Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

Résumé

Un programme d'étude visant à déterminer des données pour éviter la fissuration induite par l'hydrogène, a été effectué par l'Institut de Soudure et the Welding Institute, l'intention étant de permettre la pleine exploitation de l'amélioration de soudabilité, notamment la réduction du risque de fissuration à froid de la ZAT, offerte par les nouveaux aciers à faible carbone équivalent. Deux types d'acier, E 355 (épaisseur 25 et 56) et E 500 (épaisseur 25 et 75) avec des limites d'élasticité d'environ 390 et 570 MPa furent utilisés; ces aciers sont réputés avoir une faible sensibilité à la fissuration induite par l'hydrogène en ZAT. Les travaux ont porté sur des cordons uniques en racine, au moyen des essais Tekken et LBTRC, et des soudures multipasses furent utilisées pour étudier le risque de fissuration transversale. Les résultats confirment l'importance d'un faible niveau d'hydrogène pour maintenir un faible risque de fissuration en zone fondue. Des données pertinentes ont pu être dégagées pour les produits d'apport étudiés.

Informations supplémentaires

Auteurs: MALTRUD F, Institut de Soudure, Paris (FR);DEBIEZ S, Institut de Soudure, Paris (FR)
Références bibliographiques: EUR 12369 FR (1990) 43 pp., MF, ECU 4, blow-up copy ECU 6.25
Disponibilité: (2)
Numéro d'enregistrement: 199010574 / Dernière mise à jour le: 1994-12-01
Catégorie: publication
Langue d'origine: fr
Langues disponibles: fr