Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

Résumé

Le JET possède une chambre à vide entièrement métallique et complètement soudée qui peut supporter une température pouvant atteindre jusqu'à 500 C. La surface interne est de 1000m(2), le volume de 200 m(3) et la vitesse de la pompe à hydrogène installée est de 8500 ls(-1) à une température de fonctionnement de 300 C. La basse pression (principalement hydrogène) est normalement inférieure à 2x1.0E-7mbar. La pression totale des impuretés peut être aussi faible que 5x10(-10)mbar en fonction des méthodes de conditionnement appliquées et des matériaux utilisés pour les murs. Le fonctionnement du JET démontre le besoin de protéger les parois métalliques de la chambre des dommages causés par les électrons énergétiques. Un graphite ayant un grain fin et une haute pureté fut initialement utilisé, puis l'évaporation de couches de béryllium d'une épaisseur totale d'environ 1 micron sur le graphite fut réalisée avant de choisir le béryllium massif comme matériau en contact avec le plasma. Ce rapport décrit brièvement le principe des expériences sur tokamak, et discute du rôle de la contamination du plasma par des impuretés générées sur les parois de la chambre à vide, du design de la chambre à vide, des techniques de conditionnement des parois utilisés et des avantages des différents matériaux utilisés pour les parois.

Informations supplémentaires

Auteurs: DIETZ K J, JET Joint Undertaking, Abingdon, Oxon. (GB)
Références bibliographiques: Report: JET-P(90)24 EN (1990) 11 pp.
Disponibilité: Available from the Publications Officer, JET Joint Undertaking, Abingdon, Oxon. OX14 3EA (GB)
Numéro d'enregistrement: 199011478 / Dernière mise à jour le: 1994-12-02
Catégorie: publication
Langue d'origine: fr
Langues disponibles: fr