Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

Résumé

Après les résultats favorables obtenus dans l'exploitation de l'aquifère géothermique du Dogger du Bassin de Paris, on a essayé d'exploiter les eaux chaudes des grès du Trias, dont l'extension et le niveau de température faisaient une cible très prometteuse pour les maîtres d'ouvrages. Cependant, les difficultés rencontrées ont conduit la CCE, l'AFME et le BRGM à financer un programme de recherche en vue de comprendre les facteurs limitant l'injectivité dans les acquifères argilo-gréseux, et de définir des conditions pérennes d'exploitation par doublets de forage. L'équipe de recherche de l'IMRG a entrepris des expérimentations de percolation de fluide géothermal à travers des carottes de matériaux artificiels et de grès naturels plus ou moins argileux. Ces expériences ont été conduites dans une boucle expérimentale spécialement conçue pour être déplacée sur chantiers. Ces investigations ont porté sur la pétrologie et la porologie des matériaux avant et après percolation, le suivi de l'évolution de la perméabilité des matériaux, et la caractérisation chimique des phases liquide et gazeuse du fluide de percolation et des particules en suspension. Elles ont permis de définir un protocole de traitement du fluide géothermal préalable à sa réinjection dans l'acquifère.

Informations supplémentaires

Auteurs: BOISDET A, Bureau de Recherches Géologiques et Minières, Orléans (FR);CAUTRU J P, Bureau de Recherches Géologiques et Minières, Orléans (FR);CZERNICHOWSKI-LAURIOL I, Bureau de Recherches Géologiques et Minières, Orléans (FR);ET AL, Bureau de Recherches Géologiques et Minières, Orléans (FR)
Références bibliographiques: EUR 12363 FR (1989)
Disponibilité: Bureau de Recherches Géologiques et Minières, Service Géologique National, B.P. 6009-45060 Orléans Cedex 2 (FR)
Numéro d'enregistrement: 199010076 / Dernière mise à jour le: 1994-12-01
Catégorie: publication
Langue d'origine: fr
Langues disponibles: fr