Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

Résumé

Cette étude nous a permis d'aborder les problèmes relatifs à la tenue en fatigue des tôles plaquées et de leurs assemblages soudés, et de comparer les résultats obtenus à ceux d'assemblages de tôles inoxydables massives et de tôles rechargées par soudure. Les assemblages soudés étaient des assemblages in T, associant à la tôle étudiée un insert en acier inoxydable massif. Les résultats obtenus montrent que la phase amorçage est la phase principale de la durée de vie en fatigue de ces assemblages, et que les sites d'amorçage se situent préférentiellement en pied de cordon. Les différences de tenue en fatigue observées peuvent alors être reliées à des variations de profil du pied de cordon; à cet égard, la procédure de soudage simplifiée pour les tôles plaquées, conduit à de moins bons résultats que la procédure traditionnelle avec élimination du placage au droit de l'assemblage. Les vitesses de fissuration des tôles plaquées ou rechargées obéissent d'abord aux lois de propagation des fissures dans les aciers inoxydables correspondants, puis s'identifient aux vitesses de fissuration des aciers de base. L'interface inoxydable/métal de base ne joue aucun rôle sur la cinétique de fissuration.

Informations supplémentaires

Auteurs: POYET P, UNIREC, Centre de Recherches d'Unieux, Firminy (FR);GRANGER G, UNIREC, Centre de Recherches d'Unieux, Firminy (FR);RODRIGUEZ G, UNIREC, Centre de Recherches d'Unieux, Firminy (FR)
Références bibliographiques: EUR 11961 FR (1988) 102 pp.
Disponibilité: (2)