Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

Résumé

Cette étude traite de l'évaluation de la quantité de déchets radioactifs produits par le déclassement hypothétique du réacteur à neutrons rapides Super Phenix 1 (SPX1). Les hypothèses suivantes ont été faites : - l'activité des matériaux est issue des captures neutroniques; - le réacteur a fonctionné durant trente années à pleine puissance; - les résultats obtenus supposent deux années d'arrêt du réacteur. Les composants et structures situés dans l'axe du coeur sont les plus actifs (bouchon couvercle coeur, sommier, support sommier etc). Les rondins de protection neutronique latérale placés radialement atténuent l'activation des pompes primaires et des échangeurs intermédiaires. Les principaux isotopes contribuant à l'activité des matériaux sont le 59Co, le 54Fe, le 62Ni. Les revêtements stellités (environ 50% 59Co) des portées sphériques des chandelles où s'enfichent les assemblages, ainsi que les portées sommier - support sommier, ont des activités volumiques ponctuelles maximales élévées (de l'ordre de 1.0E12 et 1.0E8 bq/cm(3). 85% des 3 000 tonnes d'acier étudiées ici ont une activité inférieure à 100 bq/g. Au-dessus de la dalle du réacteur et à l'extérieur de la cuve de sécurité, les structures et composants ne sont pas considérés comme étant radioactifs.

Informations supplémentaires

Auteurs: ALARY C, Novatome, Lyon (FR);MAIRE D, Novatome, Lyon (FR);PEYRARD G, Novatome, Lyon (FR)
Références bibliographiques: EUR 12539 FR (1990) 129 pp., FS, ECU 11.25
Disponibilité: (2)
Numéro d'enregistrement: 199010278 / Dernière mise à jour le: 1994-12-01
Catégorie: publication
Langue d'origine: fr
Langues disponibles: fr