des technologies. De nombreuses petites et moyennes entreprises ont récemment noué des liens de coopération durables avec les universités et les centres publics de recherche. Les pouvoirs publics ont mis en oeuvre des programmes de recherche intégrés conçus en fonction des objectifs de valorisation des résultats et comportant dans leur dispositif de gestion des mécanismes favorisant le transfert de ces résultats. Au sein des exécutifs régionaux, les responsabilités administratives et politiques en matière de recherche appliquée et de développement industriel ont été réunies, engendrant une sensabilisation plus grande à la nécessité de promouvoir les recherches les plus susceptibles de valorisation.

Informations supplémentaires

Auteurs: ALLE A, Programmation de la politique scientifique, Bruxelles (BE);CORSTEN H, Universite de Kaiserslautern (DE);JUNGINGER-DITTEL K O, CEC;GOODMAN B B, CEC;VON WITZLEBEN A, CEC
Références bibliographiques: EUR 11529 FR (1989) 74 pp.
Disponibilité: (2)
ISBN: ISBN-92-825-9045-3;CD-NA-