Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

Résumé

Parmi les machines expérimentales de la ligne Tokamak, une machine européenne opérera à partir de 1992, avec un plasma alimenté en mélanges Deutérium-Tritium. Un flux de neutrons accru activera les composants de la machine de telle façon que l'on devra interdire en permanence l'accès du personnel dans le hall pour toute tâche d'entretien. Le papier décrit quelques unes des tâches que les équipes d'intervention auront à accomplir et en dérive la philosophie et les équipements à mettre en oeuvre pour garantir à distance la disponibilité du JET. Il passe en revue rapidement l'expérience accumulée au cours du programme d'essais en maquette, démarré il y a neuf mois et visant à vérifier que celles des opérations certainement nécessaires à la marche de la machine, ou à sa sécurité, peuvent être réalisées à distance. Une liste de problèmes ouverts, qui compliquent la vie des opérateurs est proposée à l'industrie et aux centres de recherche. Les solutions à ces problèmes peuvent trouver leur application, non seulement sur le tokamak suivant mais aussi dans le plupart des environnements hostiles.

Informations supplémentaires

Auteurs: REMOVILLE J, JET Joint Undertaking, Abingdon, Oxon. (GB)
Références bibliographiques: Report: JET-R(89)08 FR (1989)
Disponibilité: Available from the Publications Officer, JET Joint Undertaking, Abingdon, Oxon. OX14 3EA (GB)
Numéro d'enregistrement: 199010105 / Dernière mise à jour le: 1994-12-01
Catégorie: publication
Langue d'origine: fr
Langues disponibles: fr