Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

Résumé

On s'appuie sur une étude géologique et géochimique du site ainsi que sur une étude expérimentale pour sélectionner un petit nombre de réactions possibles. Les expériences de laboratoire montrent que des variations de composition de l'eau dues à des interactions eau-roche sont observables à l'échelle de temps d'une centaine d'heures. Dans les conditions expérimentales, où l'on évite, comme dans le cas réel, la précipitation de carbonate de calcium par acidification, les variations de concentration les plus importantes sont celles de la silice et du potassium. Pour quantifier l'évolution dans l'espace et dans le temps des quantités de minéraux pouvant être impliqués dans ces réactions, un modèle mathématique général STELE a été développé. Il est construit à partir du modèle METIS qui résout par le méthode des éléments finis les équations de transfert de fluide, de chaleur et d'éléments chimiques dans un milieu poreux. Outre ces phénomènes, STELE permet de simuler le transfert d'éléments chimiques impliqués dans des réactions géochimiques multiples. Les expériences numériques qu'il a permis de mener ont porté sur la simulation d'un cycle de stockage et de déstockage. Les résultats sont l'évolution de la composition du fluide et des quantités de minéraux dissous ou précipités.

Informations supplémentaires

Auteurs: VINSOT A, Ecole Nationale Supérieure des Mines de Paris (FR);COUDRAIN-RIBSTEIN A, Ecole Nationale Supérieure des Mines de Paris (FR)
Références bibliographiques: EUR 12668 FR (1990) 101 pp., MF, ECU 8
Disponibilité: (2)
Numéro d'enregistrement: 199010537 / Dernière mise à jour le: 1994-12-01
Catégorie: publication
Langue d'origine: fr
Langues disponibles: fr