Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

Résumé

L'objectif de la présente recherche était de mettre au point les techniques d'exploitation de la coulée entre cylindres de façon à pouvoir qualifier à la fois le procédé et les produits coulés. Le procédé a été mis au point sur une "maquette chaude" coulant des bandes d'acier de 200 mm de largeur et de 5 à 10 mm d'épaisseur entre deux cylindres de 660 mm de diamètre. Les points-clés du procédé sont la maîtrise de la position du fond du puits liquide, qui ne peut être atteinte qu'avec une instrumentation complète et une automisation poussée, une alimentation régulière en acier liquide et des faces latérales ne provoquant pas de sur-épaisseur solidifiée en rives L'extrapolation des productivités atteintes sur la maquette chaude a confirmé le potentiel industriel de la coulée entre cylindres. Les caractérisations métallurgiques ont montré que pour les aciers à bas carbone, un très faible taux de corroyage à chaud (de l'ordre de 2) suffit pour atteindre les propriétés mécaniques des bandes à chaud et des aciers pour emboutissage; en plus, pour les aciers inoxydables austénitiques, un laminage à froid suffit. Ces résulats, très encourageants, doivent maintenant être confirmés à plus grande échelle.

Informations supplémentaires

Auteurs: JACQUOT J L, Institut de Recherche de la Sidérurgie Française, 185 rue du Président Roosevelt, F-78105 Saint-Germain-en-Laye (FR)
Références bibliographiques: EUR 12154 FR (1989) MF, 86 pp., ECU 4, blow-up copy ECU 11.25
Disponibilité: (2)
Numéro d'enregistrement: 198911072 / Dernière mise à jour le: 1994-12-01
Catégorie: publication
Langue d'origine: fr
Langues disponibles: fr