Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

Résumé

On a poursuivi les études dans le domaine de l'hydrogénopyrolyse des charbons. On s'est plus particulièrement attaché à déterminer l'influence de divers prétraitements, catalytiques ou non, sur les rendements d'hydrogénopyrolyse. L'étude de l'influence de différents gaz de prétraitement a 325 C a montré qu'un prétraitement à l'hydrogène améliore légèrement le rendement et la composition de l'huile, alors que les prétraitements à l'He, au CO(2) et à la vapeur d'eau ont un effet défavorable. Si l'on utilise de l'hydrogène contenant 5% d'H(2)S, la vitesse de formation de l'huile augmente. On a également poursuivi l'étude des caractéristiques des semi-cokes d'hydrogénopyrolyse. L'évolution de la structure poreuse, de la micro-dureté, du pouvoir réflecteur de l'exinite et de sa fluorescence au cours de la pyrolyse d'un charbon sous pression de He et d'H(2) a montré le rôle de ce dernier dans les premières étapes de dévolatilisation du charbon. L'étude de l'oxy- et la carboxyréactivité des semi-cokes, en lit fixe et en lit fluidisé, a montré l'importance des conditions de pyrolyse sur la vitesse de combustion de ces semi-cokes. L'étude de l'hydrogénocraquage d'une fraction phénolique a été achevée et a permis de définir les conditions optimales de postcraquage direct des matières volatiles d'hydrogénopyrolyse. Enfin, l'étude des mécanismes de craquage des composés hétérocycliques soufrés a été achevée. Les mécanismes complexes de la dégradation thermique des composés thiophéniques sous pression d'H(2) ont été démontrés.

Informations supplémentaires

Auteurs: CYPRES R, Université Libre de Bruxelles, Service de Chimie Générale et Carbochimie, Bruxelles (BE)
Références bibliographiques: EUR 12628 FR (1990) 83 pp., FS, ECU 7.50
Disponibilité: (2)
ISBN: ISBN 92-826-1215-5