Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

Résumé

Les progrès récents réalisés dans la recherche en fusion thermonucléaire laissent entrevoir que le calendrier prévu par les scientifiques pour la démonstration de la faisabilité scientifique sera tenu et qu'au cours de la prochaine décénnie le breakeven sera atteint. If faudra attendre la génération des futures expériences pour voir la réalisation de l'ignition. Ces projets sont actuellement à l'étude. Les réacteurs à fusion seront bien différents des réacteurs nucléaires à fission que nous connaissons, et les déchets seront aussi de nature différente. Cependant s'il est encore trop tôt pour définir un design précis d'un réacteur à fusion, nous pouvons au mieux, à partir d'un concept de machine torique comme celui du tokamak, envisager de résoudre séquentiellement les problèmes auxquels nous sommes confrontés. En futures installations expérimentales où l'ignition sera possible, les flux de neutrons rapides seront importants pour permettre l'étude des matériaux à faible activation qui seront employés dans la structure du réacteur. Les travaux sont ponctuels et les incidences mutuelles ne peuvent être déterminées souvent que par une approche simulée par des codes numériques.

Informations supplémentaires

Auteurs: PARIS P J, Centre de Recherches en Physique des Plasmas, Ecole Polytechnique Fédérale de Lausanne (CH)
Références bibliographiques: Report: LRP 352/88 FR (1988)
Disponibilité: Available from Confédération Suisse, Centre de Recherches en Physique des Plasmas, Ecole Polytechnique Fédérale de Lausanne, 21 avenue des Bains, 1007 Lausanne (CH)