Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

Résumé

Les facteurs métallurgiques susceptibles d'influencer la ténacité des joints soudés par le procédé vertical sous laitier avec guide-fil fusible ont été examinés dans le cas des tôles fortes d'acier au C-Mn et d'acier martensitique. Pour ce procédé de soudage à forte énergie, la ténacité en Z.A.C. des aciers au C-Mn est fortement influencée à l'état brut comme à l'état détensionné par les teneurs en carbone et en azote. Par contre une réduction de la teneur en phosphore semble n'être favorable que dans le cas du soudage à faible énergie et après traitement thermique de détensionnement. D'autre part, une faible addition de titane associée à une teneur en azote réduite permet d'améliorer très sensiblement la ténacité. L'efficacité de cette addition de titane dépend de la taille et de la dispersion des carbonitrures de titane. Les conditions d'élaboration de la zone fondue sont différentes de celles qui sont observées dans le cas du soudage sous flux solide avec en particulier des échanges métal-laitier beaucoup plus réduits. Dans le cas des aciers inoxydables martensitiques les essais d'analyse thermique différentielle font apparaître des comportements très différents à haute température.

Informations supplémentaires

Auteurs: DEVILLERS L, IRSID, Saint-Germain-en-Laye (FR);DONADILLE C, IRSID, Saint-Germain-en-Laye (FR);KAPLAN D, IRSID, Saint-Germain-en-Laye (FR);BOURGES P, Creusot Loire Industrie, Le Creusot (FR)
Références bibliographiques: EUR 11510 FR (1988) MF, 144 pp., ECU 8, blow-up copy ECU 18.75
Disponibilité: (2)
Numéro d'enregistrement: 198910290 / Dernière mise à jour le: 1994-12-01
Catégorie: publication
Langue d'origine: fr
Langues disponibles: fr